IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


Flashcode 2 url IREF - Institut de Recherches Économiques et Fiscales
Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
https://fr.irefeurope.org/5971



Pour Noël, offrez un livre libéral !

Chers amis,
Voici quelques livres libéraux conseillés par l’IREF. Bien sûr, il y a les nôtres…mais nous avons le plaisir de vous proposer quelques excellents ouvrages qui défendent les libertés et les droits de l’individu.
N’hésitez pas ! Offrez un peu de liberté à Noël !
Notre équipe vous souhaite de très bonnes fêtes de fin d’année !

Alain Laurent, Responsabilité, Réactiver la responsabilité individuelle, Les Belles Lettres. Kant avait déjà prévu « un gouvernement qui serait fondé sur le principe de la bienveillance envers le peuple, comme celui d’un père envers ses enfants, c’est-à-dire un gouvernement paternaliste, où les sujets, comme des enfants mineurs qui ne peuvent distinguer ce qui leur est véritablement utile ou nuisible, sont réduits au rôle simplement passif d’attendre du seul jugement du chef de l’Etat qu’il décide comment ils doivent être heureux et de sa seule bonté qu’il veuille bien s’occuper de leur bonheur… ». Et Tocqueville d’écrire : « Au-dessus des individus s’élève un pouvoir immense et tutélaire, qui se charge seul d’éveiller sur leur sort… Il ressemblerait à la puissance paternelle… ». Nous y sommes. Alain Laurent en décrit les méfaits et offre une solution : restaurer la responsabilité individuelle.

Jean-Philippe Delsol, Eloge de l’inégalité. Manitoba, 2019.

Gérard Minart, Benjamin Constant, économiste, L’Harmattan. Benjamin Constant fut un homme universel, journaliste, essayiste, politicien, philosophe… Dans cette nouvelle biographie, Gérard Minart nous fait connaître l’économiste libéral. Car Benjamin Constant était adepte de « la liberté en tout ». « Il sera donc, note G. Minart, promoteur des libertés d’entreprendre et d’échanger, de la propriété privée des instruments de production, de l’intérêt personnel comme facteur de croissance, de la limitation de l’Etat à ses fonctions régaliennes… ». Bien entendu, l’économie n’est pas dissociable de la philosophie par laquelle B. Constant privilégie l’indépendance de l’individu. A tous ceux qui voudraient mieux connaître Benjamin Constant, Gérard Minart offre une excellente présentation de ses convictions économiques, mais aussi plus généralement de sa vision du monde.

Nicolas Lecaussin, Les donneurs de leçons. Pourquoi la France est en vrac ! Editions du Rocher, 2019.

Jean-Philippe Feldman, Exception française : Histoire d’une société bloquée de l’Ancien Régime à Emmanuel Macron, Odile Jacob. Jean-Philippe Feldman nous livre un ouvrage remarquablement documenté. Cette histoire est une exception française, ou presque, car les pays anglo-saxons ont une vision différente de la société et de la politique, plus libérale, plus individualiste, et dans les pays latins tels que l’Espagne et l’Italie, les institutions sont moins centralisatrices. La France est en Europe « la nation la plus rétive au libéralisme [...] la plus socialisée et la plus réfractaire au changement. » Cette belle et grande fresque souligne combien l’histoire des libertés est un éternel recommencement ; elle montre que les libéraux doivent mener une lutte incessante pour des gains dont ils ne sont jamais assurés et qui leur sont souvent repris subrepticement. Mais c’est leur honneur de toujours se battre pour la liberté.

Dinesh D’Souza, United States of Socialism, New York, All Points Books. Peu d’ouvrages sur la situation politique actuelle aux États-Unis offrent une analyse aussi brillante et véridique que ce dernier essai de Dinesh D’Souza. Écrit avant la pandémie, il n’y est donc pas question des récentes émeutes urbaines qui ont secoué le pays l’été dernier. Le phénomène que Dinesh D’Souza analyse là (l’émergence et le développement d’un socialisme dit « démocratique » aux États-Unis) est inédit dans la vie politique américaine. A lire pour mieux comprendre la situation.

Fabien Bouglé, Eoliennes, la face noire de la transition écologique, Editions du Rocher. L’auteur ne se contente pas de déplorer les atteintes que font subir ces engins à nos paysages et au charme de nos campagnes, il ne remet pas non plus en cause l’intérêt possible d’un combat pour réduire l’empreinte carbone, mais il dénonce avec précision et efficacité l’inutilité, voire la nocivité des éoliennes. Elles sont polluantes, nuisibles à la santé comme aux écosystèmes, coûteuses, dommageable pour le tourisme et l’agriculture… Une dénonciation et une démonstration implacables.

Jean-Philippe Delsol et Nicolas Lecaussin, Echec de l’Etat, Pour une société de libre choix. Editions du Rocher, 2017.

Philippe Aghion/Céline Antonin/ Simon Bunel, Le pouvoir de la destruction créatrice, Odile Jacob. Les auteurs revisitent Schumpeter. Ils ne sont pas des laudateurs absolus du libéralisme. Mais ils remettent les idées à l’endroit en expliquant, et démontrant, que les révolutions technologiques créent plus d’emplois qu’elles n’en suppriment, que la décroissance n’est pas une fatalité, qu’il y a d’autres moyens que l’impôt pour rendre la croissance plus juste, en et que l’écologie peut respecter les libertés. Même si les thèses avancées peuvent apparaitre encore timides sur certains points, le livre est décapant et c’est un plaisir de lire des vérités jetées comme autant de pavés dans la mare.

Pascal Salin, Le Vrai Libéralisme, droites et gauches unies dans l’erreur, Odile Jacob. Dans un florilège d’articles publiés au cours des dernières décennies, Pascal Salin nous offre sa rétrospective de l’histoire politique et économique de notre pays. Hélas, il nous montre surtout que la droite française est souvent restée la plus bête du monde à se vouloir conservatrice des politiques étatistes léguées par les socialistes sans chercher à comprendre les vertus d’un « vrai » libéralisme. Les Français sont désabusés de ces politiques qui renouvellent sans cesse les mêmes erreurs. La seule solution est dans la baisse des prélèvements et dans un allègement significatif des règlementations. L’important est de redonner toute sa liberté à l’homme et la maîtrise de sa vie : « L’individu est le seul souverain, et l’Etat, nécessairement limité, a pour rôle de garantir l’exercice des droits individuels, par exemple le droit à la vie, la liberté de pensée, le droit de propriété. L’avenir n’est alors pas prédéterminé à l’avance, il résulte des milliards de décisions individuelles, prises dans le respect du droit des autres ».

Ivan Rioufol : Les Traîtres (Pierre Guillaume de Roux, 2020)
Un homme en colère. Ivan Rioufol l’est depuis de longues années. Il a tiré le signal d’alarme bien avant d’autres mais on ne l’a pas écouté. Ceux qui lui prêtent une oreille attentive sont beaucoup plus nombreux aujourd’hui mais n’est-il pas un peu tard ? Dans cet essai écrit avec la plume trempée dans le fiel, Rioufol n’hésite pas à désigner les coupables. Présidents, ministres, intellectuels, journalistes, activistes... ils ont abandonné la France au nom du multiculturalisme et du “diversitisme”.

Patrick Moore, Confessions d’un repenti de Greenpeace, L’Artilleur, coll. Grandeur nature, 2020 (broché, 688 p., 25 €). L’auteur, cofondateur de Greenpeace, revient sur les débuts de la célèbre ONG. Il explique comment, après de grands et nobles succès, Greenpeace s’est peu à peu coupée de la raison au profit de l’émotion et de l’idéologie. Plus globalement, le constat est cruel : les grandes ONG environnementales sont désormais nuisibles à l’environnement, parce qu’elles tournent le dos à la science. L’ouvrage dresse un panorama complet des questions majeures d’aujourd’hui sur l’environnement, et leur propose des solutions lucides, loin du catastrophisme et de l’angélisme.

Catalogue des Editions Libréchange, la seule maison d’édition 100 % libérale !
Frédéric Bastiat, Pascal Salin, Jacques Garello, Florin Aftalion, Jean-Philippe Delsol, BetrandLemennicier, Tom Palmer, Thierry Foucart, Nicolas Lecaussin et bien d’autres auteurs libéraux ont été publiés par les Editions Libréchange.
Politiquement et économiquement incorrects, tous ces ouvrages vous donnent l’occasion de prendre un véritable bol d’air frais et libéral alors que l’étatisme pollue notre société. A vous de choisir !
Téléchargez le catalogue !

Partager cet article :

Autres lectures ...

Comment éviter que la pandémie ne fausse nos comptes sociaux
Thierry Benne,

Comment éviter que la pandémie ne fausse nos comptes sociaux

Quand l’Etat fait la manche, c’est peut-être pour nous voler
Jean-Philippe Delsol,

Quand l’Etat fait la manche, c’est peut-être pour nous voler


La politique fiscale d’Emmanuel Macron est-elle faite pour les « riches » ?
Victor Fouquet,

La politique fiscale d’Emmanuel Macron est-elle faite pour les « riches » ?

Éolien en mer : des subventions publiques supérieures à 4 Mds d'euros pour une électricité trois fois plus chère
IREF,

Éolien en mer : des subventions publiques supérieures à 4 Mds d'euros pour une électricité trois fois plus chère



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

 css js



FERMER

Suivez les publications de l'IREF,
inscrivez-vous gratuitement
à la lettre hebdomadaire

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies