Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Au Canada aussi, la fiscalité excessive dessert le travail

Au Canada aussi, la fiscalité excessive dessert le travail

par
296 vues

Au Canada, le chef du Parti conservateur Pierre Poilievre a appelé le gouvernement de Justin Trudeau à faire diminuer la fiscalité qui pénalise l’économie du pays. « Il faut une réforme et une réduction d’impôt pour favoriser le travail », a-t-il dit au média canadien La Presse. Un rapport du ministère des Finances, cité par lui, donne ainsi l’exemple d’une mère élevant seule ses trois enfants : pour tout dollar gagné par elle au-delà de 60 000 dollars canadiens, « elle perd, précise le chef de l’opposition, 80 cents de ce dollar en impôts et en réduction de prestations ». Le fisc canadien dissuade ainsi les travailleurs de chercher à mieux gagner leur vie en travaillant davantage. Ce qui pénalise également les entreprises canadiennes qui peinent de plus en plus à trouver une main-d’œuvre disponible.

Nous avons donc ici un cas classique où l’État, par les excès de sa politique fiscale redistributive, en vient à nuire aussi bien aux employés qu’aux entreprises. Ces excès s’expliquent certes par les déficits budgétaires records enregistrés pendant la pandémie (320 milliards de dollars !). En réalité, c’est dès son arrivée au pouvoir en 2015 que Justin Trudeau a creusé le déficit budgétaire. La pandémie a donc largement accentué une tendance qui était toutefois déjà observable depuis plusieurs années.

« Il faut contrer l’inflation », a poursuivi Pierre Poilievre, « en éliminant les déficits inflationnistes qui ont augmenté le coût de la vie le plus rapidement en 40 ans », avant d’ajouter que Justin Trudeau a « doublé notre dette nationale ».

Le Canada a certes beaucoup de choses à enseigner à la France. Mais voici une leçon qui vaut certainement pour les deux pays : une bonne politique de l’emploi implique déjà de ne pas décourager le travail du fait d’une fiscalité excessive pesant sur les ménages ou les entreprises. Et c’est en désendettant le pays (la dette publique est de 117,8% du PIB au Canada et de 113,5% du PIB en France) et en mettant fin aux déficit budgétaire chronique que l’on permettra aux individus de vivre mieux et de disposer plus librement de leurs revenus.

Vous pouvez aussi aimer

6 commentaires

JR 20 janvier 2023 - 9:25

Bonjour, Justin Trudeau est de la même obédience carbo-climatique que Macron. Aussi, pendant la grève des patrons routiers, il avait pesté contre la monnaie fiduciaire, en invoquant que si elle n’existait pas, il suffirait de couper les transactions pour rétablir la situation ! Mais Monsieur Trudeau, la monnaie fiduciaire, c’est la souveraineté. Comme Macron, il se nourrit de la gangrène fiscale, de la gouvernance mondiale, de mesures liberticides de l’assignation à résidence de ses concitoyens et surtout de l’escroquerie carbo-climatique en bande organisée. Merci. Bonne libération de C02

Répondre
Laurent 46 21 janvier 2023 - 7:02

Ce qui est étrange c’est que ce sont les pays les plus endettés et les plus taxés qui ouvrent leurs frontières à toutes les misères du monde et les mêmes pays qui recherchent la chienlie interne et la guerre avec les Russes et tous de Gauche !

Répondre
Astérix 21 janvier 2023 - 8:37

Encore un très bon article ! Merci. Mais rien de surprenant puisque Trudeau est, comme Macron, un socialiste.
La ruine des Pays dirigés par ces crétins est assurée. Aux électeurs des Pays concernés d’essayer d’ouvrir les yeux ! Bon courage car ils ne comprennent rien à l’économie et sont contents de la médiocrité et du faible niveau de vie ???
Allez comprendre ???

Répondre
JR 21 janvier 2023 - 6:35

Bonjour Astérix, en plus d’être un mauvais socialiste, Macron à 80 km/h est un adepte de l’escroquerie carbo-climatique en bande organisée. Rappelons que Macron faisait partie du gouvernement Hollande. Cela fait donc 12 ans que le ver est dans le fruit, la déconstruction, les alliances avec les pseudos verts, son couronnement par Klaus Schwab, son souhait d’une gouvernance mondiale, sa détestation de la ruralité, sa volonté de casser l’industrie automobile, en font un individu dangereux pour la nation. Merci. Bonne libération de C02

Répondre
AUR ++ 21 janvier 2023 - 1:30

OUI je connais et je constate le départ de cadres et de dirigeant qui veulent poursuivre leurs offerts ailleurs….
L’Europe s’implique au Canada dans ses visions fiscales…

Répondre
JR 21 janvier 2023 - 6:49

Bonjour, mais comment les Canadiens ont-ils pu voter pour cette imitation de Macron bis ? Est-ce les centres villes qui ont fait basculer le résultat des urnes ? Alors que juste à côté tonton Donald donnait l’exemple à suivre. Il serait intéressant d’analyser la carte des résultats. Trudeau se sert aussi de la gigantesque supercherie carbo-climatique pour conduire le peuple et son pays à la décadence économique. Ces présidents parodiques et arrogants sont des fossoyeurs, ils sont là pour cela, biberonnés au Klaus Schwab. Merci. Bonne libération de C02

Répondre

Laissez un commentaire