Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Parce que juif, Raphaël Glucksmann a été empêché de défiler – Le Royaume-Uni expulse les migrants vers le Rwanda – Milei a les coudées franches pour privatiser et réformer

Parce que juif, Raphaël Glucksmann a été empêché de défiler – Le Royaume-Uni expulse les migrants vers le Rwanda – Milei a les coudées franches pour privatiser et réformer

par
1 201 vues

Raphaël Glucksmann

La fête du Travail, ou la Journée internationale des Travailleurs, selon l’appellation plus en vogue à gauche, a été célébrée, jour férié ou chômé, dans 163 pays du monde. Une vingtaine de pays seulement, notamment une dizaine d’anglo-américains, ne la placent pas le 1er mai mais  le 1er septembre. De nombreux défilés et manifestations ont eu lieu aux quatre coins de la planète, généralement sans incidents notables, hormis en Turquie : 150 personnes ont été interpellées dans un Istanbul en état de siège pour empêcher les cortèges d’atteindre l’emblématique place Taksim, devenue le lieu classique de convergence des contestataires depuis la révolte qui avait fait vaciller le pouvoir de pouvoir de Recep Tayyip Erdogan en 2013.

En France, où les cortèges ont rassemblé entre 100.000 personnes, selon la police, et 200.000 selon les syndicats, quelques tensions ont eu lieu en tête du cortège de la manifestation parisienne, avec des vitrines et du mobilier urbain vandalisés et une camionnette incendiée par des black blocs. Les mêmes soi-disant antifascistes mais authentiques anarchistes, ou délinquants se sont attaqués à des devantures de commerce à Nantes. Parmi les dirigeants politiques participant aux défilés, la tête de liste du PS-Place publique Raphaël Glucksmann qui se trouve être d’origine juive, a été empêché de rejoindre le cortège à Saint-Etienne après des jets de peinture et des invectives de quelques dizaines de militants arborant des drapeaux palestiniens.

Royaume-Uni

Les premiers migrants susceptibles d’être expulsés par le Royaume-Uni vers le Rwanda ont été arrêtés et placés en détention, a annoncé mercredi le ministère britannique de l’Intérieur, sans préciser le nombre de personnes concernées. Il s’agit pour le gouvernement conservateur de Rishi Sunak de dissuader les migrants clandestins de traverser la Manche. Le Parlement a adopté la semaine dernière une loi controversée permettant d’expulser vers le Rwanda, après un accord entre Londres et Kigali, des migrants arrivés illégalement au Royaume-Uni. Leur demande d’asile sera examinée dans ce pays d’Afrique de l’Est et ils ne pourront pas revenir au Royaume-Uni, quelle que soit l’issue de leur démarche. Le gouvernement espère expulser vers le Rwanda « d’ici la fin de l’année » un groupe déjà identifié de 5.700 personnes. Plus de 7.500 personnes ont traversé clandestinement la Manche à bord de canots de fortune depuis le début de l’année, un record historique pour les quatre premiers mois de l’année.

Argentine

La chambre des députes d’Argentine a approuvé le 1er mai maints articles importants de la loi de libéralisation radicale de l’économie dont le principe avait été largement voté mardi matin, quatre mois après l’arrivée au pouvoir du président libertarien Javier Milei. Grâce à des accords pragmatiques entre le parti de Milei, qui ne contrôle que 15 % des sièges, et des partis pro-business, la chambre a conféré au président des pouvoirs exceptionnels par décret, qui lui ont permis, entre autres, de dissoudre des dizaines d’agences étatiques, la privatisation d’une douzaine d’entreprises publiques, notamment dans l’aérien, le ferroviaire, la poste. Le programme radical prévoit aussi une réforme du marché de l’emploi avec un allongement de la durée de période d’essai et la suspension de pénalités pour les entreprises régularisant des emplois au noir, qui représentent actuellement la moitié des postes occupés. Ce vote, contrastant avec un échec en février mais qui illustre le pragmatisme récent du président sans obérer ses priorités, constitue un net succès pour l’exécutif, avant un vote au Sénat qui se présente comme plus compliqué.

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

1 commenter

Duhamel 2 mai 2024 - 6:28

Mr Glucksmann , le fascisme on ne le trouve pas forcément coté du RN mais bien a gauche .Ke national socialisme ca vous parle !!!!

Répondre