Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Poutine, le défenseur de la chrétienté, a détruit 246 églises orthodoxes en Ukraine

Poutine, le défenseur de la chrétienté, a détruit 246 églises orthodoxes en Ukraine

par
801 vues

Selon une enquête de l’Institut pour la liberté religieuse, depuis le début de l’invasion russe en février 2022, environ 630 lieux de culte ont été détruits en Ukraine. Sur ce total, 246 sont des églises orthodoxes. Pour le reste, il s’agit de synagogues, de mosquées et de simples lieux de prière. La plupart se situent dans la région de Donetsk (au moins 146), dans la région de Louhansk (au moins 83) et dans la région de Kherson (au moins 78). Il y a eu aussi beaucoup de destructions (73) dans la région de Kiev, où les troupes russes ont tenté de s’emparer de la capitale ukrainienne en février-mars 2022. .

En raison des batailles en cours à l’Est du pays, le nombre de bâtiments détruits augmente dans les régions de Kharkiv (au moins 62), de Zaporijia (au moins 51) et de Mykolaïv (au moins 41). Ce sont les églises ukrainiennes affiliées au Patriarcat de Moscou qui ont le plus souffert : au moins 187 d’entre elles ont disparu ou ont été endommagées.

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

5 commentaires

DEL 27 avril 2024 - 7:09

Il est inconcevable de détruire des monuments religieux, la guerre est une chose mais on doit avoir le respect des monuments et notamment des monuments religieux.

Répondre
Maellys93 30 avril 2024 - 4:37

@DEL Quelle naïveté de votre part.
Demandez aux chrétiens d’Orient, aux coptes, aux arméniens, aux chrétiens d’Afrique (Nigéria, Niger, Mali, …), aux Philippines, en Malaisie et j’en passe … si leurs sanctuaires sont épargnés par les musulmans.

Répondre
Nicolas Lecaussin 30 avril 2024 - 4:43

Justement, c’est ce qu’on ne cesse de dire : le poutinisme et l’islamisme sont aussi criminels l’un que l’autre

Répondre
Maellys93 1 mai 2024 - 12:54

Le GROS problème c’est que l’islamisme est INTEMPOREL et MONDIAL .
Alors que le « poutinisme » est circonscrit régionalement.
Et sera une parenthèse de l’histoire car Poutine n’est pas éternel.
Un épisode malheureux généré par une politique américaine IDIOTE et totalement à courte vue.
Il faut être complètement débile pour avoir, au début de ce siècle, refusé au peuple russe son entrée dans le camps de l’Occident.

Répondre
Nicolas Lecaussin 2 mai 2024 - 10:29

Le poutinisme n’est pas vraiment circonscrit comme on peut bien le remarquer. A part les voisin, il métastase en Afrique aussi.. C’est sûr, comme d’hab, quand on est balonnés, c’est la faute des Américains aussi !