Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Et si on interdisait l’avion aux ministres ?

Et si on interdisait l’avion aux ministres ?

par
193 vues

Le ministre des Transports, Clément Beaune, envisage d’interdire certains vols en jet privé : « Il faut changer les comportements et fixer des règles encadrant ces vols privés, au niveau européen, c’est utile et nécessaire. » Les verts ont renchéri bien sûr.

Pourtant les ministres ne se privent pas d’utiliser des jets, notamment les Falcon de la flotte présidentielle.  Pour aller en Gironde lors des incendies de cet été, Macron et Darmanin qui se sont retrouvés sur place et en ont même pris un chacun. Pour sa part, Jean Castex, alors Premier ministre, a été voter à Prades (Pyrénées-Orientales) en Falcon le 12 avril 2022. Il est resté deux heures sur place. Sans complexe, il a répondu aux critiques qu’il n’avait pas affrété un jet privé, mais pris un avion de l’Etat.

En effet, les ministres de l’Etat prennent les avions de l’Etat pour gagner du temps comme les chefs d’entreprise prennent parfois les avions de leur entreprise pour gagner du temps ou pour ne pas être tenu par un horaire de vol commercial lors d’une négociation.

La première règle de droit dans un Etat de droit, c’est que la règle de droit s’applique à tous, même et peut-être d’abord au souverain.

Au demeurant, limiter les vols privés serait une contrainte stupide à la marche des affaires. Elle attenterait à l’efficacité de certaines grandes entreprises et serait un coup supplémentaire porté à l’encontre des entreprises européennes dans le grand marché concurrentiel du monde. Pire, elle serait un pas de plus dans un voyage vers le passé en Union soviétique. Si on interdit les vols privés, on interdira demain les résidences secondaires, puis bientôt les voitures (sauf les datchas et les voitures des apparatchiks), les hôtels de luxe puis de demi-luxe, la propriété… Le poète François Ponsard disait justement, en 1853, en deux alexandrins :

« Quand la borne est franchie, il n’est plus de limite

Et la première faute aux fautes nous invite ».

Vous pouvez aussi aimer

5 commentaires

Laurent46 24 août 2022 - 5:00

Ce serait une bonne chose car nos prétentieux guignols sont persuadés d' »être au niveau des USA. Quand on a fait autant de dette que le pays doit supporter aujourd’hui on se fait tout petit et on s’en va et surtout on ne les laisse plus en place, alors pourquoi se gêner il y a assez d’idiots qui les gardent au pouvoir et s’ils se représentent une troisième fois ils passeront une fois de plus pour sauver la République ! et ce n(est pas le moulin à vent de MLP qui retourne sa veste pour empocher un maximum de fric pour son parti que les choses vont changer. C’est peut-être là aussi le problème de la France la Redistribution à ceux qui ne font pas de richesses comme les partis politiques et bien d(autres encore.

Répondre
montesquieu 24 août 2022 - 6:03

Oui, mais un Clément Beaune et ses »amis »sont-ils aptes à le comprendre?

Répondre
Almaviva 24 août 2022 - 6:54

Ce ministre a un certain tout ! En matière de vols privés, qu’il commence par demander aux ministres d’arrêter d’utiliser les avions. de la République pour n’importe quoi ! Exemple :notre ancien premier ministre, M. Castex, n’a rien trouver de mieux que d’aller voter à PRADES en avion, aller et reput dans la journée !! Pour lui c’est normal, il avait besoin de gagner du temps. Par contre pour les chefs d’entreprise de dimension internationale qui « osent » prendre leur jet privé c’est scandaleux. Pour moi, c’est le contraire !!

Répondre
Rémi 24 août 2022 - 7:50

En politique, il est courant de dire :
• « Il ne faut pas confondre vitesse et précipitation »
• « Rien n’est Essentiel, tout est urgent, aussi le recul est-il prudent »
Madame Taubira, ministre, si elle en fut, aimait la bicyclette entourée de ses nombreux gardes du corps à pédale…
Monsieur Macron, Dieu de l’Univers et Monarque-Républicain, préfère des déplacements aériens pour se donner de la ‘’distance’’ et de la ‘’hauteur’’… !
Alors, 100km en avion, le conforte dans son EGO, en voulant s’offrir une justification à son ‘’point de vue’’….
• Pour ma part, je me réfère au « train de vie » de madame Tacher avec sa logique démocratique car elle se considérait, à juste titre, comme un exemple démocratique….
Alors, supprimer les avions ‘’privés de la république » au gouvernements et à ses aménageurs internes, pourquoi pas…car je reste convaincu qu’en toutes circonstances selon les principes de l’efficacité construite par la Sagesse et la Raison, hors de tous besoins ‘’d’appartenance’’ :
• « Il ne faut pas confondre vitesse et précipitation »
• « Rien n’est Essentiel, tout est urgent, aussi le recul est-il prudent »

Répondre
Obeguyx 24 août 2022 - 8:23

Encore un constat effarant démontrant la pure « connerie » de nos dirigeants. Cela ne date pas d’hier, mais depuis bien plus longtemps. Je me souviens que lorsque Chevènement était ministre, un avion du « Glam » était stationné à la base de Luxeuil-les-Bains pour que Mâdâme puisse aller faire ses courses à la « câpitâle ». Bien que plusieurs fois démentie, cette information est toujours vraie puisqu’elle émane de militaires et pilotes témoins encore vivants des scènes vécues alors. Je suis OK pour supprimer le vol des jets privés à condition qu’on supprime aussi tous ces abrutis donneurs de leçons qui ne font pas la différence entre un brin d’herbe et un chêne naissant, et je ne force absolument pas le trait.

Répondre

Laissez un commentaire