Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


IREF - Institut de Recherches Économiques et Fiscales
Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
https://fr.irefeurope.org/3180

par ,

Attractivité entrepreneuriale : la France à la 31ème place

La Banque mondiale vient de publier (29 Octobre) son Indice annuel « Doing Business 2015 » qui classe les pays en fonction de l’attractivité entrepreneuriale. L’Indice répertorie 189 économies selon leurs résultats dans 10 catégories. Pour quel classement ? L’Allemagne se trouve au 14ème rang, le Royaume-Uni au 8ème et les Etats-Unis au 7ème. Et la France ? Elle est descendue à la 31ème place, juste au-dessus de la moyenne des pays membres de l’UE.

Si l’on examine les résultats plus à fond, on trouve même des signes inquiétants. Le problème se concentre dans deux catégories : le transfert de propriété (des entreprises) et les impôts. Sur 189 pays, la France est à la 125ème place pour le transfert de propriété. Il y a presque deux fois plus de procédures en France qu’aux Etats-Unis et il faut 3 fois plus de temps pour appliquer la réglementation française concernant la propriété qu’aux Etats-Unis. Et cet indice ne prend pas en compte la nouvelle loi qui impose de consulter les salariés avant chaque cession et qui retarde et complique les ventes d’entreprises !

Pour enregistrer une propriété Les Etats-Unis La France
Le classement 29 125
Le nombre des procédures 4.4 8
Le temps de réalisation en jours 15.2 49
Le coût en % du prix de la propriété 2.4 6.1

Par rapport aux impôts, la France fait légèrement mieux, se situant à la… 95ème place. En faisant une comparaison avec le Royaume-Uni (16ème dans le classement), on constate que la bureaucratie française demande 27 heures de plus à une entreprise française pour payer les impôts qu’à une entreprise britannique. Le comble est que le gouvernement français, selon les estimations de la Banque mondiale, prend deux tiers de tout le bénéfice d’une entreprise française en impôts contre un tiers pour les entreprises britanniques. L’indice « Doing Business » mesure tous les prélèvements obligatoires pour les entreprises y compris l’assurance maladie pour les salariés.

Les impôts Le Royaume-Uni La France
Le classement 16 95
Le nombre de paiements 8 8
Le temps nécessaire pour payer les impôts (heures) 110 137
Le taux total d’impôts (% du bénéfice) 33.7 66.7

En fin de compte, s’il y avait moins de bureaucratie, les chefs d’entreprise français disposeraient de plus de temps et de moyens pour faire des affaires et créer des emplois.

Partager cet article :

Autres lectures ...

L’Allemagne se désendette de 1675 € par seconde
Dans la même seconde, la dette française s’alourdit de 2090 €

La dépense publique française par habitant est supérieure de 67,8% à celle de l’Allemagne


Emploi à temps partiel imposé en France :
4 fois plus important qu’en Allemagne

Assemblée nationale : les frais de personnel les plus importants d’Europe !
136 932 euros par employé/an ! 2.25 fois plus qu’au Bundestag !



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (2)

IL FAUT CHOISIR !

le 3 décembre 2014, 15:28 par Lexxis

On ne peut demander à la fois aux entreprises de financer le maintien d'une pléthore de fonctionnaires et de recruter au-delà de leurs propres besoins. On n'a pas encore réalisé dans ce pays qu'il n'y a qu'une sorte d'argent natif, celui qui vient de la production, tout le reste n'est que prélèvement et redistribution, avec des pertes infinies dans les tuyaux.

En plus quand pour taxer, , on a quitté l'approche contributive, puis dépassé la phase redistributive pour aboutir à la démarche punitive, on ne peut demander à ceux qu'on châtie de collaborer à une politique dont les entrepreneurs sont absents, sauf comme cibles d'une idéologie tatillonne, ignorante et sectaire, sous la houlette d'un prof. de maths qui se permet sans gêne aucune de contredire "Moi, Président,je" lui-même.

On apprend qu'HEC vient de perdre sa couronne. Incontestablement, avec ce que l'on constate depuis plus de 30 mois à partir des oeuvres d'un de ses plus brillants élèves, nous sommes de ceux qui pensent que ce n'est que justice…Et l'on en vient même en poussant le bouchon à peine un peu plus loin à se demander ce que l'on apprend à la Cour des Comptes...

- Répondre -

Remarquable article

le 20 décembre 2014, 11:27 par Astérix

Lorsque l'on prend connaissance de votre excellent article, l'on se dit qu'il faut trimbaler une remorque de connerie pour encore penser que notre pays est le plus intelligent du monde !

Quel gâchis, avec toutes nos possibilités, si nous retrouvions la liberté de vivre au lieu d'être étouffés par tous ces socialo-bolchéviques.

Vos tableaux résument la France, le Pays des prélèvements à 80 % du PIB si vous tenez compte des 214 taxes auxquelles s'ajoutent les charges, exclusivité Française, ainsi que toutes les normes et règlements imbéciles qui paralysent toute envie d'entreprendre.

Je ne reconnais plus mon Pays ni mes compatriotes qui ont été soviétisés.

- Répondre -

 css js

FERMER

Suivez les publications de l'IREF,
inscrivez-vous gratuitement
à la lettre hebdomadaire

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies