Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > L’Iran et le Pakistan à la Commission pour la promotion de l’égalité des sexes (...)

L’Iran et le Pakistan à la Commission pour la promotion de l’égalité des sexes : quand l’ONU se moque des femmes

dimanche 25 avril 2021, par Adélaïde Motte

La Commission dédiée à la promotion de l’égalité des sexes compte quarante-cinq membres et, pour les quatre prochaines années, deux d’entre eux viendront de l’Iran et du Pakistan. Une décision qui ulcère les femmes et leurs défenseurs. En Iran, les femmes n’ont pas le droit de chanter, d’aller dans des stades, ni de voyager sans la permission de leur mari. Le Pakistan, lui, était classé en 2014 comme le second pire pays dans le monde pour l’égalité des sexes. Les femmes sont victimes de “crimes d’honneur” : elles peuvent être tuées pour adultère ou relations hors mariage par exemple.

Les membres d’une Commission, quelle que soit sa mission, doivent être crédibles, donc connaître et appliquer les propositions en cours et à venir de la Commission. A moins que la condition des femmes en Iran et au Pakistan ne soit conforme à ce que préconise l’ONU, pourquoi accepter ces pays au sein d’une Commission destinée à promouvoir l’égalité des sexes ?

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/L-Iran-et-le-Pakistan-a-la-Commission-pour-la-promotion-de-l-egalite-des-sexes-quand-l-ONU-se-moque

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière