Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Une Jeanne d’Arc « non-binaire » sur les planches du Globe

Une Jeanne d’Arc « non-binaire » sur les planches du Globe

par
120 vues

A partir du 25 août, le Shakespeare’s Globe Theatre de Londres accueillera une pièce d’un nouveau genre, sans mauvais jeu de mots. I, Joan [Moi, Jeanne], écrite par Charlie Josephine (transgenre non-binaire à tendance masculine) met en scène la vie de la sainte, interprétée par Isobel Thom, jeune comédien non-binaire également, tandis que l’évêque Cauchon, ordonnateur du procès de Jeanne d’Arc, sera joué par Anna Savva, une femme, cette fois. Construit en 1996 près du théâtre historique de Shakespeare et de sa troupe (qui brûla en 1613, fut reconstruit aussitôt, puis démoli), le théâtre n’a pas été choisi au hasard. Michelle Terry, sa directrice artistique explique à ce titre que « les pièces de Shakespeare ne relèvent pas de la vérité historique. Il s’est servi de ces grandes figures du passé pour questionner le monde qui l’entourait. Aujourd’hui, nos auteurs font la même chose [sic] en s’inspirant d’Anne Boleyn, d’Édouard II ou de Jeanne d’Arc ». Shakespeare aurait donc été un précurseur du wokisme. La troupe, qui se targue de « redécouvrir l’histoire de Jeanne », dans une mise en scène « vivante, queer et porteuse d’espoir », nous offrira-t-elle une œuvre à la mesure de ce génie ?

Par souci de cohérence, la dramaturgie reposera sur l’usage exclusif de pronoms neutres (en anglais they / them). Les LGBTQIA+ jubilent et se félicitent d’une avancée qui rayonne déjà de notre côté de la Manche. Bernanos s’en inquiétait dans sa prière : « Jeanne, nous vous apportons ce qui reste de l’Honneur français, afin que, posant sur lui les mains, vous lui rendiez la vie ».

Vous pouvez aussi aimer

3 commentaires

Photini 24 août 2022 - 5:54

Ca devient ch… Ce n’est pas Rigolot de vieillir et de se rapprocher de la fin mais depuis quelques années, je préfère avoir mon âge que d’avoir 20 ans. Ils ne vont pas rigoler, nos enfants et petits enfants.

Répondre
montesquieu 24 août 2022 - 6:08

La connerie humaine est incommensurable et le pire est que des responsables politiques, administratifs, médiatiques s’en repaissent! Dés le plus haut niveau!
Quand les peuples réagiront-ils et renverront-ils toute cette engeance dans les poubelles de l’Histoire?

Répondre
Obeguyx 24 août 2022 - 8:13

Encore une insulte à Jeanne d’Arc. Il y a peu encore on aurait déclaré la guerre à ces « cons » qui se prennent pour des « artistes ». Une remarque fondamentale : ces gens pensent toujours à la place des autres, c’est finalement peut-être ça le « wokisme ».

Répondre

Laissez un commentaire