Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


Flashcode 2 url IREF - Institut de Recherches Économiques et Fiscales
Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
https://fr.irefeurope.org/5605

par ,

Ivan Rioufol : Les Traîtres
(Pierre Guillaume de Roux, 2020)

Un homme en colère. Ivan Rioufol l’est depuis de longues années. Il a tiré le signal d’alarme bien avant d’autres mais on ne l’a pas écouté. Ceux qui lui prêtent une oreille attentive sont beaucoup plus nombreux aujourd’hui mais n’est-il pas un peu tard ? Dans cet essai écrit avec la plume trempée dans le fiel, Rioufol n’hésite pas à désigner les coupables. Présidents, ministres, intellectuels, journalistes, activistes... ils ont abandonné la France au nom du multiculturalisme et du “diversitisme”. Mais toutes les cultures ne se valent pas et celle qu’on nous impose n’en est pas une. C’est une religion-idéologie qui veut refaçonner le pays, sa culture, ses libertés. L’auteur a raison de rappeler l’existence des zones de non-droit niées par ces “traîtres”(élus locaux, politiques donneurs de leçons de morale, intellectuels, journalistes aveugles, etc.) mais où l’islamisme règne ...

L’Etat, qui confisque plus de la moitié de la richesse des Français, n’a même plus le courage de s’y aventurer. Cet Etat justement... qui est contesté par les premiers et les vrais gilets jaunes (Rioufol sait de quoi il parle, il était avec eux). Trop obèse, trop impuissant. Un Etat bâti sur le dos de ceux qui travaillent avec leurs impôts. Malheureusement, les gilets jaunes sont devenus rouges et le mouvement s’est radicalisé, il a pris la forme d’un syndicat ultra-gauchiste qui demande encore plus à l’Etat.

Ces traîtres n’ont que l’expression “vivre ensemble” à la bouche mais ils se gardent bien de vivre dans les quartiers à problèmes. Ils mettent leurs enfants dans des écoles privées et sûres, loin de la violence des banlieues. Ils donnent des leçons, ils font la morale au nom de l’idéologie diversitaire et ne voient parmi les voyous que des “victimes de la société”. Le marxisme leur sert de modèle et leurs arguments ne peuvent être qu’irréfutables : leurs contradicteurs font inévitablement le jeu de l’extrême droite. Même le Pape est tombé dans le piège : “Son défaitisme emprunte aux prêches laïc du politiquement correct. Cette morale postchrétienne est acquise aux soumissions, au nom de l’apaisement et du respect de l’Autre”.

Le “réchauffisme” climatique est un autre prétexte pour ces moralisateurs. Il faut absolument sauver la planète et aucun effort n’est vain. Surtout s’il s’agit de nouvelles taxes et réglementations. L’avenir de la planète fait oublier l’avenir de son propre pays. L’écologisme remplace la lucidité et les regards lucides sur ce qui se passe réellement en France. Trop de dépenses publiques et trop d’impôts, il faut d’abord sauver la planète ; des problèmes d’intégration et d’islamisation, il faut d’abord sauver la planète ! Greta Thurnberg est reçue par les décideurs politiques, on l’écoute religieusement. Pas les spécialistes et les analystes qui montrent les maux dont souffre le pays.

Ivan Rioufol s’est méfié depuis les débuts de la “macrocature”, ce régime qui étatise et infantilise les Français. Son essai est clair et pédagogique. Vrai et inquiétant. Il sait que l’Etat providence a fait suffisamment de dégâts et propose un libéralisme que la France n’a jamais connu. Pourvu qu’on l’écoute.

https://www.amazon.fr/Tra%C3%AEtres-Ivan-Rioufol/dp/236371329X/

Partager cet article :

Autres lectures ...

Pourquoi il faut s'opposer au revenu universel

La morale au gré de la politique


Affaire Griveaux : tout individu doit être responsable, encore plus les politiques !

Les promesses d’emploi et l’argent public corrompent tout



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (1)


 css js

FERMER

Suivez les publications de l'IREF,
inscrivez-vous gratuitement
à la lettre hebdomadaire

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies