Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » La CGT, LFI et les Ecologistes méprisent la justice

La CGT, LFI et les Ecologistes méprisent la justice

par
1 533 vues

Le secrétaire départemental de la CGT Nord a été condamné le 18 avril par le tribunal correctionnel de Lille à une peine d’un an de prison avec sursis pour apologie du terrorisme. La CGT Nord a dénoncé « une attaque d’une grande violence contre le syndicalisme ».

Le site internet de la CGT 59 avait diffusé un tract  le 10 octobre 2023, trois jours après l’attaque terroriste du Hamas en Israël : « Les horreurs de l’occupation illégale se sont accumulées (…), elles reçoivent les réponses qu’elles ont provoquées ».

Un quadruple scandale

Les faits sont scandaleux à quatre titres.

  1. Le jour de l’audience, la secrétaire générale de la CGT, Sophie Binet, et le meneur de LFI, Jean-Luc Mélenchon, avaient manifesté devant le tribunal avec une centaine de militants. Qu’aurait-on dit si un prévenu d’extrême droite avait reçu le même soutien de la part du Rassemblement National ? Aucun journal pourtant ne s’en est offusqué.

Il est inadmissible dans un pays civilisé de tenter d’exercer une pression sur la justice, mais en France tout est permis à l’extrême gauche.

  1. Au-delà de la stupidité des propos, on doit relever qu’un responsable (peut-être devrait-on écrire irresponsable…) cégétiste se permet, via le site internet du syndicat, de commenter l’actualité internationale, alors même qu’il n’appartient aucunement à un syndicaliste de le faire en tant que tel.

Plutôt que d’appeler en permanence à la grève et de se mêler de politique, la CGT ferait mieux de remplir son office de syndicat, qui est de rendre des services à ses adhérents. Un syndicat n’est pas un parti politique. Là encore, on est stupéfait que la presse ne le souligne jamais.

  1. Un appel a été interjeté par le prévenu, ce qui est son droit le plus strict dans un pays civilisé, un droit effectif dont les prévenus dans les différents régimes communistes de l’histoire auraient bien voulu bénéficier.

En revanche, rien n’autorise la CGT à oser jeter l’opprobre sur la justice en qualifiant ce jugement de « honteux ». Il est vrai que les communistes ont toujours été des orfèvres dans l’organisation des procès…

  1. Le Point (25 mars 2024) a rapporté que Ugo Bernalicis, député élu du Nord, s’était permis de demander des comptes au parquet de Lille. Ce prétendu spécialiste des questions judiciaires auprès de LFI a dû oublier le principe de la séparation des pouvoirs.

Les leçons à tirer

Cette affaire aura au moins eu un triple mérite :

  1. démontrer les liens incestueux entre la CGT et l’ensemble des partis d’extrême gauche, à commencer par LFI;
  2. démontrer que LFI est un danger public ;
  3. démontrer qu’entre les Ecologistes et l’extrême gauche, il n’existe qu’une feuille de cigarette.

En effet, une pétition lancée le 14 février « Tous et toutes solidaires de la CGT Nord et de son secrétaire général » considérait avec modération que le contexte répressif actuel avait rarement été égalé en France depuis les années 1940. Elle avait été signée par Jean-Luc Mélenchon et les parlementaires LFI, par Fabien Roussel, secrétaire national du PCF, par le sociologue gauchiste Jean Ziegler, par Nathalie Arthaud, porte-parole de Lutte ouvrière, mais aussi par Marine Tondelier, secrétaire nationale des Ecologistes, ainsi que par l’inénarrable Arlette Laguiller et par le « postier » Olivier Besancenot.

On comprend que certains soient écœurés par le tropisme de gauche des Verts et par le fait qu’une liste Ecologie au centre se présente aux élections européennes…

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Laissez un commentaire

5 commentaires

OSTER 30 avril 2024 - 8:55

Merci pour ces informations factuelles précises généralement camouflée par les média! Et grand merci aussi pour la « fulgurance » » de votre synthèse toujours aussi pertinente et ciselée au mot près, bouclier intellectuel si précieux pour l’honnête citoyen français d’aujourd’hui….
Bravo, poursuivez Maître votre tâche si utile dans le gros temps que traverse notre Pays aujourd’hui.

Répondre
Feldman Jean-Philippe 30 avril 2024 - 11:43

Merci pour votre gentil commentaire !
Me Jean-Philippe Feldman

Répondre
Guy MERMET-GRANDFILLE 30 avril 2024 - 9:56

Il faut couper les finances des syndicats pour qu’ils soient seulement financer par leurs adhérents et non pas par le contribuables. Actuellement tout leur est facile de faire n’importe quoi sauf du vrai syndicalisme.

Répondre
lamouroux 5 mai 2024 - 4:46

Apprenez l’écriture…du moins relisez-vous. Même les sous tires de la TV sont un festival de fautes d’orthographe.Ils pourraient faire mieux au prix ou ils sont payé D’accord sur le fonds.

Répondre
GNA46 5 mai 2024 - 10:16

Ce n’est une révélation que pour celui qui serait resté enfermé dans une caverne au fin fond des gorges de la Truyère durant les quarante dernières années.
Les trois « sectes » citées, ne font en fait, que profiter de la démission de ce que d’aucun continue de nommer encore, « la Justice ».
Parce que si justice il y avait, les sanctions pénales pleuvraient comme à Gravelotte, et calmeraient certainement ces abus indécents de prises de positions de la part d’organismes, amplement soudoyés par nos impôts, et qui devraient traiter d’autres choses que de ce qui ne les concernent pas !…
Il y a bien eu d’autres dissolutions récentes de groupes gênants le gouvernement en place… pourquoi pas ceux-là ?…

Répondre