Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Manifs propalestiniennes : des activistes professionnels ont formé les étudiants pendant des mois

Manifs propalestiniennes : des activistes professionnels ont formé les étudiants pendant des mois

par
1 573 vues

On sait aujourd’hui que les grandes manifestations « pour la paix » et contre « l’impérialisme américain » – souvent violentes – organisées en Occident après 1945 étaient préparées et financées par l’URSS et /ou la Chine communiste qui avaient leurs relais sur place. Des « professionnels » dont le job était de rassembler et chauffer des foules afin de créer le chaos dans les villes occidentales. Cette pratique n’a jamais cessé. Une enquête du Wall Street Journal vient de démontrer que la récente vague de manifestations propalestiniennes sur les campus universitaires américains a bien été mise au point par des activistes professionnels. D’anciens militants gauchistes y ont travaillé pendant des mois : planification, formation des troupes d’agitateurs, soutiens de toutes sortes. A l’université de Columbia, preuve est faite que de nombreux militants très expérimentés ainsi que des membres du mouvement Black Panthers, d’inspiration marxiste-léniniste et maoïste, ont infiltré les associations d’étudiants et le campus. Des « séances de formation » ont été organisées, sur la manière d’organiser une manifestation contre les forces de l’ordre et sur les tactiques à suivre en cas d’intervention policière.

Selon l’enquête, une « formation » intitulée « Résistance 101 » s’est déroulée début mars, à laquelle ont été invités des conférenciers, dont des militants vétérans membres de plusieurs organisations qui ont célébré le massacre du 7 octobre. Les « formateurs », après avoir fait l’éloge des « combattants du Hamas », ont encouragé les étudiants à «  construire un berceau populaire international de la résistance à Columbia ».

Il serait très utile de mener une enquête semblable en France. Des bruits courent sur le fait que, parmi la minorité qui a occupé Sciences po, de nombreuses personnes n’avaient strictement aucun lien avec l’école.

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

3 commentaires

TIBI 9 mai 2024 - 7:45

Un ministre israélien, invité de Cnews, a récemment informé que le Qatar finançait les manifestations pro- palestiniennes.
Pourquoi ne pas le dire ?…

Répondre
J.C. BOUTE 12 mai 2024 - 7:56

C’est le résultat de la discrimination positive !

Répondre
Duhamel 12 mai 2024 - 1:46

Et peut etre aussi , virer certains profs qui en bons fonctionnaires sont de l’ultra gauche .

Répondre