Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » La Suède, pays gangrené par l’immigration et la criminalité

La Suède, pays gangrené par l’immigration et la criminalité

par
3 265 vues

Il fut un temps où la Suède était considérée comme un modèle en Europe. Un pays riche où il faisait bon vivre. Aujourd’hui, il fait fuir ses habitants comme les touristes. Pourquoi ? Depuis plusieurs années, la Suède a ouvert ses portes à l’immigration. Selon les statistiques officielles, le nombre de résidents nés à l’étranger a considérablement augmenté, surtout au cours des deux dernières décennies. Sur une population de 10,61 millions d’habitants (2022), 2,14 millions sont nés à l’étranger, soit plus du double par rapport à 2000. Cela représente un peu plus de 20 % de la population totale. Si l’on inclut ceux qui sont nés en Suède de deux parents nés à l’étranger, ce chiffre s’élève même à 26 %. Comme la population née à l’étranger a un âge moyen inférieur à celui de la population autochtone, elle connaîtra forcément un taux de croissance plus élevé,. Parmi les résidents âgés de 25 à 34 ans, un tiers est actuellement d’origine étrangère, et dans la tranche d’âge des 35 / 44 ans, c’est 38 %.

Bien entendu, tous les immigrés ne sont pas semblables. Mais on ne peut pas ne pas lier cette hausse de l’immigration à la hausse de la criminalité. La Suède d’aujourd’hui détient le record douteux du taux de meurtres de gangs le plus élevé d’Europe. C’est dans ce pays que l’âge moyen des délinquants graves est le plus bas, certains meurtriers n’étant même encore que des enfants. De plus en plus de segments de banlieues sont officiellement classés comme « zones particulièrement vulnérables », où il est « difficile, voire impossible » pour la police d’opérer. En termes simples, il s’agit de zones interdites, où règnent les clans locaux et où les premiers intervenants ne peuvent entrer sans gilets pare-balles et escorte policière. Brisant un vieux tabou, le gouvernement suédois a fait appel à l’armée pour assister la police. La Suède a l’un des taux de mortalité par arme à feu par habitant les plus élevés de tous les pays européens. Elle est deuxième après l’Albanie (voir graphique plus bas).

Que faire ? En premier lieu, sûrement, faire respecter l’Etat de droit et punir sévèrement les délinquants. Il faudrait aussi changer la politique d’immigration et accélérer l’intégration de ceux qui sont sur place. Mais l’afflux massif de migrants en provenance de pays à population musulmane pourrait conduire à l’élection de représentants d’un parti islamiste radical au Parlement, potentiellement dès les élections de 2026. (Le nom suédois  parti en question est « Nyans », ce qui se traduit, fait intéressant, par « Nuance ».) Alors que pratiquement tous les Suédois étaient chrétiens du XIIe au début du XXe siècle, il y en a moins de 60 % aujourd’hui. Il n’est pas inconcevable que la Suède ait une population majoritairement musulmane avant la fin du siècle. Cette tendance ne manquera pas de galvaniser les cercles islamistes qui réclament un système juridique divisé, où la charia s’appliquerait aux citoyens musulmans. La vigilance s’impose.

Lire l’article en entier

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

10 commentaires

Broussard 12 février 2024 - 9:23

Me croirez-vous ?
Pas plus tard que le 3 février, j’étais en consultation chez l’ophtalmo, lequel m’a assuré que je n’avais pas besoin de nouvelles lunettes.
Bien. Mais là, soit je m’interroge sur sa compétence, soit je me demande s’il ne m’a pas roulé dans la farine :
dans le graphique ci-dessus, je ne vois absolument pas la France.
N’avons-nous jamais relevé notre taux de criminalité, ou « Tout va très bien Madame la Marquise » ?
Connaissant la tendance générale des pouvoirs publics à nous enfumer, je pencherais volontiers pour la seconde possibilité.
Qui voudra bien me contredire et me rassurer ?
Merci.
Christian B.

Répondre
Lombled 12 février 2024 - 4:37

C’est probablement pour ne pas créer une psychose du peuple français. Cependant certains milieux biens informés, mais non gouvernementaux, donnent une France ayant une population d’immigrés (toutes générations confondues) de 25 %. En 2050 cela devrait atteindre les 50 % à l’allure ou les bateaux débarquent cette population de transfert.

Répondre
Duhamel 12 février 2024 - 11:22

La même situation touchera la France d’ici 20 ans car des imbeciles ne réfléchissent pas a long terme. 300 milles migrants aujourd’hui c’est 1 million dans 3 ans avec le regroupement familial . Quand les musulmans seront nombreux ils exigeront le remplacement des lois republicaines par la charia. La France fera comme le Liban et décrochera de sa 6eme place pour descendre au niveau des pays du maghreb . Ce sera fini de nos grandes ecoles , de notre cinema , de nos écrivain enfin fini notre rayonnement . Feu le pays de la liberté et des lumieres . Cette situation n’avait pas ete imaginée par Badinter.

Répondre
BARBARAY 12 février 2024 - 11:25

Et dire que les hommes politiques socialistes sont insensibles au ras-le-bol migratoire des français et se posent toujours la question de la raison de la montée en puissance des partis extrémistes.
Mais il est vrai que ces mêmes hommes politiques vivent dans des quartiers différents des français « travailleurs » qui les font vivre et ont des passe-droits juridiques différents.

Répondre
Almaviva 12 février 2024 - 12:08

Cela confirme que l’immigration non européenne est une calamité ! Quand la France prendra-t-elle les dispositions nécessaire pour arrêter l’invasion actuelle ?

Répondre
Mathieu Réau 12 février 2024 - 5:03

Idéalement, jamais.
C’est ce que ç’acharne à faire tous ceux qui nous gouvernent jusqu’à présent, et je ne parle pas que des hommes politiques. Les récents scandales autour de la Cour des Comptes, présidée par Pierre Moscovici, socialiste, ou le Conseil Constitutionnel, présidé par Laurent Fabius, socialiste, prouvent que c’est toute la technostructure du pays qui est aux mains des « immigrationnistes » de tout poil, jusqu’à l’Éducation Nationale qui forme l’avenir de notre Nation… inutile de préciser dans quel sens.
Donc, idéalement, rien ne changera en France. Jusqu’au fractionnement complet de notre société et son pourrissement. Le rêve multiculturel est en marche !

Répondre
Lombled 12 février 2024 - 4:26

A lire votre article on comprend que l’Europe est en route pour le « Grand Remplacement » et l’Islamisation. La future population de l’Europe sera Afro-Arabo-Musulmane, ce qui conclura la disparition des autochtones blanc de peau, et Chrétien. Sur le plan Culturelle la civilisation Judéo-Chrétienne aura vécu et sera remplacée par la barbarie islamiste. On peut qualifiée le siècle en cours de suicidaire.

Répondre
Jacques Baudouin 12 février 2024 - 10:49

Encore une fois la gauche débile a fait de la Suède un enfer !
Mes amis suédois me disent qu’ils ne sortent plus la nuit de peur d’être agressés.
Rappelez-vous, il y a quelques années le gouvernement suédois encourageait cette immigration. Aujourd’hui, en Suède, deux mondes vivent face à face !
Ils auraient dû écouter De Gaulle !

Répondre
DEL 13 février 2024 - 3:33

Nos élites devraient tenir compte de ces chiffres et faire en sorte pour éviter ce chaos en France !

Répondre
DEL 19 février 2024 - 11:47

Ces faits devraient faire réfléchir bon nombre de gens de la bien-pensance. Une surpopulation émigrée massive entraîne les pays à la dérive, car l’autorité disparaît ainsi que la sécurité.

Répondre