Institut de Recherches Économiques et Fiscales
« Pour la liberté économique et la concurrence fiscale »

IREF Europe

Présentation et expertises

Nos propositions

Contact

A la une

La « justice sociale » c’est la fin de l’Etat obèse

C’était l’expression de " justice sociale " qui revenait le plus souvent dans la bouche des commentateurs sur les plateaux télé le dimanche soir, après le résultat du deuxième tour des élections municipales. Il faut plus de « justice sociale », (...)


Dernières brèves

- Un Français sur trois ne se soigne plus

- Hervé Mariton : libéral et conservateur

- Salaire minimum en Allemagne : 600 000 emplois pourraient être détruits

- Maintenant, c’est même le réchauffement climatique qui crée des inégalités


Dernières publications

Baisses des dépenses publiques : 236 Mds d’euros d’économies pour être dans la moyenne OCDE

Dans une récente Etude intitulée « Plus de dépenses publiques, c’est moins de croissance », de novembre 2013, l’IREF avait démontré que, dans une trentaine de pays, les Etats, qui utilisaient le plus la dépense publique pour relancer l’économie, (...)


Faut-il protéger la propriété de la pensée, l’innovation et la recherche ?

Doit-on garantir la propriété des idées, ne serait-ce que pour un certain temps ? La propriété intellectuelle est d’abord une question de principe. Elle est ensuite un enjeu économique important : les brevets freinent-ils la recherche, ou bien, au (...)


L’exemple du redressement peut-il venir du Sud de l’Europe ?

Non, le gouvernement ne parviendra pas à retrouver ses objectifs de déficit public dans les délais fixés par Bruxelles. Et pourtant les 3% de déficit, que la France aurait dû ne pas dépasser à partir de 2015, étaient encore bien insuffisants, puisqu’ils (...)


La loi ALUR ou comment entraver l’économie et la construction de logements

La loi pour l’Accès au Logement et un Urbanisme Rénové dite « ALUR », initiée par Madame Cécile DUFLOT et publiée au Journal officiel du 26 mars 2014, entre en vigueur progressivement. A l’effet de vouloir protéger les locataires et les acquéreurs, elle (...)


Et pourquoi pas un pacte de simplicité et de responsabilité ?

Le Pouvoir s’affole. Il fait preuve de réalisme aussi…peut-être. Les recettes brutes du budget 2013 ont été inférieures de plus de 20 milliards d’euros aux recettes prévues. Trop d’impôt a tué l’impôt. L’Etat n’a pourtant pas compris qu’il fallait libérer les contribuables. Le nouveau gouvernement fera-t-il mieux alors que le chômage, la dette publique et le déficit budgétaire vont à vau l’eau. Déjà le CICE a été une sorte de marché de dupe puisqu’il ne s’agissait que de rendre aux entreprises 20 Mi€ d’impôts (...)


Le remaniement : une (autre) exception française, abusive et stérile

Une atmosphère drôle et surnaturelle à la fois se dégageait de cette excitation autour du remaniement après les élections municipales. Tout le monde attendait la chute inéluctable du Premier ministre et la nomination d’un autre. Mais, bizarrement, tout le monde semble s’accommoder de cette pratique bien française qui est à la fois un aveu d’impuissance, un transfert d’irresponsabilité et un abus de pouvoir. Le Président de la République se sert une nouvelle fois de son Premier ministre comme d’un « (...)


Jean-François Revel
La démocratie libérale à l’épreuve du XXe siècle

Philippe Boulanger - Les belles lettres, 2014. Jean-François Revel (1924 – 2006), de son vrai nom Jean-François Ricard, naît à Marseille, dans une famille d’origine franc-comtoise. Après des études en classes préparatoires au Lycée du Parc à Lyon, il intègre l’École normale supérieure en 1943. Pendant la Seconde Guerre mondiale, Jean-François Revel s’engage dans la Résistance à Paris sous les ordres d’Auguste (...)


Régulation bancaire et investissements

La qualité de la reprise reste discutable. En attendant, les banques doivent faire face à une nouvelle réglementation, et les investisseurs cherchent des rendements plus élevés avec de nouveaux instruments financiers.


La Poste britannique : -50000 employés en 10 ans

La Poste britannique n’a pas attendu la privatisation (il y a six mois) pour se réformer. Depuis 10 ans, plus de 50 000 emplois ont déjà été supprimés et 1 500 autres suppressions viennent d’être annoncées mi-mars. La Royal Mail compte 150 000 employés (...)


La Banque de France nous écrit

... et gaspille son capital !
L’IREF avait eu l’inconvenance dans une de ses études de critiquer la gestion de la Banque de France, en la comparant à celle de la BundesBank. La Cour des Comptes n’y était pas allée par quatre chemins dans ses critiques non plus. Mais cela à valu à l’IREF une lettre d’un dirigeant de notre Banque bien-aimée. Alain Mathieu, administrateur de l’IREF, rétorque : la Banque gaspille son (...)


La fin des syndicats à la française ?

Avec la disparition de Marc Blondel, une page du syndicalisme français va-t-elle se tourner ?
Les syndicats à la française se sont toujours complus dans l’idéologie de la lutte des classes, ce qui n’est plus le cas pour les syndicats étrangers. Mais le discrédit qui frappe la classe politique ne va-t-il pas s’étendre au monde syndical, dont les finances et les rouages demeurent occultes ? La mort de l’ancien leader syndical, Marc Blondel, peut être interprétée comme un signe : la fin du syndicalisme marxiste et (...)


180 000 postes de fonctionnaires à supprimer

180.000 ! C’est le nombre de fonctionnaires qui seraient à supprimer en France si notre gouvernement voulait s’aligner sur celui de Matteo Renzi, Premier ministre italien. En effet, celui-ci vient d’annoncer la suppression d’environ 85 000 postes (...)


Chantage et immoralité au sommet de l’Etat

Les gens au pouvoir se croient tout permis. Des écoutes sans doute, mais aussi du chantage, des menaces et de la diffamation : des armes que le ministre Arnaud Montebourg n’a pas hésité à brandir contre le patron de Numéricable, coupable de s’être opposé au choix du gouvernement par son achat de SFR. L’Etat et la vertueuse République française perdent actuellement toute honorabilité. Il ne suffit pas qu’au sommet de l’Etat, le mensonge soit devenu la règle avec les écoutes de Nicolas Sarkozy et de son (...)


Mesures antipollution : un tiers d’abus de pouvoir, un tiers de gabegie et un tiers de démagogie

Et peut-être même un quatrième tiers d’électoralisme, pour capter la sympathie des électeurs verts ! En fait, le pouvoir n’a que mépris pour les usagers, pour les contribuables et pour les citoyens.


Le modèle social français et l’évolution du chômage

Comparaison France, Grande-Bretagne, Etats-Unis, Allemagne 2009-2013
Le graphique ci-dessous rend compte parfaitement de l’échec du modèle social français. Il compare l’évolution du taux de chômage dans 4 pays (France, Grande-Bretagne, Allemagne et Etats-Unis) depuis début 2009 jusqu’à fin 2013. Il est très intéressant (...)


Les vraies raisons de l’exil des Français

Maître Jean Philippe Delsol, administrateur délégué de l’IREF, a fait un exposé à Genève dans le cadre d’un colloque organisé le 13 mars par l’Institut Libéral. Auteur de « Pourquoi je vais quitter la France » (éd.Tatamis), il explique l’exil de 35.000 Français chaque année par la charge fiscale, l’instabilité juridique et le poids des réglementations.


La mondialisation c’est la baisse de la pauvreté

Les bonnes nouvelles sont rares et peu reprises par les médias. Surtout quand elles donnent raison à l’économie de marché…. D’après les statistiques de la Banque Mondiale, le nombre de personnes vivant avec 1 dollar/jour a baissé de 80 % dans le monde. (...)


La tyrannie fiscale

Ouvrage de Pascal Salin (Ed. Odile Jacob, 2014)
Pascal Salin est depuis toujours le guide de la pensée libérale française, parce qu’il a fourni par ses écrits - l’explication du libéralisme. Son livre magistral, Libéralisme, décrit avec clarté et conviction la consistance de ce courant de pensée, dont les dimensions philosophique et morale valent la dimension économique.


Les départs et l’exil à l’étranger

Une réalité bien française
Depuis plusieurs années, il y a une nouvelle vague d’émigration qui n’obéit pas au simple exil fiscal. Ce sont des jeunes, diplômés et dynamiques, qui quittent la France. C’est ce que soulignent deux rapports récents, confirmant les travaux de l’IREF bien connus grâce à l’ouvrage de Jean Philippe Delsol : « Pourquoi je vais quitter la France ». Début 2013, l’IREF avait attiré l’attention sur l’augmentation du nombre d’exilés fiscaux, en estimant qu’ils étaient 3 fois plus nombreux qu’en 2012. Il avait aussi (...)


Matteo Renzi et le défi des réformes en Italie

De toutes les carences de l’économie italienne, c’est le chômage des jeunes (40 %) qui est la plus inquiétante. Le nouveau premier ministre, Matteo Renzi, s’y attaque en réformant le droit du travail, qui est néfaste et obsolète. Réussira-t-il là où Mario Monti a échoué ? Pourtant, ce qui s’est passé chez Fiat peut redonner de l’espoir. Le nouveau Premier ministre italien, Matteo Renzi, n’a pas tardé à annoncer un vaste programme de réformes au sein desquelles figure celle du marché du travail, (...)


Le Parlement français compte 234 élus de plus que le Parlement allemand

En France, nous avons 925 élus au Parlement (députés et sénateurs). De l’autre côté du Rhin, il n’y en a que 691 (Bundestag + Bundesrat). Une différence de 234 élus alors qu’il y a 17 millions d’habitants de plus en Allemagne (82 millions contre 65 (...)


Histoire et rôle des think tanks

L’IREF à l’Université de Pontoise
Nicolas Lecaussin, Directeur du développement de l’IREF, anime un séminaire consacré aux think tanks pour les étudiants en Master 2 (sciences politiques et communication) de l’Université de Cergy-Pontoise.


Réformes structurelles : l’exception française

Baisse des dépenses publiques, diminution du nombre de fonctionnaires, réduction des impôts : tous les pays ont réagi à la crise de façon salutaire. Bien souvent ce sont les plus touchés qui ont réalisé les réformes les plus drastiques ; aujourd’hui ils s’en sortent. Pourquoi pas la France ?


La rémunération moyenne mensuelle des chefs d’entreprise français est de 4 000 euros

4.000 €. C’est la rémunération moyenne mensuelle des chefs d’entreprise français A l’approche des élections, le gouvernement veut faire plaisir à son aile (très) à gauche. Il remet sur le tapis les rémunérations des patrons qu’il souhaiterait réduire. (...)


The Ultimate Obama Survival Guide

Ouvrage de Wayne Allyn Root (Regnery, 2013)
En dernier recours, comment résister à l’Obamania qui est en train de ruiner les Etats Unis ? C’est un véritable Guide de survie. Comme celui qu’on distribue aux scouts. Avec pas moins de 51 conseils pour faire face aux politiques d’Obama. L’auteur, ancien journaliste pour la chaîne CNBC, membre du Parti Libertarien, analyste sur Fox News, passe en revue – sur plus de 450 pages – tous les maux de l’Amérique d’aujourd’hui : des problèmes économiques jusqu’aux restrictions des libertés (...)


La France veut-elle se fermer à l’économie-monde ?

Produire et exporter le « made in France » : programme très populaire, mais qui ne peut se réaliser que si les entreprises veulent rester ou s’installer en France. Or, elles fuient l’enfer fiscal et réglementaire. A l’étranger les impôts sur les sociétés sont beaucoup moins élevés qu’en France et le cadre juridique est stable et attractif. La France voudrait à la fois fermer ses frontières aux produits étrangers et exporter plus. Elle aimerait que ses multinationales se développent à l’étranger, mais (...)


La foire aux machins administratifs

Le gouvernement vient de supprimer une trentaine de « machins administratifs », des commissions, conseils, établissements, dont la liste est révélatrice : les noms fleurent bon la bureaucratie, le gaspillage , voire le délire (Commission de défense météorologie). Consultez la liste !


Seulement 18 % des Américains les plus riches travaillent dans la finance

Contrairement aux clichés, les Américains les plus riches ne sont pas des traders ou des spéculateurs financiers. Seulement 18 % d’entre eux travaillent dans le secteur de la finance. Les autres sont des avocats, des médecins et, majoritairement, (...)


Hollandonomics ? François Hollande est (encore) très loin de Ronald Reagan

François Hollande se serait-il converti à la politique de l’offre ? Ou ne pratiquerait-il pas plutôt une forme personnelle de politique économique ? Le professeur Florin Aftalion (ESSEC) dénonce le faux semblant de la conversion du Président, et propose un contraste saisissant avec la « Reaganomics »


La France peut-elle attirer les investisseurs étrangers ?

Une invitation des patrons de groupes internationaux serait-elle suffisante ? Pour l’instant, le défaut d’attractivité de notre pays s’inscrit dans les chiffres : 77 % d’investissements directs étrangers en moins pour cette année.... Mais quels sont en réalité les facteurs d’attractivité ? Le « Conseil stratégique d’attractivité » peut-il les améliorer ?


Transférer au privé pour améliorer les services au public

Il existe des biens publics par opposition aux biens marchands. En France la liste en est artificiellement délayée, car ils sont nécessairement issus des administrations publiques et monopolistes. En fait, rien n’empêche les entreprises, privées et concurrentes, de les offrir aussi pour le plus grand avantage, à la fois des usagers et des finances publiques. C’est le cas de la poste en Suède ou de la délivrance des passeports en (...)


« Pour sauver la propriété »

Le propriétaire est, comme le riche ou le patron, le mal aimé des collectivistes. Les attaques contre le droit de propriété sont légion : fiscales, réglementaires, écologiques. Les rapports locatifs sont vus à travers le prisme de la lutte des classes. Pourtant, la propriété, droit individuel, est aussi un facteur de stabilité et un vecteur de liberté dans la société. Défense et illustration de la propriété par Jean Perrin, président de (...)


Un salaire minimum rime avec un chômage élevé

Toute le monde le savait, mais pas le Président Obama, qui veut augmenter de moitié le salaire minimum. En Europe, l’Allemagne et l’Autriche n’ont pas de salaire minimum, et c’est là que le taux de chômage est le plus faible.


Liberté d’embaucher et de licencier

la France est 144e sur 148 pays !
La France, pays de moins en moins attractif pour les entreprises étrangères ? Ce n’est pas étonnant. Dans le Rapport (2013-2014) du Forum Economique Mondial sur la Compétitivité Mondiale, la France se situe à la 144e place sur … 148 pays pour ce qui (...)


La faible reprise transforme la politique monétaire en jeu de hasard

La croissance européenne bégayant et la crainte d’une déflation mettant la BCE sous pression, devraient pousser à adopter une politique monétaire plus souple.


L’étrange défaite de la France dans la mondialisation

Ouvrage d’Olivier Marteau (Editions Eyrolles-Atlantico)
Olivier Marteau est chef d’entreprise. Son expérience du terrain, ses déplacements (il passe la moitié de l’année à l’étranger), ainsi que ses connaissances de l’économie l’ont poussé à écrire cet ouvrage qui montre, preuves à l’appui, comment la France a perdu la bataille de la mondialisation. Enarques, politiques incompétents et étatistes, dépenses publiques extrêmement élevées ainsi qu’une imposition confiscatoire font partie des principaux chefs d’accusation de l’auteur. Sans langue de bois mais avec une (...)


Ce que François Hollande devrait apprendre en Amérique

La réussite américaine « durable », c’est la victoire de l’initiative sur l’assistanat, de l’entreprise sur l’administration, de la société civile sur l’Etat. Le poids de l’économie américaine est impressionnant (un quart du produit mondial) alors qu’on a annoncé périodiquement son déclin. Aux Etats-Unis, les entreprises nouvellement créées génèrent tous les ans plus d’un cinquième du PIB marchand. En 2010, tous les nouveaux emplois ont été créés par des entreprises de moins de cinq ans (...)


Quand l’Etat se mêle de tout, tout va mal

L’Etat français veut se mêler de tout. « Semez des fonctionnaires, il pousse des impôts » disait Clémenceau. Le dirigisme, c’est la fiscalité. Mais c’est aussi le désordre économique : la pression des corporations, les emplois perdus, la population moins active, l’assistanat pour les uns et le harcèlement pour les autres. La seule vraie réforme, c’est le retrait de l’Etat.


60 000 emplois créés en Grande Bretagne chaque mois

Pendant ce même laps de temps la France en perd 10.000. Selon les prévisions les plus courantes, la croissance britannique devrait dépasser les 2 % en 2014.


Riches ! Libéraux ! Accusés, levez-vous !

En dépit des évidences, et malgré le reflux des idées keynésiennes, certains ne désarment pas : le profit, l’appât du gain et l’ultralibéralisme expliqueraient la crise, et l’Etat affaibli ne pourrait contrôler le pouvoir des riches. Mais qui croit encore à cette fable ? L’opinion publique ouvre enfin les yeux. Il n’y a rien de pire en France que d’être riche et libéral. C’est la conclusion de plusieurs ouvrages qui viennent de sortir, et donnent une lecture décalée de la crise et de ses origines. (...)



Dernier Chiffre

Pollution de l’air : 10 fois moins de particules que dans les années 1970


Dernier Colloque

Free Market Road Show


Dernière Étude

Collectivités et « socialisme local »


Dernière Action

Contribuables et Fiscalité


Dernier Livre

COMMENT SAUVER VOS RETRAITES


Dans les médias

Entreprises


Richesse et pauvreté


Dépenses publiques


Impôts et Fiscalité


Dépenses publiques