Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » La condamnation de Nicolas Sarkozy : une (nouvelle) honte pour la classe politique et une preuve de démocratie

La condamnation de Nicolas Sarkozy : une (nouvelle) honte pour la classe politique et une preuve de démocratie

par
1 497 vues

L’ancien président de la République a été condamné en appel à trois ans d’emprisonnement, dont un an ferme, pour corruption et trafic d’influence. Les deux coprévenus de l’ex-président, son avocat historique Thierry Herzog et l’ancien haut magistrat Gilbert Azibert, ont été condamnés à la même peine. Le pénaliste Thierry Herzog a par ailleurs l’interdiction d’exercer sa profession pendant trois ans. La Cour reproche à Nicolas Sarkozy de s’être « servi de son statut et de ses relations pour promettre une gratification à un magistrat qui a servi ses intérêts personnels ». Il s’agit d’une tentative évidente de corruption et d’une atteinte aux institutions de la République, des faits d’autant plus graves qu’ils ont été commis par un ancien président de la France, censé être le garant de l’indépendance de l’autorité judiciaire. Nicolas Sarkozy se pourvoit en cassation, mais il est bel et bien condamné en appel, et cela frappe d’opprobre une fois encore le milieu  politique.

Cette condamnation se rajoute à la très longue liste responsables politiques français compromis dans des affaires pas très nettes. Abus de biens sociaux, détournements de fonds, enrichissement personnel, emplois fictifs ou délits d’initiés sont les formes de corruption les plus répandues. On ne les connaît même pas toutes, car certains élus bénéficient de relations, sont protégés par l’immunité parlementaire et peuvent se cacher derrière l’opacité des fonds publics, La France est un pays où ont été  mis en examen, voire condamnés, un président du Conseil constitutionnel, un président de l’Assemblée nationale, plusieurs gardes des Sceaux, un gouverneur de la Banque de France, trois anciens présidents de la République ainsi que plusieurs anciens Premiers ministres, des ministres ou anciens ministres du Budget, de la défense… Cela devient presque une tradition, dans les plus hautes sphères de l’Etat !

Il n’y qu’un seul motif de satisfaction : personne n’est au-dessus des lois. Malgré leurs nombreux défauts, les institutions de notre démocratie continuent à fonctionner.

Vous pouvez aussi aimer

10 commentaires

jean-paul lutun 19 mai 2023 - 5:40

Bonjour,

En préambule : Avant d’en arriver à la mort d’une personne
A quoi sert la règlementation si rien n’est appliqué au local !!!

Fichier illégal de manifestants : son existence reconnue lors de l’audience au tribunal administratif de Lille
https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/l-objectif-etait-de-ficher-les-opposants-politiques-denonce-l-avocat-du-saf-devant-le-ta-de-lille-8710722
Assignée devant un tribunal et…Madame la PROCUREUR qui n’était pas présente ??? INQUIETANT !!!

Comment nos citoyens pourront-ils avoir une TOTALE confiance envers l’AUTORITE JUDICIAIRE ???…

J’ai été TRES ATTENTIF aux PROPOS du Président du Sénat dont

Le président du Sénat estime à sa place actuellement : « Je considère que ma responsabilité est de présider l’une des deux chambres du Parlement. Une chambre qui ne procède pas de l’élection présidentielle et qui représente les citoyens ».
On a une ligne et c’est celle de l’intérêt du peuple
Gérard Larcher dans « Le Grand Jury »

Il apparait impératif d’engager une Commission d’enquête parlementaire sur l’impérieuse nécessité d’exiger pour nos citoyens une stricte application des Lois et Règlements et de la Constitution : pouvoirs exécutifs, législatifs

Reprise illégale d’activité Sté LA CAMPHINOISE 19 rue du Moulin 59133 Camphin en Carembault (article 642-3 du Code de Commerce) ,PAS DE PARKING pour la clientèle de la minoterie, vente de bière, de Génépi, point de relais MONDIAL RELAY .
• DE plus il y a eu un important déploiement de secours pour un échauffement du blé dans un silo appartenant à la minoterie
Depuis 2003 je me bats pour la construction illégale de mon voisin Eric Bertrand sur le Domaine Public Départemental 2 accidents mettant en cause la construction illégale 28 rue du moulin et

Une fois encore : Avant d’en arriver à la mort d’une personne
A quoi sert la règlementation si rien n’est appliqué au local !!!

Répondre
Eric 19 mai 2023 - 6:18

Bonjour
François Hollande n’a jamais été mis en examen enfin il me semble et recherche rapide sur le net ne donne rien en ce sens
Cordialement

Répondre
Thoma 19 mai 2023 - 6:38

Encore faut il appliquer les condamnations prononcé à tous ce beau monde. Le contribuable lambda serait déjà en prison. J’ai bien aimé quand vous écrivez que nos institutions dans notre » démocratie  » fonctionnent. Il faut vraiment se poser la question, pour qui ????

Répondre
Jacques Baudouin 19 mai 2023 - 7:25

Loin de disculper Sarkozy, si les faits sont avérés, je constate qu’à part De Gaulle et Pompidou tous les suivants ne brillent pas par leur probité !!!
Remarquons que les juges se sont aussi attaqués à des Chefs d’entreprise (par exemple Pierre Suard) à partir de soupçons, ou plutôt de relents vindicatifs sans véritables preuves. Pierre Suard n’a jamais été condamné et pour cause !!! La carrière de ce dernier a été massacrée parce qu’un juge a décidé de satisfaire son petit ego.

Répondre
GNA46 19 mai 2023 - 9:30

Pas plus tard que ce matin encore je rappelais la morale de fin de la fable de La Fontaine, « Les animaux malades de la peste », souvenez-vous : « Selon que vous serez puissant ou misérable, Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir. »
Le temps passe, les choses restent. Autrefois et dans une autre vie j’aurais dit « les chiens aboient, la caravane passe… »

Répondre
Christiane MASSERON 19 mai 2023 - 9:39

Dans le cas de Nicolas Sarkozy, il s’agit plutôt d’acharnement politique à vouloir absolument lui trouver quelque chose et les (lourdes) condamnations dont il est l’objet ne reposent guère sur des faits probants. Que d’argent public dépensé pour un soi-disant délinquant pendant que les vrais ne seront jamais inquiétés. Deux poids deux mesures.

Répondre
Astérix 20 mai 2023 - 7:39

Tout à fait CHRISTIANE, les juges rouges s’attaquent toujours aux mêmes !? Il suffit de regarder la vitesse à laquelle ils ont coulé Français Fillon !! ?? Je remarque que les sovialoverdocommunistes ne sont jamais inquiétés !?
Où sont passées l’indépendance, l’objectivité, la déontologie de la justice ???
La France est dans le caniveau ! Trop tard ! La médiocrité est partout dans le Pays !

Répondre
Erbs 21 mai 2023 - 8:18

Je ne suis pas un défenseur de Nicolas Sarkozy, mais il est condamné sur la base de soupçons d’avoir voulu interférer dans un affaire de justice.
On est soupçonné, donc on est condamné , écoutes illégales de discussions entre Sarkozy et consultez avocat.!.! Motif de cassation.
La justice n’a jamais fait d’enquête sur toutes les activités douteuses de Mitterrand, et autres hommes de gauche.
Qu’en déduire ? Le Syndicat de la magistrature est de quelle tendance politique ?
Les magistrats sont des hommes ou des femmes avec toutes les composantes de l’être humain, ses qualités, ses défauts.

Répondre
Gilles Vedun 21 mai 2023 - 2:43

Traité de Lisbonne et cedh.. l’illustrissime N. Sarkozy n’a jamais été et ne sera jamais condamné ; la décision que vous évoquez n’est pas passée en force de la chose jugée. De plus, il n’a jamais été président de la République française puisqu’aucune élection présidentielle n’a pu être validée depuis l’année 2001 et les toutes tites primes..; article 58 de la constitution.

Monsieur Lecaussin c’est toujours vous qui vous collez au pires sujets besogneux 😉

Bien à vous

Répondre
ORILOU 22 mai 2023 - 1:23

D’accord avec ASTERIX et ERBS. Nicolas SARKOZY est condamné sur la base d’une phrase prononcée au téléphone.
Curieusement, François Miterrand n’a jamais té inquiété. Dans le même temps, les Juges d’Outreau et de l’enfant de la Vologne n’ont guère été sanctionnés. L’indépendance de la justice peut-elle exister avec des Juges interprétant le droit en fonction de leurs idées et/ou orientations politiques ?

Répondre

Laissez un commentaire