Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > L’Arc de Triomphe sous un sac poubelle : quand on n’a pas d’idées, on gâche (...)

L’Arc de Triomphe sous un sac poubelle : quand on n’a pas d’idées, on gâche celles des autres

mercredi 4 août 2021, par Adélaïde Motte

Fut un temps où l’art était dans le détail, qu’il s’agisse de dorures, de gravures, de regards perdus ou d’expressions à trouver. Aujourd’hui, l’art moderne est au diapason de la cancel culture : il s’agit de détruire ce qui a été fait. On peut citer les cercles concentriques qui ont abîmé les murs de Carcassonne, mais cette œuvre est déjà vieille, ou plutôt elle a déjà disparu. Car l’art moderne a cela de particulier qu’il est éphémère pour ne pas savoir être beau.

La dernière œuvre moderne française concerne l’arc de Triomphe. Il s’agit d’empaqueter ce monument nationalement connu. Ce projet est d’autant plus déprimant qu’il est la dernière œuvre, posthume, de Christo, décédé en 2020. Certains artistes rêvent de représenter une femme, un paysage, un monument, de saisir un moment où un rire. Aujourd’hui, la plupart rêvent de gâcher les chefs-d’œuvre de leurs prédécesseurs. Christo aurait pu partir en laissant un Arc de Triomphedurablement embelli, il le laisse provisoirement emballé.

Pourtant, l’art d’aujourd’hui ne se résume pas à l’art moderne. Le site European People History, qui rassemble de nombreux tableaux, photographies et autres œuvres du XXIe siècle, le rappelle à ceux qui regrettent Renoir, Monet ou Delacroix.
L’art a vocation à manifester la beauté plutôt que d’exprimer les états d’âme ou les excentricités de ceux qui se prétendent artistes hâtivement. C’est l’occasion de recommander à ce sujet la lecture de l’ouvrage de Philippe Nemo Esthétique de la liberté publié au PUF en 2014.

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/L-Arc-de-Triomphe-sous-un-sac-poubelle-quand-on-n-a-pas-d-idees-on-gache-celles-des-autres

Vos commentaires

  • Le 5 août à 06:04, par montesquieu En réponse à : L’Arc de Triomphe sous un sac poubelle : quand on n’a pas d’idées, on gâche celles des autres

    Entourer la mairie de Paris d’un tel sac serait plus judicieux.

  • Le 5 août à 11:24, par Sauvée En réponse à : L’Arc de Triomphe sous un sac poubelle : quand on n’a pas d’idées, on gâche celles des autres

    Je viens de constater les dégâts visuels causés (pour l’instant) par les échafaudages non motivés par un ravalement ! Quid du respect de la tombe du soldat inconnu ! Vraiment du n’importe quoi . Quand on voit dans quel état se trouve la voirie parisienne et ses terrasses éphémères, espérons le, des cafés et bars alors que l’on se plaint d’un déficit de bois en France. Encore une fois du n’importe quoi !
    Questions : qui décide ? Qui finance ?

  • Le 5 août à 12:30, par zelectron En réponse à : L’Arc de Triomphe sous un sac poubelle : quand on n’a pas d’idées, on gâche celles des autres

    C’est la Hidalgrosse qu’il faut couvrir d’un sac disgracieux : cachez cette horrible créature que je ne saurais voir !

  • Le 5 août à 14:15, par Charles de Taxis De Taxis Du Poët En réponse à : L’Arc de Triomphe sous un sac poubelle : quand on n’a pas d’idées, on gâche celles des autres

    La réalisation de l’empaquetage de l’Arc de Triomphe était prévue pour septembre /octobre 2021.

    Il s’agit de poser 20.000 m2 de voile plissé de couleur argent bleuté et 7.000 m2 de corde rouge pour habiller l’Arc en dépit de son nom, des noms gravés sur ses pierres et la tombe du Soldat Inconnu qu’il abrite. Terrible banalisation de notre histoire et détournement d’un haut-lieu de continuité historique.

    Un affront au Souvenir. Qui et sur quels fondements, est légitime pour porter atteinte à une immense valeur symbolique afin de remercier un artiste ?

  • Le 6 août à 08:52, par Ghislaine FEDYCKI En réponse à : L’Arc de Triomphe sous un sac poubelle : quand on n’a pas d’idées, on gâche celles des autres

    à l’école on m’enseignait qu’il était pas bien de copier sur les autres !!!
    savons nous lire dans le TEMPS et effacer les erreurs quand des assasins ont alimentés un génocide peut être qu’en ce TEMPS là le mot n’existait pas !!!
    mon bien aimé PARIS on parlera toujours de toi qu’importe ceux qui ne savent pas ce qu’est la DIVINE PROVIDENCE elle est toujours présente !!!

  • Le 6 août à 10:43, par Jean Aymar-Desconds En réponse à : L’Arc de Triomphe sous un sac poubelle : quand on n’a pas d’idées, on gâche celles des autres

    Art contemporain ou escroquerie ?
    L’emballeur-en-chef ayant tiré sa révérence, se substituer à lui pour réaliser ses projets relève d’une entreprise purement commerciale ! Pour gagner de l’argent, des parasites surfent sur la symbolique d’un monument qui n’a besoin d’aucun artifice pour être connu et reconnu.
    En autorisant ce geste, l’état français et la ville de Paris ne s’en sortent pas indemnes : ils attirent la risée du monde entier.

  • Le 6 août à 10:43, par Jean Aymar-Desconds En réponse à : L’Arc de Triomphe sous un sac poubelle : quand on n’a pas d’idées, on gâche celles des autres

    Art contemporain ou escroquerie ?
    L’emballeur-en-chef ayant tiré sa révérence, se substituer à lui pour réaliser ses projets relève d’une entreprise purement commerciale ! Pour gagner de l’argent, des parasites surfent sur la symbolique d’un monument qui n’a besoin d’aucun artifice pour être connu et reconnu.
    En autorisant ce geste, l’état français et la ville de Paris ne s’en sortent pas indemnes : ils attirent la risée du monde entier.

  • Le 6 août à 12:33, par Obeguyx En réponse à : L’Arc de Triomphe sous un sac poubelle : quand on n’a pas d’idées, on gâche celles des autres

    Ce monde dit "libéral" ou "social" ou "démocratique" est en fait bien un monde de fous tous azimuts et complètement "azimutés". Un conseil : lisez "La Peur" (1930) de Gabriel Chevallier (disponible en poche, tout comme "Clochemerle" du même auteur) et peut-être, peut-être seulement, que vous comprendrez les outrages feutrés mais bien réels que nous devons vivre au quotidien. Ce monde finira par s’autodétruire.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière