Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


IREF - Institut de Recherches Économiques et Fiscales
Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
https://fr.irefeurope.org/577

par ,

Libéralisme, libre-échange, fascisme… même combat

Dans une interview récente (26 décembre) accordée au journal Le Monde, le démographe Emmanuel Todd se prononce sur le gouvernement Fillon et la présidence de Nicolas Sarkozy :

"Je n’ose plus dire une droite de gouvernement. Ce n’est plus la droite, ce n’est pas juste la droite... Extrême droite, ultra-droite ? C’est quelque chose d’autre. Je n’ai pas de mot."

"Il y a toutes sortes de comportements qui sont nouveaux mais qui renvoient au passé. L’Etat se mettant à ce point au service du capital, c’est le fascisme. L’anti-intellectualisme, la haine du système d’enseignement, la chasse au nombre de profs, c’est aussi dans l’histoire du fascisme. De même que la capacité à dire tout et son contraire, cette caractéristique du sarkozysme."

Pour Todd, le libéralisme économique et le libre-échange c’est du fascisme. C’est ce qu’il laisse comprendre aussi dans son dernier livre intitulé « Après la démocratie ». D’après lui, ceux qui sont attachés au « dogme » du libre échange souffrent d’une maladie mentale et probablement de schizophrénie. Dans la grande majorité des cas, les malades mentaux ne sont pas conscients de leur maladie et considèrent que ceux qui les entourent sont en réalité les vrais malades. Difficile de savoir dans ce cas précis quel est le vrai malade. Ce qu’on peut dire par contre c’est que Todd propose le protectionnisme au niveau européen. En collaboration avec l’Allemagne (la Grande-Bretagne serait exclue car trop attachée au libre échange), l’UE fermerait ses frontières. Pourquoi ? Parce que les causes des maux actuels - chômage, exclusion, baisse du pouvoir d’achat – seraient la mondialisation, la liberté du commerce, le « néolibéralisme ». Todd se trompe sur tout : sur le constat, sur les causes et aussi sur les remèdes. Si son analyse avait été juste, la Corée du Nord et le Malawi seraient les Etats les plus riches au monde.

Partager cet article :

Autres lectures ...

L’injustice de l’exit tax

Et si Netflix sauvait le cinéma français ? Ainsi que les contribuables…


Le nouveau hold-up des taxes locales

Abaisser les limitations de vitesse : coûteux et inefficace



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

 css js

FERMER

Suivez les publications de l'IREF,
inscrivez-vous gratuitement
à la lettre hebdomadaire

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies