Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


par ,

Un fonctionnaire vaut quatre employés du privé

Une journée de carence dans le public contre 4 dans le privé. C’était la dernière « réforme » imaginée par le gouvernement pour « faire des économies » un peu partout. On sait que les fonctionnaires en arrêt maladie sont totalement épargnés et touchent l’intégralité de leur salaire. On ne sait si la disposition était conçue pour calmer les fonctionnaires ou pour adoucir les salariés du privé, mais on avait prévu un jour de carence de plus pour les deux catégories de personnes, en passant de zéro à un dans le public, et de trois à quatre dans le privé. Heureusement les députés de la « droite populaire » ont fait capoter le projet, mais la philosophie en était affligeante : un fonctionnaire vaut quatre employés du privé.

Une journée de carence dans le public contre 4 dans le privé. C’était la dernière « réforme » imaginée par le gouvernement pour « faire des économies » un peu partout. On sait que les fonctionnaires en arrêt maladie sont totalement épargnés et touchent l’intégralité de leur salaire. On ne sait si la disposition était conçue pour calmer les fonctionnaires ou pour adoucir les salariés du privé, mais on avait prévu un jour de carence de plus pour les deux catégories de personnes, en passant de zéro à un dans le public, et de trois à quatre dans le privé. Heureusement les députés de la « droite populaire » ont fait capoter le projet, mais la philosophie en était affligeante : un fonctionnaire vaut quatre employés du privé.

Partager cet article :

Autres lectures ...

Les retraites publiques
Pourquoi donc la Cour des comptes n'en parle guère ?

Effectifs des ministères :
Seulement 2 % de baisse en 2017


Retraites des fonctionnaires : 90 % payées par le contribuable

Bercy emploie entre 50 000 et 70 000 fonctionnaires en trop



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

 css js

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies
F E R M E R

Newsletter hebdomadaire
Recevez gratuitement nos publications