Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > Le GIEC prédit la fin du monde en 2050

Le GIEC prédit la fin du monde en 2050

mercredi 23 juin 2021, par Aymeric Belaud

L’Apocalypse est prévue pour 2050. Le projet de rapport rédigé par des centaines de scientifiques rattachés au Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat (GIEC) prévoit de monstrueuses pénuries d’eau, un exode massif, et une hausse de la malnutrition. Tout cela à cause du réchauffement climatique. En 2050, les villes côtières seront menacées par la hausse du niveau de la mer, ce qui entraînera des migrations importantes. Des centaines de millions de personnes seront affectées par des pénuries d’eau, et d’autres plusieurs centaines de millions seront frappées par des canicules extrêmes. Par ailleurs, après avoir affirmé qu’il ne fallait absolument pas dépasser un réchauffement de 2°C, le GIEC estime désormais qu’il doit être limité à +1,5°C.

N’est-il pas temps de retrouver la raison ? Les anciennes prévisions alarmistes du GIEC se sont toutes révélées inexactes. Par exemple, le GIEC prévoyait en 1990 une augmentation de 0,3 °C par décennie de la température de l’atmosphère ; elle n’a été que de 0,05 °C de 1998 à 2012. Il estimait aussi une hausse de 5 cm par décennie du niveau des mers ; elle a été de 1,7 cm. Le GIEC affirmait même en 1995 que la plupart des plages atlantiques des États-Unis auraient disparu… en 2020.

Les conclusions préliminaires du rapport, qui ne sortira qu’en février 2022, sont déjà reprises par tous les médias. Sans aucun esprit critique ! Pourtant le GIEC n’incarne pas à lui seul la vérité scientifique. Bien au contraire. En 2019, 900 scientifiques ont signé une lettre assurant qu’« il n’y a pas d’urgence climatique ». Les prophètes de l’Apocalypse ont rarement eu raison dans le passé…

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/Le-GIEC-predit-la-fin-du-monde-en-2050

Vos commentaires

  • Le 24 juin à 06:07, par montesquieu En réponse à : Le GIEC prédit la fin du monde en 2050

    Oui, et alors ?
    Le monde finira bien un jour et si c’est un énorme big bang liquidant l’humanité sans souffrance pourquoi pas.
    Mais le GIEC n’est pas la science infuse et sa propension à rendre l’Homme responsable de tout, est une ineptie et une malhonnêteté caractérisée.
    Il y eut des changements climatiques de grande ampleur avant que l’Homme existe. Alors qui était responsable ?

  • Le 24 juin à 06:08, par dressou En réponse à : Le GIEC prédit la fin du monde en 2050

    une seule question :
    - quels sont ceux, organismes, lobbies ou individus, qui ont besoin de cet apocalypse pour justifier leur existence ?
    un seul remède : STOP ! laissez nous vivre et arrêtez de polluer nos vies, nos pensées et celles de nos enfants avec votre marchandisation de la peur.
    CD

  • Le 24 juin à 06:42, par corbineau En réponse à : Le GIEC prédit la fin du monde en 2050

    Le Giec peut avoir tort.Les prévisionnistes en quelques domaines ont toujours eu tort.
    Par contre le dérèglement climatique est une donnée et l’accélération des phénomènes est une réalité.
    Les conséquences ne sont pas celles prévues .... Est-ce que cela doit faire refuser et considérer comme ineptes les "remèdes" suggérés ?
    Je ne suis pas sur. Vous avez peut être raison au fond pour l’aspect Cassandre , vous avez surement tort de ridiculiser les orientations pour réagir.
    Dommage que l’Iref soit aussi sectaire que le Giec !!

  • Le 24 juin à 06:53, par serge En réponse à : Le GIEC prédit la fin du monde en 2050

    Nos politiciens adorent le CO2 qui leur permet de justifier des taxes tous azimuts pour protéger la planète d’un effet de serre toujours affirmé mais jamais démontré.
    Claude Allegre avait déclaré que la vapeur d’eau était plus active que le CO2 dans le réchauffement climatique. A l’époque j’avais naïvement cru ses détracteurs. Aujourd’hui, je suis convaincu qu’il avait raison : La vapeur d’eau des nuages a un effet de serre que l’on constate quotidiennement : les nuits nuageuses la température nocturne diminue faiblement, sans nuage la température chute beaucoup. Si le CO2 avait un effet de serre important comme on nous le dit, la chute des températures nocturnes des nuits étoilées serait comparable aux nuits nuageuses !!! Le réchauffement climatique global est lié au mouvement de la terre autour du soleil. Ce mouvement complexe n’est pas constant comme l’a démontré l’ingénieur serbe Milankovitch. Notamment l’inclinaison de son axe de rotation varie, ce faisant l’exposition de la terre au soleil est différente. La fin de l’ère glacière relève de cette évolution et pas d’ancestraux automobilistes.

    Moins de 0,04 % de CO2 dans l’atmosphère ça chauffe les impôts pas la planète !

    Cette « mobilisations » sur le CO2 n’est pas innocente. Pendant que l’on focalise sur cet aspect on fait oublier tous les autres problèmes environnementaux sur lesquels nous pourrions effectivement agir.

  • Le 24 juin à 06:59, par Serge Rochain En réponse à : Le GIEC prédit la fin du monde en 2050

    Même si le GIEC se trompe sur l’amplitude des phénomènes à craindre il semble bien que les phénomènes se produisent bel et bien. Certains apparaissent plus tardivement que ce que dit la prédiction du GIEC mais d’autres apparaissent sans attendre les échéances indiquées, comme vous le confirmerons ceux qui en ont été victimes. Certaines prédictions apparaissent heureusement souvent fausses car elles n’avaient pas intégrée par anticipation la réaction qui en limite les conséquence, lors de leur annonce. Seule une profonde méconnaissance du sujet nie à postériori que la prédiction était juste.
    Serge Rochain

  • Le 24 juin à 08:11, par Bernard GUILHON En réponse à : Le GIEC prédit la fin du monde en 2050

    Réponse à Corbineau : "Par contre le dérèglement climatique est une donnée et l’accélération des phénomènes est une réalité."
    Issues de quelles sources ? Merci de me les préciser.

  • Le 24 juin à 09:01, par Aymeric Belaud En réponse à : Réponse collective

    Bonjour à tous et merci pour vos commentaires !

    Je vous invite à lire l’enquête d’Alain Mathieu sur l’urgence climatique, qui explique comment le GIEC se trompe dans ses analyses, comme dans ses solutions.

    https://fr.irefeurope.org/Publications/Etudes-et-Monographies/article/Enquete-sur-l-urgence-climatique

    Pour rappel, les changements climatiques ont toujours eu lieu dans l’histoire. Les Hommes ont connu des périodes glacières comme des sécheresses terribles.

    Certes le climat actuel semble se dérégler depuis quelques années, mais l’Homme s’adaptera par le progrès technique et scientifique, comme il l’a toujours fait.

  • Le 24 juin à 09:39, par GUYOT En réponse à : FAKE NEWS : Le GIEC prédit la fin du monde en 2050

    la terre fait ce qu’elle veut, mais c’est sur qu’avec les éoliennes, le bazar écologique dans tous les sens, les voitures électriques qui polluent plus que les dièsels, le fait qu’on ne peut plus faucarder les rivières sous divers pretextes, ainsi que les fossés ce qui provoque des inondations en chaine, on va vers de gros problèmes, mais le GIEC donnent de fausses nouvelles pour affoler le monde

  • Le 24 juin à 13:59, par LOMBLED En réponse à : Le GIEC prédit la fin du monde en 2050

    A qui profite les prévisions catastrophiques du GIEC ?? C’est bien la question primordiale. Par les temps qui courent, avec le concours de Mme Pompili, les fabricants étrangers de panneaux solaires, d’éoliennes, Et ensuite les fabricants de voitures électriques que les bobos nantis s’arrachent pour être dans la mouvance écolo et frimer avec grosses bagnoles Allemandes.
    Les autres continuent de payer le carburant toujours plus cher pour remplir les caisses.

  • Le 25 juin à 19:41, par Obeguyx En réponse à : Le GIEC prédit la fin du monde en 2050

    Réchauffement climatique ??? Nous sommes le 25 juin et je me les gèle !!! Après les philosophes de caniveau, voici les scientifiques de caniveau. Je pense que ce sont les mêmes ou les frères des scientifiques qui ont géré la soi-disant crise sanitaire... Certitude : ce ne sont pas des historiens.

  • Le 27 juin à 09:02, par Teisserenc En réponse à : Le GIEC prédit la fin du monde en 2050

    Ce n’est pas la tendance au réchauffement qui est niée, ce sont ses causes.
    Car dans le 0,04% de CO2, la part anthropique est très faible, le solde étant d’origine non anthropique (eaux océaniques, éruptions volcaniques terrestres ou marines - en particulier fractures centrales des dérives continentales).
    Une origine intra-terrestre, pourquoi-pas ? Une remontée du magma prélude à une coupure du continent européen, non ? Nous préoccupons-nous du gradient géothermique ? Pas que je sache !
    Tout cela est si complexe que les synthèses proposées ne sont que foutaises !

    D’autre part les écolos critiquent à tout va, et les gens qui détruisent la forêt amazonienne et les exploitants de palmiers à huile et etc, etc...
    Mais qu’avons nous fait ? Où est la Gaule chevelue de Jules César ?
    Au lieu de pester ces écolos devraient prendre une pioche et planter des arbres par millions dans tant de territoires abandonnés,
    Être créatifs et non plus nuisibles négatifs !

    Vous allez dire qu’en fait de foutaises j’en ai écrit ici même. Dites toujours.

  • Le 28 juin à 09:06, par Obeguyx En réponse à : Le GIEC prédit la fin du monde en 2050

    Belle intervention de Mr Teissenrec. Le noyau terrestre est en effet en pleine mutation et il est vrai que les écolos (encore de caniveau) n’en ont cure. En fait trop compliqué pour eux. C’est peut-être votre article, à mon sens, qui est le plus proche de la vérité, vérité que personne ne connait, ni ne détient d’ailleurs.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière