Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > Affaire Traoré/Halimi : les magistrats auraient-ils fumé trop de cannabis (...)

Affaire Traoré/Halimi : les magistrats auraient-ils fumé trop de cannabis ?

lundi 19 avril 2021, par Jean-Philippe Delsol

Le 4 avril 2017, Kobili Traoré, un musulman de 27 ans, a roué de coups sa voisine juive de 65 ans, Lucie Attal – aussi appelée Sarah Halimi -, aux cris d’"Allah Akbar" entrecoupés d’insultes et de versets du Coran, puis l’a jetée du balcon de son HLM. Le meurtrier a reconnu les faits. Pourtant, il ne sera pas jugé en assises. Ce 14 avril, la Cour de cassation a confirmé la décision rendue en décembre 2019 par la Cour d’appel de Paris qui avait déclaré Kobili Traoré pénalement irresponsable parce qu’au moment des faits il était atteint d’une « bouffée délirante » dues à une forte consommation de cannabis.

« Aucun élément du dossier d’information n’indique que la consommation de cannabis par l’intéressé ait été effectuée avec la conscience que cet usage de stupéfiants puisse entraîner une telle manifestation de trouble psychiatrique » ont soutenu les magistrats de la Cour de cassation pour exonérer l’accusé de sa responsabilité. D’habitude la consommation de drogue est un fait aggravant. Elle sera désormais un fait exonérant. L’antisémitisme pourchassé à juste titre sur les réseaux sociaux pourra désormais être pratiqué par les drogués. Il est désormais admis qu’on ne se drogue pas librement ! C’est le résultat de tant d’années de laxisme qui ont minimisé les ravages du cannabis et qui voudraient encore le banaliser. Pour qu’on puisse tuer impunément ? N’est-ce pas au sommet de la magistrature que l’irresponsabilité devient totale et impunie ?

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/Affaire-Traore-Halimi-les-magistrats-auraient-ils-fume-trop-de-cannabis

Vos commentaires

  • Le 20 avril à 07:04, par montesquieu En réponse à : Affaire Traoré/Halimi : les magistrats auraient-ils fumé trop de cannabis ?

    Comment avoir encore confiance dans la justice ?
    Les magistrats ont-ils reçu des menaces de l’encombrante famille Traoré ?
    Ou peur des commentaires de la presse américaine qui aime tant la fille de la famille ?
    D’autant que cette décision, si elle fait jurisprudence, aura des conséquences catastrophiques !

  • Le 20 avril à 07:47, par chastenet En réponse à : horreur

    Vraiment horrifiée par ce que vous me confirmez , comme si la haine du juif gangrènait quelques esprits de la magistrature. Comment peut-on sinon proférer un tel jugement, comment accepter qu’un individu puisse se prévaloir impunément de son usage de drogue pour commettre un tel crime dont la barbarie devrait l’expédier en prison à vie. c’est la porte ouverte, l’encouragement à d’autres crimes.
    De confession chrétienne je suis une citoyenne offusquée et appelle nos concitoyens à se réveiller et à se rassembler sur le parvis des droits de l’homme dimanche vers14 h, à confirmer.

  • Le 20 avril à 08:17, par Talleyrand En réponse à : Rien compris !

    Le cannabis ne tue pas, le laxisme oui. Les Pays-Bas, l’Espagne, les Etats-Unis et tous les pays ayant autorisés la consommation de cannabis n’ont pas enregistré de recrudescence d’actes barbares.
    Notre beau pays qui s’entête à diaboliser une plante utilisée depuis la nuit des temps devrait plutôt s’occuper de ses vrais ennemis. Continuons d’alimenter les cités et de leur donner des sources de revenus pendant que d’autres remplissent leurs caisses et peuvent même redistribuer le trop plein à leurs concitoyens.
    Vive la France et mort aux c... !

  • Le 20 avril à 09:43, par Ba En réponse à : Une affaire qui révèle surtout une situation d’anomie

    Cette affaire ne justifie absolument pas la lutte contre la drogue (et encore moins contre le cannabis, relativement peu délétère à tout point de vue) qui est d’une monumentale stupidité et qui entraîne des résultats effroyables pour tout un chacun (la liste qu’on pourrait faire est longue). Un exemple est que la lutte contre la drogue renforce grandement l’insécurité et les violences pour plusieurs raisons facilement explicables.

    Cette affaire montre simplement que la justice en France ne fait aucun boulot en lien avec la véritable justice. Elle est arbitraire et à la tête du client. Cette affaire est une illustration de l’anomie qui existe.

    Une remarque : on imagine sans peine que dans exactement la même situation à la seule différence que les religions des deux protagonistes auraient été inversées, la Cour de cassation n’aurait pas rendu la décision présentement rendue.

  • Le 20 avril à 10:27, par Dudufe En réponse à : Affaire Traoré/Halimi : les magistrats auraient-ils fumé trop de cannabis ?

    Je vois plusieurs causes à la faiblesse des juges en général.

    1) Ils agissent de cette sorte par idéologie politique.
    2) Par ordre de la hiérarchie : ne pas encombrer les prisons !
    3) Comme ceux du Tribunal de Pontoise,ils sont menacés.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière