Institut de Recherches Économiques et Fiscales
« Pour la liberté économique et la concurrence fiscale »

IREF Europe

Présentation et expertises

Nos propositions

Contact

 

Colloque sur les inégalités

L’IMPOSTURE PIKETTY :
LES RICHES SONT-ILS LE PROBLEME OU LA SOLUTION ?

Lundi 15 juin, de 17h à 20h
Maison de la Chimie
28, rue Saint-Dominique 75007 Paris
Réservez vos places sur Weezevent.com


Dernières publications

L’ISF dévore le capital

Pour conserver son patrimoine celui-ci doit avoir un revenu 7 fois supérieur au taux de 1% du livret de la Caisse d’épargne
L’ISF tue la poule aux œufs d’or. Chaque année il ampute le capital en pesant au taux de 1,5% sur les tranches élevées des patrimoines dont les revenus doivent d’abord supporter l’impôt sur le revenu à un niveau de 64,5% en haut de la grille (dernière tranche à 45% + cotisation Fillon à 4% + CSG/RDS à 15,5%). Pour qu’une « fortune » de 10 M€ puisse conserver son pouvoir d’achat avec une inflation de 1% par an et un ISF de 1,5%, il faut qu’elle dégage un revenu de plus de 7% [ ( revenu après impôt : 7 x 35,5% (...)


Il faut privatiser les services de l’Etat

Dans un article publié dans le Financial Times, un des anciens conseillers du Premier ministre britannique, David Cameron, écrit que « moins d’Etat est un devoir moral pour un décideur politique ». En effet, l’IREF a montré que les baisses des dépenses dans les ministères britanniques mises en place par le premier ministre David Cameron sont 6 fois plus importantes que celles préconisées par le gouvernement (...)


Réforme de la politique familiale : il faut stopper cette politique de redistribution !

La question démographique sera au cœur des enjeux économiques de demain. En effet, si l’indice moyen de fécondité était de 1,59 enfant par femme en 2013 au sein de l’Union européenne, les disparités internationales sont immenses. Le taux de fécondité joue un rôle essentiel dans le renouvellement des populations et le soutien générationnel des populations vieillissantes. Un pays développé avec un fort taux de fécondité et des bonnes conditions sanitaires pèsera davantage dans le paysage économique mondial (...)


Le logement social hors-contrôle

La Cour des Comptes vient de publier un rapport intitulé « Le logement en Ile-de-France : donner de la cohérence à l’action publique » dans lequel elle épingle la gestion des bailleurs publics franciliens. Derrière l’euphémisme de bienséance du titre, on trouve des critiques sévères à l’encontre du logement social francilien, mais qui pourraient très bien s’adresser à tout le système locatif public français. La Cour des comptes part du même constat que celui fait par l’IREF dans son Etude comparative sur le (...)


Ceux qui tuent l’Ecole…

Il existe, au sein de l’école française, une forme de schizophrénie. Au lieu de faire les vraies réformes dont l’école a besoin, les ministres – de gauche mais aussi de droite – continuent à faire adopter des mesures qui l’enfoncent encore plus. La dernière en date, nommée « réforme du collège », est tout sauf une réforme. Il s’agit bel et bien d’une action de destruction de ce qui apportait encore quelques connaissances aux élèves du collège : les classes bilingues, l’enseignement du latin et de l’histoire, (...)


La leçon britannique à l’usage de nos politiques

En septembre 2013, la chancelière Angela Merkel était réélue triomphalement pour un troisième mandat de suite. Les sondages et les commentateurs politiques (français surtout) avaient prédit un score très serré et l’obligation de composer un gouvernement de coalition. En cause, affirmaient-ils, l’austérité des réformes, les nombreux emplois précaires malgré la baisse du chômage et une certaine lassitude de l’électorat. Deux ans après, on nous a ressorti la même histoire lors des élections britanniques : les (...)


La Gauche n’aime pas davantage les fourmis, que les vraies réformes économiques

On vient donc de l’apprendre : parmi les 14 mesures destinées à permettre au budget de l’Etat de réaliser quelque 14,5 milliards d’euros d’économies en 2016, les établissements d’enseignement supérieur vont à nouveau monter en première ligne. Déjà pour cette année 2015, 97 millions d’euros (96,6 exactement) seront ponctionnés sur 11 universités, une bonne vingtaine d’écoles d’ingénieurs et une dizaine d’autres grandes unités touchant à l’enseignement supérieur, qui représentent ensemble un peu plus d’un (...)


L’Avenir à portée de main

Philippe Hayat (Allary Editions, 2015)
Il est entrepreneur et a consacré son énergie à l’éducation entrepreneuriale des jeunes. Après avoir créé plusieurs entreprises, il lance en 2007 l’association 100 000 entrepreneurs qui fait témoigner chaque année des entrepreneurs dans les classes, au collège, au lycée et dans l’enseignement supérieur. Son dernier livre est un éloge de l’entrepreneuriat. Sur seulement une cinquantaine de pages, Philippe Hayat répond aux interrogations d’un jeune sur son avenir et tente de le convaincre de se lancer dans la (...)


Baisse de 50 % à 17 % : le nombre de personnes qui gagnent moins d’1 euro par jour

En 1981, 50 % des individus habitant dans les pays en développement gagnaient moins d’1 euro par jour. Ce pourcentage a baissé de 33 points en 2012 : seulement 17 % des personnes vivant dans les pays en développement gagnent moins d’1 euro par (...)


Economies dans les ministères français : on est (très) loin de ce qui s’est fait au Royaume-Uni et au Canada

Pour trouver 50 Mds d’euros d’économies pour la période 2015-2017, Bercy prévoit une baisse de 15 % des dépenses de fonctionnement des ministères (hors retraites) pendant trois ans. Ce qui revient à 5 % d’économies par an. Ces réductions ne concernent pas les ministères « prioritaires » comme l’Armée, l’Intérieur, la Justice, l’Education nationale et la Culture. Passons outre sur le fait qu’il ait ménagé l’Education et la Culture, deux ministères dont les gaspillages et les mauvais résultats font partie des (...)


Le coin fiscal dans les pays de l’OCDE

La meilleure mesure de la charge d’impôts et de cotisations sociales dans chaque pays est celle du « coin fiscal en pourcentage des coûts totaux de main-d’œuvre ». Il évalue le montant total des impôts et cotisations sociales versés par les salariés et les employeurs, diminué des prestations familiales reçues et divisé par les coûts totaux de main-d’œuvre pour l’employeur. L’OCDE en a fait le calcul dans sa dernière publication sur Les impôts sur les salaires, qui observe que d’une manière générale, en 2013, (...)


"France Stratégie" parle des métiers du futur, mais sans tenir compte des changements technologiques

"France Stratégie", en partenariat avec la Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (DARES), s’interroge- sur le futur emploi en France en 2022. Cet exercice de prospective complexe repose sur des hypothèses sur lesquelles il est intéressant de revenir. Car ce rapport soulève plus d’interrogations qu’il n’éclaire le débat...


Royaume-Uni : les contrats « zéro heure » ne représentent que 2.3 % du total des emplois en 2014.

Avec l’approche des élections au Royaume-Uni, le sujet de la précarité outre-manche se place au cœur du débat politique, de même que dans les médias français. Lancés dans les années 1970, ces contrats permettent aux entreprises d’employer un salarié sans garantie d’heures à effectuer. C’est jusqu’au dernier moment que les employés peuvent être informés sur le nombre d’heures de travail à effectuer la semaine suivante, voire dès le (...)


Royaume-Uni : les impôts et la redistribution divisent par 4 les différences entre les 5 % les plus riches et les 5 % les plus pauvres

D‘après la London School of Economics, contrairement aux clichés, les inégalités n’ont pas augmenté au Royaume-Uni depuis la crise. Au contraire, les différences entre les plus pauvres et les plus riches commencent même à baisser. Ainsi, les 5 % les (...)


Dîner de remise du Prix Renaissance de l’Economie 2015

Mercredi 20 mai 2015 à l’Aéroclub de France, Paris
Informations et inscription


Plan Valls pour l’investissement : des mesurettes politiciennes sans effet sur la reprise ?

Selon le gouvernement, le contexte économique serait favorable à une reprise économique. En effet, la baisse du prix du baril de pétrole, l’amélioration de la conjoncture internationale (notamment américaine, britannique et européenne), la dépréciation de l’euro et la stabilisation supposée d’une partie des prélèvements obligatoires (comme l’IR), ont entraîné une très légère hausse de la consommation des ménages sur la fin 2014 et le début 2015. Dans le contexte d’une libéralisation de certaines activités (...)


L’économie numérique ou la grande peur des Etats

L’économie numérique est favorable à l’économie toute entière. Son potentiel de croissance serait de 5,5% du PIB et 450 000 emplois annoncés pour 2015 (Mckinsey). En investissant tous les domaines, de la santé à l’éducation, les services autant que l’industrie, l’économie numérique bouleverse l’ordre existant et remet en cause les acquis. Il s’accomplit sans doute une vraie révolution numérique plus importante que fût la révolution industrielle de la vapeur puis de l’électricité. Car cette nouvelle révolution (...)


Royaume-Uni : les sorties du chômage sont deux fois plus élevées que la moyenne européenne

A l’approche des élections (7 mai), les conservateurs britanniques peuvent au moins se targuer d’une très forte création d’emplois. Chaque semaine, plus de 11 000 personnes quittent les rangs des chômeurs et, en 2014, 368 000 personnes ont abandonné l’allocation chômage pour reprendre un emploi. C’est deux fois plus que la moyenne européenne (et même deux fois plus qu’en Allemagne). Environ 557 000 emplois nets ont été créés en 2014. Aujourd’hui, 31,08 millions de britanniques ont un emploi, un chiffre (...)


Un économiste au service de la crise

Dans une interview accordée au magazine l’Express (22 avril), l’économiste Daniel Cohen a fait plusieurs affirmations étonnantes. En voulant établir une « symétrie entre la situation des Etats-Unis et celle de la France », il affirme que « Les Américains connaissent une reprise sans salaire, alors que nous subissons une reprise sans emploi ».


Innovation : quelles incitations fiscales et réglementaires pour favoriser la croissance de demain ?

Les innovations des dernières années sont innombrables dans des domaines très divers : voitures électriques, énergie hydrogène, impression 3D, ordinateurs quantiques, réalité virtuelle, économie collaborative et überisation, big data, progrès médicaux, robotique, intelligence artificielle, nanotechnologies, etc. La France a-t-elle pris la mesure des changements profonds qui vont secouer la société dans les décennies à venir ? D’une manière générale, quel rôle joue l’innovation dans la croissance (...)


Etats-Unis vs France : 9 634 fonctionnaires licenciés contre 3 400 embauchés (2013)

D’un côté, la reprise économique et les créations d’emplois. De l’autre, la crise qui continue et le chômage qui augmente. Les différences économiques entre les Etats-Unis et la France sont impressionnantes. L’une d’entre elles concerne le monde des (...)


Emploi : comme en Allemagne, libérons les entreprises de moins de 10 salariés

Le débat sur le contrat unique du travail ou bien sur la liberté de licencier s’éternise en France et il y a fort à parier qu’il ne débouchera sur rien de concret. Il suffirait plutôt de regarder de l’autre côté du Rhin afin de comprendre quelles sont les raisons de l’extraordinaire embellie de l’emploi en Allemagne. Rappelons qu’au milieu des années 1990, l’Allemagne était considérée, à cause de son Employment Protection Act (Loi sur la protection de l’emploi) comme l’un des pays qui réglementait le plus le (...)


La folle finance des Etats

Il est politiquement correct de dénoncer l’avidité des financiers qui, il est vrai, est parfois indécente. Mais ce sont les Etats et leurs institutions qui alimentent cette finance folle en pratiquant des taux artificiellement bas, en créant trop de monnaie, en favorisant l’endettement public… et en faisant grossir des bulles tour à tour financières et immobilières (Japon, 1992/93), immobilières et monétaires (Asie du Sud-Est, 1997/98), sur les actions (USA, 2000), immobilières (en Europe, années (...)


Amendement « moteur de recherche » : la droite la plus bête du monde ?

A l’occasion de la discussion de la loi Macron ces derniers jours, le Sénat a fait preuve d’un incroyable conformisme doublé d’une totale incompréhension de l’économie. La majorité de droite y a proposé un nombre important d’amendements en faveur d’un contrôle toujours renforcé de l’économie par l’Etat. Le plus insensé et le plus symbolique de la doxa commune aux élus, de droite ou de gauche, est celui qui a été présenté notamment par M. Rétailleau, président du groupe UMP et ferme soutien de M. Fillon dans (...)


La nouvelle révision foncière ou l’acharnement dans l’erreur

Cet article de Thierry Benne, contributeur habituel de l’IREF, est le fruit d’un regard critique et pertinent sur la fiscalité locale. La proposition de Thierry Benne n’est pas celle de l’IREF, mais elle a le grand mérite de poser des questions utiles et de présenter des solutions intéressantes et permettant d’ouvrir un débat que le public n’a pas appréhendé jusqu’à ce jour. Elle devrait s’inscrire dans le grand chantier de réforme fiscale dont la France a besoin afin d’alléger et simplifier la (...)


Fonctionnaires : 100 000 de plus en France contre 200 000 de moins au Royaume-Uni

Les chiffres viennent de tomber : d’après l’INSEE, en 2013, la France comptait 100 000 fonctionnaires de plus qu’en 2012. Une hausse de 1.5 %. Ironie du calendrier, le Royaume-Uni a publié aussi, il y a quelques jours, les dernières statistiques (...)


Pour chaque réglementation nouvelle, il faut en supprimer deux !

Quand on veut « résoudre » un problème, on crée un organisme administratif et/ou on rédige une nouvelle loi. C’est une véritable maladie en France. Le rapport Lambert-Boulard de 2013 avait bien montré que les Codes français comptent plus de 21 000 pages alors qu’ils n’avaient que 800 pages au début du XXe siècle. La France est classée (2013) 126ème sur 144 pays en matière de complexité administrative par le World Economic (...)


La complexité fiscale et ses incertitudes sont aux origines du malaise fiscal

Depuis de nombreuses années, les économistes s’intéressent aux effets de la fiscalité – de son poids tout comme de sa structure – sur la croissance économique. La plupart s’accordent sur le fait que l’aléa fiscal et sa complexité ont des conséquences néfastes sur la création de richesses. Dans ce contexte, la refonte de notre système fiscal- n’en est que plus urgente.


Royaume-Uni : 10 % des contribuables les plus riches payent 47 % du total de l’IR

On parle souvent de la fortune des plus riches et du fait qu’ils ne cesseraient de s’enrichir... Mais on oublie toujours de dire que ces riches sont des entrepreneurs qui créent des centaines de milliers d’emplois (voir les travaux de l’IREF) et (...)


Le Printemps de l’Economie

L’IREF intervient sur les géants du numérique
Jean-Philippe Delsol, Président de l’IREF, est invité au colloque Le Printemps de l’économie pour débattre (vendredi 17 avril) autour du thème "Doit-on craindre les géants du numérique ?". Pour plus d’informations, cliquez (...)


La flexibilité de l’emploi fait baisser le chômage et améliore le bien-être

François Rebsamen, notre ministre du Travail, ainsi que les partenaires sociaux devraient lire avec attention l’Etude que vient de réaliser Eurostat et qui est intitulée « A quel point est-on satisfait de sa vie dans l’UE ? ».


Tarifs, concurrence, transition énergétique : l’Assemblée met en cause EDF

Dans un rapport sans concessions publié (mais bizarrement ignoré par les médias) par la commission d’enquête sur les tarifs de l’électricité de l’Assemblée nationale, l’Etat, la Commission européenne, et EDF sont tour à tour mis en cause dans la mauvaise gestion des tarifs de l’électricité, qui « sont à la fois source de confusion pour les usagers et de perturbations graves pour la survie de notre système électrique […] ». Ce rapport relève trois problèmes majeurs : d’abord l’augmentation des prix, ensuite (...)


Productivité du travail : Non, la France n’est pas un modèle à suivre !

The Economist soulève comme à son habitude un débat tout à fait intéressant dans un article publié le 14 mars ("Bargain Basement"). Selon la revue d’orientation libérale, le Royaume-Uni souffre d’un retard de productivité horaire qu’il attribue à la politique de déflation salariale pratiquée par les entreprises britanniques. Il en conclut indument que le Royauùme Uni devrait à ce titre s’inspirer du modèle français. Historiquement l’accroissement de la productivité du travail a toujours été lié à des (...)


France vs Allemagne : 85.6 Mds d’euros de déficit contre 18 Mds de surplus

Les réformes ça paient. Une nouvelle preuve en est fournie par les chiffres du déficit public en Allemagne et en France. D’un côté, 18 Mds d’euros de surplus budgétaire, de l’autre, 85.6 Mds de déficit en 2014 (chiffres officiels) … On voit bien quel (...)


Moins de prélèvements obligatoires c’est plus de croissance économique

Dans une Etude publiée en 2012, les deux chercheurs, Tim Knox et Ryan Bourne, du think tank britannique, Centre for Policy Studies, ont démontré que les pays dotés d’un poids de prélèvements obligatoires à moins de 40 % du PIB, ont une croissance moyenne supérieure à ceux dont les prélèvements dépassent 40 % de leur PIB. L’Etude prenait en compte 28 pays de l’OCDE essentiellement pendant la période 2003-2012, et montrait que le taux de croissance moyen pour les Etats dans lesquels on retranche moins de 40 (...)


Les conclusions de Piketty sont une nouvelle fois remises en question

Il y a deux semaines, l’IREF vous faisait part des rétropédalages de Thomas Piketty sur les inégalités. Alors que cet article avait été relevé aux Etats-Unis, il a été passé en France sous un silence épais... Depuis la sortie de cet ouvrage, en effet, le débat a été quasi inexistant en France, alors qu’à travers le monde, il a soulevé parmi les économistes un grand nombre de commentaires. Et de nouvelles critiques, souvent très pertinentes alimentent continuellement les (...)


Retraites du secteur privé

Une répartition qui se fissure de toutes parts
A l’heure où dans de nombreuses villes, la rue a commencé à bruire de la grogne des retraités qui protestent contre le blocage de leurs pensions sur plusieurs années, il est opportun de se poser un certain nombre de questions sur les particularités qui fondent pour le secteur privé notre système de retraite par répartition. Ce système est chez nous dominant et même quasi-exclusif tant pour la retraite de base que pour les régimes complémentaires, alors que depuis longtemps la plupart des autres pays (...)


L’ouvrage de Laurence Allard - Le grand hold-up. Où passent vos impôts ?

Le livre noir de la fiscalité
(Flammarion, 2015)


Les loyers baissent dans 80 % des villes de plus de 148 000 habitants

Le Rapport Clameur décrit tous les semestres la conjoncture du marché locatif privé en France. Le denier Rapport (mars 2015) montre que les loyers baissent dans 80 % des villes de plus 148 000 habitants et progressent moins que l’inflation dans 10 (...)


La liberté soumise au prétexte de la sécurité

La volonté de domination de l’Etat est inépuisable. A peine a-t-il obtenu de contrôler un nouveau domaine d’activité qu’il se précipite pour en circonvenir d’autres. La réforme de la santé est déjà le moyen de prévoir que les citoyens français se feront automatiquement prélevés par la Sécurité sociale sur leur compte bancaire les frais ou franchises mis à leur charge. Cette intrusion des organisations étatiques dans le compte bancaire de chacun est une véritable atteinte à la vie privée. Elle ne semble (...)



Dernier Chiffre

Dépenses publiques : 20 points de PIB de plus en France qu’au Royaume-Uni


Colloque

Pourquoi l’éolien est un vrai danger pour la France


Dernière Étude

L’autonomie et la concurrence ont « boosté » l’école britannique


Dernier Livre

A quoi sert la concurrence ?


Manifestation

Gaspards de la politique 2015


Dernière Action

Réception des voeux du MEDEF Somme du 29 janvier 2015


Dans les médias

Plutôt la flat tax que la retenue à la source


Peut-on mesurer la compétitivité d’un pays ?


Innovation et compétitivité : l’Allemagne terrasse la France


Une autre fiscalité pour relancer les champions français


La rentabilité minimale pour éviter d’être ruiné par l’ISF