Accueil » Elections : les échecs et la responsabilité d’Emmanuel Macron

Elections : les échecs et la responsabilité d’Emmanuel Macron

par Nicolas Lecaussin
Emmanuel Macron a rendu les Français tellement accros aux drogues dures des aides publiques qu’ils se sont précipités dans la salle de shoot qu’est la Nupes. Il a tellement ignoré les problèmes d’immigration et d’insécurité qu’il a gonflé l’électorat de Marine le Pen tout en rendant possible la candidature d’Eric Zemmour, un amateur en politique.

Dans un article publié dans le Wall Street Journal entre les deux tours de l’élection présidentielle, l’éditorialiste Gerard Baker insiste sur l’échec de Macron dans sa tentative de réconcilier les Français. Un échec qu’est en train de vivre aussi Joe Biden qui est au plus bas dans les sondages. M. Macron, écrit Baker, n’a pas réussi à déclencher le dynamisme qui était censé faire de la France le pays de la réussite. Il n’a pas dépoussiéré ce magnifique pays qui bat des records de dépenses publiques et de prélèvements obligatoires tout en affichant parmi les plus hauts taux de chômage, pour les jeunes et le reste de la population. Les promesses de M. Macron d’il y a cinq ans, de faire de la France une plaque tournante de l’entrepreneuriat en mettant l’accent sur les opportunités pour les jeunes, n’ont pas été tenues. Il s’est concentré sur des projets vaniteux qui n’ont pas grand-chose à voir avec la vie des électeurs ordinaires.

Macron a réussi à discréditer le libéralisme sans l’avoir pratiqué

En effet, à Macron a réussi un énorme exploit: faire descendre les Français dans la rue sans même avoir réformé! On l’a accusé d’être libéral, mais il ne l’a jamais été. Il est progressivement devenu aussi étatiste que les autres. Une certaine stabilisation des prélèvements publics n’ a été assurée que par une augmentation de l’endettement public, les dépenses publiques continuent d’augmenter. Et que dire de la baisse ridicule du nombre de fonctionnaires? Au rythme actuel, il faudrait plus d’une centaine d’années pour rattraper l’Allemagne. Le président français s’est transformé en assistante sociale, il a tout fait pour s’occuper des Français sans rien faire de concret. En les dopant aux aides sociales, il les a déresponsabilisés et les a poussés à demander encore plus grâces à la NUPES. En niant les problèmes d’immigration, il a renforcé le parti de Marine Le Pen et rendu possible la candidature d’Eric Zemmour. Faut-il encore rappeler que Jean-Marie Le Pen avait obtenu 17 % en 2002 et Marine Le Pen plus de 40 % en 2022 ?

L’immigration, l’islamisme et l’insécurité ont été les grands oublis de Macron

Lorsque Macron a parlé de l’ «Europe ultralibérale» et «ouverte à tous les vents», cette Europe «qui ne permet plus aux classes moyennes de bien vivre», ou lorsqu’il critiquait le «capitalisme ultralibéral», qui cherchait-il à convaincre? Ne s’agissait-il pas d’un appel du pied aux électeurs des extrêmes? Lorsqu’il a organisé un Grand débat national pour recueillir en direct les «doléances» des Français, n’était-il pas dans les sables mouvants de la démagogie, au mépris des institutions où siègent ceux que les Français ont élus? Lorsqu’ensuite il a convoqué le peuple pour «changer la France» dans une «Convention pour le climat» à grand spectacle, n’était-ce pas un aveu d’impuissance face aux vrais problèmes des Français ? N’a-t-il pas précisément été élu, lui, Emmanuel Macron, pour changer la France? Où est la réforme des retraites ? Celle de la santé, après l’épreuve du Covid ? Celle de l’éducation ? Où est la réforme de l’Etat français obèse et impuissant à la fois ? Pourquoi avoir « oublié» les problèmes d’immigration ? La montée de l’islamisme ? Ou l’insécurité qui inquiète de plus en plus les Français ? Si nous en sommes là, c’est surtout à cause de Macron. L’abstentionnisme très élevé, la tactique du « barrage face à l’extrême droite » qui n’a pas fonctionné prouvent aussi que la politique de l’actuel président est un terrible échec.

Néanmoins, ce n’est peut-être pas trop tard. Maintenant, il n’a plus rien à perdre. Donnera-t-il un coup dans la fourmilière ? On est très sceptique, c’est pour cela qu’on espère plus le réveil d’une droite libérale et conservatrice, capable de proposer les changements qu’il faut, de répondre à la perte des repères civilisationnels de la population, de combattre l’insécurité et s’opposer au progressisme et à l’islamisme. Si ce n’est pas trop tard…

You may also like

11 commentaires

Roven 20 juin 2022 - 5:43

En désespoir de cause, les français avaient élu un petit nouveau pour essayer « autre chose ». Ils ont trouvé pire : un technocrate gravissant les marches du politique, comme la généralité des politiciens actuels, qui font de la gestion opportuniste à vue, sans aucune vision. Interventionnistes comme tous les « hauts » fonctionnaires, ils ne savent qu’acheter des voix en distribuant des chèques en blanc. Pour la première fois de ma vie, je ne suis pas allé voté hier, n’ayant le choix qu’entre des partis dont je ne veux plus car ils détruisent notre pays.

Répondre
Fasquelle lavoine jm 20 juin 2022 - 6:49

Ouf! On va pouvoir revivre,retrouver le sourire sans toujours se demander ce qu’il va nous pondre pour nous pourrir la vie. Notre courage,notre amour de la France vont enfin s’épanouir pour tous.Il a reçu la baffe que j aurais aimé lui donner depuis longtemps et d’autres avec lui!!

Répondre
THIERRY C. 20 juin 2022 - 7:20

Vous résumez en trois phrases ce que j’entends depuis des mois, de la part de personnes calmes, très travailleuses, ne cessant d’apporter à la société, outre une masse d’argent considérable (obligée), leurs aides (volontaires et désintéressées) dans la plus totale discrétion. Merci

Répondre
REMI 20 juin 2022 - 10:14

Lorsque l’on dirige en Monarque, c’est au monarque que l’on coupe la tête…. !

Répondre
Jane 20 juin 2022 - 11:48

Ce p’tit.macro.minus.abens n’aime pas la France ! Les français lui ont bi1 rendu son amour : touché coulé ! Difficile de tenir le gouvernail la bateau ivre dérive l’eau entre de toute part et macro ne peut plus écoper, il est trop tard, bi1 trop tard, le GJ pacifiques t’ont pourtant alerté et t’as répondu par la terreur : éborgné gazé mutilé… bah g tjrs dit g croa en la justice immanente et à l’effet boomerang et v’lan dans ta G…le… et voilà le boomerang repart, un conseil d’ami macro traverse la rue et surtout planke ton c-l… 😈🤮

Répondre
Henri Romeuf 20 juin 2022 - 12:17

« Toute nation a les dirigeants qu’elle mérite. »
Joseph de Maistre, vieux réactionnaire qui n’a pas écrit que des bêtises

Répondre
BERNARD Serge 20 juin 2022 - 2:26

Tout ce qui est ci-dessus est bien vrai !
On pourrait résumer l’attitude des abstentionnistes Français, en permanente progression, en disant :
Nous avons une classe politique et administrative responsable mais (pratiquement) jamais coupable de ses erreurs, de ses mensonges, de sa corruption !
Et qui, enveloppée dans ses privilèges et son élitisme a le plus profond mépris du Peuple de France et se permet n’importe quoi !
Mais aussi cerise sur le gâteau, nous avons une classe journalistique officielle irresponsable, dont le seul objectif, la seule motivation est d’imposer ses points de vue,
promouvant ainsi par l’information – et donc le savoir – l’inculture générale par les textes, les ondes, les images.
Braves gens, ne réfléchissez plus, n’étudiez plus, nous le faisons pour vous !
La jeunesse ne trouvant plus de causes à défendre, ayant honte de son Passé (dixit Macron à Alger le 17 février 2017) a perdu l’envie de se battre, a perdu son identité !
C’est la fin de la culture française et donc de la France.
La France se meurt, la France est morte !
Serge Bernard

Répondre
Jean Aymar-Desconds 20 juin 2022 - 5:09

Les refuges font le plein des animaux abandonnés par les Français qui partent en vacances. Mais qui donc voudra d’une borne à poils durs et d’un macron hurleur?

Répondre
Obeguyx 21 juin 2022 - 8:47

Je suis d’accord avec vous, Nicolas. Et comme vous je me dis : « n’est-il pas trop tard ? ».

Répondre
AlainD 22 juin 2022 - 2:13

Peut être n’est il pas trop tard pour mieux faire. Il faudra autre chose que des palabres, des réunions de 150 personnes dont les idées sont restées lettre morte. D’ailleurs il y avait pour légiférer un parlement certes un peu godillot chez les députés. Quelques mauvaises manières aussi, des copains en délicatesse avec la justice , recasés à des postes de responsabilités. Une propension à vouloir décider de tout sans souci des priorités et une prétention sans limite : » Je suis votre chef » asséné à des militaires de haut rang quand on n’a même pas fait son service militaire, mais au terme de ces 5 ans on s’aperçoit que notre défense n’est plus au niveau qui devrait être le sien.
Beaucoup d’argent a été dépensé peut être pas toujours à bon escient. C’est vrai que Macron n’a pas réalisé beaucoup de ses promesses de candidat, il a surtout fait les poches aux moins riches, les classes moyennes ont été sacrifiées. A présent le ministre de l’économie a cru bon de distribuer des chèques par ci par là comme on fait dans certaines dictatures plutôt que de réviser à la baisse certaines taxes au bénéfice de tous car dans notre devise nationale figure l’Egalité dont je vois de moins en moins la présence.
D’un gouvernement exemplaire et resserré, nous avons vu éclater des « affaires » et le nombre des ministres et conseillers ont augmenté, sans compter l’appel aux cabinets de conseil sans réduction corrélative du nombre de fonctionnaires.
L’hôpital est malade sans que le ministre sortant y ait apporté le moindre remède. Il était si peu à sa place qu’il a été recasé aux relations avec le Parlement dont la relation avec la santé ne saute pas aux yeux. Il faut un peu moins de fonctionnels qui ferment des lits, qui instaurent un numérus clausus qui nous a mis en manque de médecins.
L’éducation n’est pas non plus trop bien portante à force d’accorder le baccalauréat à des niveaux très très bas de gens qui ne connaissent pas les fondamentaux et viennent encombrer les universités pour des diplômes sans valeur, non sans contester les enseignants.
La sécurité n’est pas assurée et personne -sauf ceux qui ne sortent qu’avec une escorte- n’est à l’abri d’un malfrat ou d’un drogué en manque de dose.
Il serait plus que temps de réindustrialiser la France en cessant de tout miser sur le tertiaire, le tourisme ne suffit pas à faire vivre le pays.
Alors et maintenant ? Le président vient de prendre une gifle à laquelle il ne s’attendait guère, obligé de chercher des alliances y compris aux extrêmes qu’il prétendait rejeter. Voilà qui nous promet un beau quinquennat.

Répondre
REMI 26 juin 2022 - 7:47

Monsieur Macron, gère son « immense EGO » en voulant marquer de son NOM , l’Histoire… Celle de Jupiter, aux pieds d’argile qui n’avait et n’a pas anticipé les inondations, dues à ses échecs…
L’eau monte et l’argile cèdera….:
Souvenons-nous : Gilets Jaunes, Notre Dame des LANDES, retraites, réforme du code du travail et du chômage, l’immigration, la sécurité…etc…! ( terrible constat d’un homme se prenant pour Jupiter, Dieu de l’Univers….!)
Ce Monsieur est un génie en terme de géopolitique unipersonnelle …en T0…
Oui, mais le temps efface les façades, les illusions et le peuple découvre cet aventurier de son EGO, entouré de ses MACRONNAUTES serviles et des se MACRONS PARTICULES aux cerceaux rendus stériles qui votaient aux ordres….
Mr MACRON EST L’HOMME DES ILLUSIONS…..LE MIROIR AUX ALOUETTES…
OUI MAIS UN JOUR CES ALOUETTES SERONT PLUMÉES….
IL NE RESTERA PLUS RIEN D’AUTRES QUE QUELQUES CARCASSES, DE CES 2 QUINQUENNATS AUX APPARENCES TROMPEUSES ESSAYANT DE FAIRE OUBLIER DES ÉCHECS RETENTISSANTS DONT IL EST LE SEUL RESPONSABLE AVEC SON IZNOGOOD…: ÉDOUARD PHILIPPE dit: « LE PETIT’ ( malgré les apparences)’…..
Ne parlons pas des 120% du PIB QUI N’EST POUR MONSIEUR MACRON QU’UN ÉPIPHNOMENE….

Répondre

Laissez un commentaire