Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

Journal des Libertes
anglais
Accueil » Le Syndicat de la magistrature mériterait d’être dissous !

Le Syndicat de la magistrature mériterait d’être dissous !

par
1 972 vues

Le Syndicat de la magistrature « prendra part » à la «résistance» au RN ! Dans un texte intitulé « Ensemble, contre l’extrême droite ! » et publié sur son site, il appelle tous les magistrats et tous ceux qui participent à l’activité judiciaire, à se mobiliser.  « Nous, syndicats et associations, avons décidé d’agir ensemble sur tous les territoires pour battre l‘extrême droite lors des élections législatives des 30 juin et 7 juillet 2024 et porter ensemble des mesures concrètes de solidarité, d’égalité et de justice. Nous en appelons à la mobilisation de toutes et tous (…). La victoire des extrêmes droites aurait les mêmes conséquences dramatiques que celles qu’on a pu voir là où elles ont pu gouverner ou gouvernent. Aux Etats-Unis de Trump, dans la Russie de Poutine, la Hongrie de Orban, l’Argentine de Milei, la Pologne du PiS, l’Italie de Meloni, la liberté est piétinée, les droits ont été bafoués, les services publics et les politiques sociales, étranglés. Dans tous ces pays, la violence, la haine de l’autre ont remplacé les valeurs d’égalité, de solidarité, de fraternité. Nous devons tout faire pour éviter que cela ne nous arrive. »

Cet appel politique de la part du Syndicat de la magistrature est déontologiquement inacceptable, contraire à sa mission et à ses engagements. D’ailleurs, il est bien indiqué dans les statuts que son rôle est d’abord de « veiller à ce que l’autorité judiciaire puisse exercer sa mission en toute indépendance ». Le Syndicat de la magistrature affirme militer pour « une justice indépendante afin de permettre une justice égale pour tous, un procès équitable pour tous, éviter l’impunité des puissants notamment en matière de délinquance économique et financière et permettre aux magistrats de jouer pleinement leur rôle constitutionnel de gardien des libertés individuelles à l’abri des pressions médiatiques et politiques ». Belle profession de foi, mais totalement incompatible avec ce communiqué appelant à la « résistance au RN ». La « résistance » ne s’exerce d’ailleurs que contre un seul ennemi et un seul extrême ;  l’autre, celui où campe Jean-Luc Mélenchon, n’existant apparemment pas.

Un tel syndicat de magistrats ne devrait participer à aucun débat politique, car c’est contraire à ce qui commande le cœur même de leur métier, la neutralité. Le SM  l’avait déjà piétinée lors d’un scandale resté fameux qui a éclaté en 2013, lorsqu’on a découvert dans ses locaux un panneau d’affichage intitulé « Mur des cons », couvert des photographies de diverses personnalités, hommes politiques, intellectuels ou journalistes, majoritairement de droite. L’affaire s’est conclue par la condamnation de la présidente du syndicat pour injures publiques.

Ce syndicat n’en est plus un. C’est une organisation d’agitprop, une officine gauchiste qui décrédibilise, voire avilit, le statut et la fonction de magistrat. Il faudrait le dissoudre ou au moins donner la possibilité aux justiciables de récuser tout magistrat ou personnel de la machine judiciaire appartenant à ce syndicat. Ce serait un minimum… de justice.

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

14 commentaires

Laurent46 25 juin 2024 - 8:34

Et tous radiés à vie du barreau pour les empêcher de nuire. La preuve que le mur des cons est toujours d’actualité dans ce milieu mafieux. Bon ils ont l’exemple des gouvernements successifs de la haute fonction public et même locales et des politiques alors pourquoi faire autrement

Répondre
Almaviva 25 juin 2024 - 9:02

Qui demande sa dissolution ? Certainement pas notre ministre de la justice actuel !!

Répondre
Violette Delaye 25 juin 2024 - 9:25

Ce syndicat est pourri; ils sont responsables des meurtres commis par les monstres libérés par les assassins ayant tué après leur libération et devraient en subir les conséquences. Cà leur ouvrirait peut-être le sens de la responsabilité.

Répondre
bernard 25 juin 2024 - 10:30

il est sur qu’il ny a pas de justice on tue un chien par accident on est condanne mais on tue un bbe dans le ventre de sa mere et on est relaxe pas mal pour des juges

Répondre
HANLET 25 juin 2024 - 11:24

Vous avez de prendre un risque sur trois d’être jugé un jour par un(e) de ces révolutionnaires ? C’est terrifiant !

Répondre
ORILOU 25 juin 2024 - 12:10

L’indépendance de la justice ne peut être que le corollaire d’une neutralité absolue ! On en est loin. Des juges intouchables qui peuvent tout se permettre sans risquer la moindre sanction (cf. affaire d’Outreau, l’enfant de la Vologne… ). Après le mur des cons, voilà leurs syndicats qui s’immiscent dans le débat politique ! Après la dissolution de l’assemblée, dissoudre le syndicat de la magistrature ne serait pas inutile.

Répondre
Annick Danjou 25 juin 2024 - 1:32

Sans aucun doute . Il devrait être dissout mais apparemment leur discours ne gêne personne

Répondre
Chantal Flocard 25 juin 2024 - 6:54

Leur monstruosité est leur force

Répondre
Broussard 30 juin 2024 - 8:58

Et le fer à dix sout c’est pas cher.
(Vieille chanson de Bourvil)

Répondre
Oncpicsou 25 juin 2024 - 5:55

Ce syndicat exprime sa haine de plus d’un tiers de français.
Quant à la violence, il n’ont pas du regarder du bon côté…
Le mal est dans l’œil de celui qui le voit!

Répondre
Leriche 25 juin 2024 - 9:00

C’est scandaleux un syndicat politisé de la sorte. Comment croire a un jugement juste selon votre statut ou votre origine .

Répondre
Jacques Baudouin 26 juin 2024 - 5:36

Qui pouvait douter de leur réaction ?
Quand tu es de gauche tu restes de gauche et tu méprises tous ceux qui ne pensent pas comme toi !

Répondre
gillet 30 juin 2024 - 11:10

Les médias ont ordre de tout faire pour qu’aucun parti n’ait la majorité aux législatives.Le bricoleur du cahot est derrière toute cette manipulation.A force de cracher en l’air ça finit toujours par vous retomber dessus .

Répondre
Duhamel les syndicats n'ont jamais créé des emplois ,ils en ont au contraire détruit .Surtout les syndicats français qui n'ont pas encore compris qu'une entreprise c'est comme un bateau , sauver le bateau c'est sauver les marins , 30 juin 2024 - 2:14

On comprend mieux pourquoi des voyous interpellés 19 fois restent en liberté protéger qu’ils sont par des magistrats politisés . Remettons en place des peines planchers , le cumul des peines et l’abrogation des réductions de peines .C’estgrave ,si en France , il faut montrer sa carte LFI pour obtenir un non lieu .

Répondre