Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Contrôleurs aériens : jusqu’à 2 500 euros pour une journée de travail complémentaire ?

Contrôleurs aériens : jusqu’à 2 500 euros pour une journée de travail complémentaire ?

par
442 vues

Après les cheminots, ce sont les contrôleurs aériens qui ont obtenu de nouveaux privilèges pour ne pas faire grève, surtout pendant les JO. L’accord que le SNCTA (Syndicat national des contrôleurs aériens) a signé n’est pas (encore ?) public. Aurait-il honte de ce qu’il contient ? Il y a eu des fuites sur des hausses de salaire (entre 226 et 1 001 euros net par mois) et de pension, sur de nouvelles primes, sur un temps de travail encore plus réduit. Alors que les contrôleurs catégorie A gagnent en moyenne 7 300 euros/mois, il semblerait que, sur « la base du volontariat », certaines journées de travail complémentaires seraient rémunérées jusqu’à… 2 500 euros ! Les contrôleurs aériens au septième ciel avec l’argent des contribuables !

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

3 commentaires

Bartoli 5 mai 2024 - 3:04

Le minimum lorsqu’on écrit un article devrait être d’éviter d’écrire n’importe quoi…
7300€ n’est pas le salaire moyen mais correspond plutôt au salaire de fin de carrière.
« Il semblerait »?? Autant se renseigner avant décrire, cela évite les suppositions et contre-vérités.
Enfin ce ne sont pas les contribuables mais les compagnies aériennes (donc les passagers) qui financent les services de contrôle aérien.
Même si cela ne change pas votre mépris pour ma profession, cela peut éviter que d’autres le partage…à moins que ce soit précisément le but de cet article.

Répondre
Nicolas Lecaussin 6 mai 2024 - 10:47

C’est, selon le rapport de la Cour des comptes, le salaire moyen de la catégorie A et c’est deux fois plus qu’un fonctionnaire catégorie A ! Vous pouvez leur écrire si vous contestez. Il y a plein d’autres privilèges détaillés dans les rapports d ela Cour : primes, temps de travail sans oublier les retraites. Ce sont bien les taxes sur les voyageurs qui financent auxquelles se rajoutent des compensations d el’Etat. C’est tout à fait normal de dénoncer vos privilèges, c’est d’ailleurs ce que fait la Cour des comptes régulièrement.
NL

Répondre
Duhamel 5 mai 2024 - 4:33

Il faut privatiser .

Répondre