Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > Wauquiez coupe les aides d’un festival antifa : un bon début, il faut (...)

Wauquiez coupe les aides d’un festival antifa : un bon début, il faut continuer !

mardi 7 septembre 2021, par Adélaïde Motte

La gauche a tendance à considérer que l’État, c’est d’abord des aides. Or, l’État, c’est d’abord le régalien, et cela ne devrait même être que cela. Laurent Wauquiez tente de le faire comprendre au « festival antifa » de Villeurbanne, qui doit avoir lieu en décembre. Dans le clip de promotion, deux rappeurs insultent la police. Insulter la police, c’est insulter l’État, il est alors normal de ne rien recevoir de la main que l’on mord. Laurent Wauquiez a donc supprimé les 45 000 € de subventions annuelles alloués au CCO de Villeurbanne (centre culturel œcuménique), le centre culturel de Villeurbanne censé accueillir le festival.

La réaction ne s’est pas fait attendre : le clip a été supprimé de la page Facebook du festival, le CCO s’est désolidarisé de la vidéo et a rappelé dans un communiqué qu’il n’y avait à ce jour “aucune convention de signée” avec le festival pour sa huitième édition. En revanche, le maire de Villeurbanne souhaite que le festival soit maintenu et travaille avec le CCO sur “les suites à donner à cette situation et le format et les conditions d’organisation de cet événement”.

La décision de Laurent Wauquiez est louable, et cohérente avec ses propos soutenant la suppression des aides régionales pour les délinquants et les familles des mineurs délinquants. Il faut maintenant aller plus loin dans la suppression de ces aides aussi couteuses que nocives.

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/Wauquiez-coupe-les-aides-d-un-festival-antifa-un-bon-debut-il-faut-continuer

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière