Accueil » Non au gaspillage d’argent public !

Non au gaspillage d’argent public !

par Nicolas Lecaussin

Ils étaient une petite dizaine de retraités dynamiques. Pendant 22 ans, ils ont été à l’affût des gaspillages publics dans la région lyonnaise dans le cadre de l’association CANOL (Contribuables Actifs du Lyonnais). Malheureusement, il y a seulement quelques jours, les adhérents de Canol ont voté la dissolution de l’association. A contre-cœur, à cause des obstacles qu’ils rencontrent depuis quelques années. Son fondateur, Michel Vergnaud, nous explique comment le 22 octobre 2021, le Conseil d’Etat, en publiant un arrêt rejetant un jugement de la Cour administrative de Lyon, favorable à CANOL, a porté le coup de grâce à l’association. A quatre reprise, le Conseil d’Etat a rejeté les actions en justice de CANOL (l’IREF aussi a connu cela avec les indemnités indues attribuées aux membres du Conseil constitutionnel). A cela s’ajoute l’arrêté Tarn-et-Garonne qui permet aux juges de rejeter le recours des individus ou associations au prétexte qu’elles n’ont  pas d’intérêt à agir contre une collectivité. Tout a été fait pour empêcher les membres de cette association d’agir.

Mais quel travail durant ces 22 années ! CANOL a été un véritable « lanceur d’alertes » (un « watchdog » en anglais), une vraie machine à traquer les dépenses inutiles et/ou illégales. Elle a empêché de nombreuses dérives et dysfonctionnements au sein des collectivités locales et a révélé de nombreux scandales : Hôtel de Région, Grand Stade, Musée des confluences…). Le Musée par exemple, a été réalisé sur la base d’un budget voté à 60 millions  qui in fine est arrivé à 325 millions d’euros, sûrement un record en France. Comment rester les bras croisés ?

Pour mener la bataille, il fallait du temps pour éplucher les comptes des collectivités, des organismes publics, lire les dossiers, préparer les courriers et les demandes aux administrations qui mettent des semaines et des mois à répondre. Il a fallu aussi faire et envoyer régulièrement le Bulletin « CANOL Actualités » aux milliers de membres de la région lyonnaise (et pas seulement). Tout cela bénévolement.

« Nous avons sûrement modifié le comportement du pouvoir politique lyonnais qui fait plus attention », affirme Michel Vergnaud. Plus que ça. Les politiques ont compris qu’ils avaient face à eux de vrais représentants de la société civile pour lesquels l’argent des contribuables ne doit pas être gaspillé. D’ailleurs, c’est bien la devise de l’association : « Non au gaspillage d’argent public ». L’association a été dissoute mais le combat continue.

You may also like

10 commentaires

LAURENT46 31 janvier 2022 - 5:14

Faut-il s’en étonner ? Il est encore d’habitude d’informer avec insistance les nouveaux élus d’une collectivité locale qu’il est interdit de proposer un projet qui ne fait pas gagner d’argent à la collectivité. Il en est de même pour les catastrophes impliquant une structure publique. La faute devant toujours revenir à un tiers comme « le réchauffement de la planète » alors qu’aujourd’hui encore on voie fleurie des constructions dans les zones inondables. Ce sont les assurances qui vont payer, et les assurances c’est quoi ? comme les assurance sociales une cotisation par ceux qui veulent se protéger et non pas une caisse pour payer les errements publics comme c’est le cas de nos jours., qui vient en plus des taxes et charges royalement ponctionné sur les cotisations. En somme des charges et toujours des charges pour ceux qui font la richesse du pays, raisons pour lesquelles le travail ne paye plus.

Répondre
BERNARD Serge 31 janvier 2022 - 8:02

Triste pour cette association, mais pas surprenant! La plaie de notre société est l’irresponsabilité de nos « élites » politiques et fonctionnariale reflétant un incommensurable mépris du Peuple et donc de la Démocratie..

Répondre
Candide 31 janvier 2022 - 8:59

Désolant…
Certes on les comprend, entre l’avancée de l’âge et, surtout, surtout, les obstacles créés par ces décisions de « justice ». Je suis sans doute moins optimiste que Michel Vergnaud dans sa phrase « « Nous avons sûrement modifié le comportement du pouvoir politique lyonnais qui fait plus attention » : Je crains malheureusement qu’il y ait … une erreur de temps dans la conjugaison du verbe employé : Ce serait plutôt « Nous avons sûrement modifié le comportement du pouvoir politique lyonnais qui a fait plus attention ». Ce pouvoir politique (et administratif !) doit déjà se réjouir de la dissolution de l’association.
Et pas pour rien : genre « enfin libres »…
« Pleurons » comme disent les franc-maçons…

Répondre
Bernard GUILHON 31 janvier 2022 - 9:00

 » Les politiques ont compris qu’ils avaient face à eux de vrais représentants de la société civile pour lesquels l’argent des contribuables ne doit pas être gaspillé. »
C’est quand même là le rôle principal des représentants du peuple, députés et sénateurs. Allo, où sont-ils?

Répondre
Verdun 31 janvier 2022 - 9:21

Le malheur des uns fait toujours le bonheur des autres.

Bien à vous

Répondre
Obeguyx 31 janvier 2022 - 10:45

Verdun a raison. Cherchez à qui profite le crime et vous aurez toutes les réponses. Elles sont gravées dans le marbre du fonctionnement de notre République depuis 40 bonnes années, sans discontinuité et s’appelle : « socialisme ». Vous avez cru un temps avoir un gouvernement de droite, que nenni, ils étaient de gauche (socialos) et ce n’est pas l’élection de Pécresse qui changera la gravure…

Répondre
AFAC 3 février 2022 - 9:33

Il faut vivre avec son temps. Plutôt que d’alerter des administrations, réputées lentes, coûteuses et inutiles, tweeter, instagram, et autres tiktok sont bien plus efficaces et …..gratuits.

Répondre
nanard 4 février 2022 - 10:43

Cette initiative locale devait être intéressante, malheureusement, il est des gaspillages qui sont décidés par ignorance, ou incompétence, au plus haut niveau de l’état. Certaines subventions distribuées sans contrôle, pour la recherche de la « pierre philosophale » (l’hydrogène par exemple), sont inutiles : pures pertes en perspective…. tout comme vouloir créer des usines de batteries sans avoir les matières premières. Si les intentions sont louables, il faudrait bien étudier les sujets avant de servir des lobbies…. qui promettent…….Dans quelques décennies certains auront la « gueule de bois »…

Répondre
Dudufe 7 février 2022 - 12:02

Je reste coi devant tant de vérités .
Bravo la Canol ! Il faudrait des bénévoles aussi efficaces partout en France.
Il est vrai que l’IREF fait déjà beaucoup même,si comme pour les primes anormales du C.C. ,il n’y a pas encore de résultat.

Répondre
Rémi 7 février 2022 - 1:16

GASPILLAGE, écrivez-vous… Mais DILAPIDATION à chéquier ouvert pendant le quinquennat pour :
Financer Notre Dame des Landes qui a été un scandale où les « occupants illégaux » ont fait plier le gouvernement, lâche, face aux référendum populaire.
La commission sur la mise en place des retraites universelle, aux structures abyssales président par Jean Paul DELEVOY qui a été fermée sans aboutir sur 1 ligne de proposition…
La création du mouvement des gilets jaunes avec leurs conséquences financières et sécuritaires, sans pareil… les grèves générales, les « ébauches » de la mise en place de l’évolution du Droit du Travail, du chômage… etc…
Des retraites payées en France et à l’étranger pour les plus que centenaires, de la dette sociale pour les 80 millions de détenteurs de la Carte Vital….Etc
France, « Tonneau des Danaïdes » ….et « Puits sans fonds » alimentés par le contribuable, que les politiciens entretiennent par « ^lâcheté », dont leurs préoccupations est de se faire réélire, sans se préoccuper de la gestion et du devenir de la France….
Ce constat, n’est contesté par personne… sauf par celle(s) qui acceptera(ont) de me remettre en question…
Je ne me fais aucune illusion sur ce pont….
Expériences obligent….

Répondre

Laissez un commentaire