Accueil » Fabien Roussel veut acheter les jeunes

Fabien Roussel veut acheter les jeunes

par Aliénor Barrière

Le candidat communiste a dévoilé ses mesures envers les jeunes, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elles fleurent bon le clientélisme. Voyez plutôt : un cocktail à base de revenu universel, d’absence de devoirs à la maison et de droit aux vacances. Le tout financé bien évidemment par des impôts et des taxes prélevés sur le bon peuple.

Fabien Roussel a expliqué au micro d’Europe 1 qu’il « souhaitait revendiquer le droit au bonheur pour tous. (…) 8% des enfants partent au ski. Je veux démocratiser l’accès aux vacances. Je demande qu’au moment où ils entrent au collège, tous nos enfants aient pu voir au moins une fois ou la mer ou la montagne en étant partis en colonie ou en classe de découverte. Je mettrai un milliard dédié dans un fond pour les classes découvertes ou les colonies pour permettre à nos enfants d’avoir droit aux vacances. Ce milliard sera financé par une taxe Robin des bois ».

Alors par où commencer… Le bord de mer et la montagne sont les deux destinations de vacances les plus chères, à tel point que de nombreux Français se serrent la ceinture pour accéder ou à l’une ou l’autre dans l’année, et des enfants de 8 ans auraient un droit spécial de profiter d’une semaine dans ces lieux ? Le droit aux vacances n’est sans doute qu’un dérivé du « droit à la paresse » théorisé par Paul Lafargue, le gendre de Karl Marx ! Ne serait-il pas plus pertinent de faire en sorte que ces enfants aient les moyens de s’offrir des vacances une fois adultes, par exemple en leur proposant une formation débouchant sur un emploi, puis en leur permettant de jouir pleinement des fruits de leur travail ? Bref, en réformant l’école et en baissant taxes et impôts.

Quant à la suppression des devoirs à la maison, elle n’a rien d’égalitaire puisque les parents qui suivent leurs enfants continueront à les faire travailler le soir. Les moins motivés passeront la soirée sur leur téléphone portable. Une discrimination à l’égard des plus modestes et des immigrés.

Il y a quelques semaines, toujours sur Europe 1, Fabien Roussel disait qu’il voulait passer « d’une France du chômage à une France du travail ». Voilà de bien curieuses façons d’y arriver !

You may also like

2 commentaires

Martinage 23 février 2022 - 6:25

Les jeunes veulent être assistant parlementaire

Répondre
Obeguyx 23 février 2022 - 9:17

Le communisme a toujours été une « curiosité ». C’est bien pour cela qu’il n’y aura JAMAIS de procès contre cette idéologie de gauche (danse),macabre.

Répondre

Laissez un commentaire