Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


Il faut sauver la propriété immobilière en France !

Déjà surtaxés au cours des dernières années, les propriétaires, soit 65% des Français [2], sont de nouveau visés par deux mesures phares d’Emmanuel Macron : l’Impôt sur la Fortune Immobilière et l’exonération quasi-généralisée de taxe d’habitation. Or, les arguments avancés pour justifier ces mesures, à (...)


Trois fois plus de permis d’armes et une baisse de 25 % de la criminalité

Histoire et rôle de la propriété privée dans la démocratie


Liberté pour les retraites !

Faciliter le licenciement ou l’occasion manquée de la ministre du Travail


Les Français spoliés par les taxes sur l’essence

Les coûts cachés de l’éducation en France


Livret A : les épargnants n’auront même pas l’aumône prévue !

Le bricolage fiscal ne fera qu’aggraver la situation économique


Publications précédentes

Livret A : Le gouvernement donnera une aumône
Mais gardera la main sur l’épargne administrée

Le taux du livret A devrait logiquement augmenter de 0,75% à 1,0% au 1er août : une aumône pour l’un des principaux placements des Français. Cette aumône cache l’essentiel : le gouvernement continuera à garder totalement la main sur l’épargne administrée des Français, qui est détournée des (...)

Programme économique d’Emmanuel Macron
l’horizon qui se dérobe

I – UN TAS DE PROMESSES ALLÉCHANTES
Il avait promis aux ménages la suppression de la taxe d’habitation pour 80% d’entre eux. Il avait promis aux entreprises la consolidation du CICE en un allégement définitif de charges. Il avait promis de réduire de 50 milliards d’euros la dépense publique, de (...)

Ce que cache la hausse du paquet de cigarettes à 10 Euros

Lors de sa déclaration de politique générale, Edouard Philippe a annoncé que le paquet de cigarettes allait être porté progressivement à 10 euros, ce qui représente une hausse de près de 40%. Ce faisant, le Premier ministre s’inscrit dans la continuité politique de ses prédécesseurs, de gauche comme de (...)

L’Etat ne fait pas le bonheur

Dans le classement World Happiness Report (2017) la France se situe à la 31e place sur 126 pays.

Les socialistes roumains (ré)étatisent le pays

On peut relever plusieurs similitudes entre les vies politiques roumaine et française. Lors des dernières élections législatives qui ont eu lieu en décembre 2016, la gauche roumaine, représentée par le PSD (Parti social-démocrate) a gagné grâce à une participation au vote de seulement 39.5 (...)

L’IS à 19 % rapporte 55 % de plus que l’IS à 28 % !

Lors du discours de politique générale, le Premier ministre a annoncé timidement une baisse de l’IS (Impôt sur les sociétés) à 25 % d’ici … 2022. Ne craignons pas de baisse de recettes.

Le macronisme rend-il sourd ?
A la place des réformes et de l’action, le verbiage des énarques

La vaccination est sûrement déjà obligatoire chez les élus tant les voix contre la confiance accordée au gouvernement ont été peu nombreuses. Que dire aussi d’une partie des médias et du milieu des « spécialistes » dont l’admiration à l’égard du nouveau pouvoir exécutif frôle l’encensement béat ? (...)

L’inversion des normes : un enjeu essentiel qui n’est pas encore gagné !

Le programme de M. Macron prévoyait une réforme du droit du travail pour simplifier celui-ci et le fluidifier et plus généralement procéder à la « rénovation de notre modèle social » et « renforcer le dialogue social ». Un axe majeur de cette réforme est l’inversion des normes de telle façon que les (...)

Et si l’on réformait la Cour des comptes ?

Comme tous les ans, les rapports de la Cour des comptes s’assemblent et se… ressemblent. Et comme tous les ans, les médias rendent compte, impressionnés, des constats « accablants » faits par les magistrats. Vu les suites données à tous ces rapports, on est en droit de se le demander : à quoi bon les (...)

« Droit à l’erreur » : véritable révolution administrative
ou simple réforme cosmétique ?

Lors de sa campagne présidentielle, Emmanuel Macron a promis qu’il mettrait en oeuvre une véritable révolution visant à ce que l’administration soit dorénavant là « pour conseiller avant de sanctionner [1] » ; cette révolution devrait notamment se traduire par l’instauration d’un « droit à l’erreur pour (...)

Domaines d’expertise

 css js

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies
F E R M E R

Newsletter hebdomadaire
Recevez gratuitement nos publications