Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil »  Riposte alimentaire pour une « sécurité sociale de l’alimentation durable »

 Riposte alimentaire pour une « sécurité sociale de l’alimentation durable »

par
640 vues

Le « collectif écologique » Riposte alimentaire, spécialiste de l’« agitprop » (jet de soupe sur La Joconde, etc.), a allumé à Strasbourg des fumigènes « pour demander la mise en place d’une sécurité sociale de l’alimentation durable ». A vrai dire, il devait y avoir sans doute plus de journalistes et de fumigènes (nous espérons qu’ils étaient bios et produits localement) que de militants…

Cette « sécurité sociale » permettrait « aux 32 % de Français qui ne peuvent pas se nourrir de manger à leur faim, aux paysans de vivre dignement de leur métier, et de respecter les limites planétaires ».

Le site de Riposte alimentaire donne des précisions sur sa proposition « de transformation profonde et collective qui vise à remporter une victoire écologique et sociale » : une « carte vitale de l’alimentation à hauteur de 150 € par mois et par personne pour acheter des produits alimentaires conventionnés », un « conventionnement des produits » par des « assemblées locales citoyennes et démocratiques », un système de cotisations « garantissant une répartition juste et solidaire comme la Sécurité sociale ».

Nos rouges-verts semblent quelque peu fâchés avec les chiffres.

D’abord, les montants moyens de l’alimentation par personne en France se montent à 400 ou 500 € par mois suivant les enquêtes ; le montant évoqué de 150 € apparaît donc faible, voire très faible, même pour un complément, mais peut-être s’agit-il de ce qui nous attend dans le futur totalitaire des « décroissantistes »… On peut également douter que ce montant suffise à faire vivre dignement nos agriculteurs.

Ensuite, il apparaît étrange qu’avec les prélèvements obligatoires et surtout les cotisations sociales les plus élevés de la planète, 32 % des Français ne mangent pas à leur faim, soit selon un calcul rapide… environ 22 millions d’individus ! Catastrophisme écologique oblige, les chiffres donnés sont tout simplement ridicules. Mais peut-être s’agit-il d’un lapsus révélateur, à savoir l’estimation des dégâts qui surviendraient si notre pays adoptait la proposition collectiviste et farfelue de Riposte alimentaire ?…

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

1 commenter

Laurent46 9 mai 2024 - 4:45

Moi je propose une sécurité sociale contre les extrémistes écolos pour enfin vivre en paix.

Répondre