Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Sciences-po occupée par les pro-palestiniens – Etats-Unis et Chine – Elections en Inde

Sciences-po occupée par les pro-palestiniens – Etats-Unis et Chine – Elections en Inde

par
470 vues

France

Sit-in dans la rue, occupation de locaux historiques et face à face tendu avec des manifestants pro-Israël : la mobilisation propalestinienne a perturbé vendredi le bon fonctionnement de Sciences Po Paris où les revendications de certains étudiants pro-palestiniens (on peine à discerner chez eux une dénonciation claire des crimes commis par le Hamas, meurtres de civils, viols et détention d’otages) font écho aux contestations qui agitent certains prestigieux campus américains. Une petite foule d’étudiants, de militants ou de sympathisants du comité Palestine se sont déployés devant le siège de l’école et une bousculade les a opposé à des manifestants pro-israéliens, avant que des policiers ne s’interposent, vendredi après-midi. Les étudiants ont reçu le soutien de plusieurs figures de LFI. Le militantisme des étudiants pro-Gaza à Sciences Po est accusé de relents antisémites. Le président du Conseil représentatif des institutions juives de France, Yonathan Arfi, a constaté que cette manifestation « ça prend en otage le campus entier, ça empêche la liberté académique et fait peser un climat de terreur intellectuelle sur une partie des étudiants juifs ».

Etats-Unis/Chine

Le leader suprême chinois, Xi Jinping, a reçu vendredi, une rencontre non annoncée, le chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken et appelé les Etats-Unis à « être des partenaires, pas des rivaux », en les mettant en garde contre le risque d’une « compétition vicieuse ». Antony Blinken effectue depuis mercredi sa deuxième visite en Chine en moins d’un an et a évoqué les principaux dossiers de contentieux bilatéraux : soutien de Pékin à l’industrie militaire russe mobilisée dans l’invasion de l’Ukraine, actions de Pékin qualifiées de « dangereuses » par Washington en mer de Chine méridionale et autour de Taïwan et trafic de fentanyl, qui fait des ravages aux Etats-Unis. Pékin est également vent debout contre les restrictions américaines sur les exportations vers la Chine de technologies avancées, dont les semi-conducteurs. Autre sujet de friction plus récent : le réseau social TikTok est menacé d’interdiction aux Etats-Unis s’il ne coupe pas ses liens avec sa maison mère chinoise car il est accusé d’espionnage et propagande. Le numéro un chinois a déclaré que les deux pays avaient « réalisé des progrès » depuis sa rencontre avec son homologue Joe Biden en novembre.

Inde

Le déroulement des élections générales en Inde est entré dans le vif du sujet, vendredi, 26 avril, avec des dizaines de millions d’électeurs attendus dans les bureaux de vote de certaines régions du pays où sévit une chaleur caniculaire. Le Premier ministre Narendra Modi (BJP, parti nationaliste hindou) est presque assuré, face à une opposition dispersée, où surnage à peine le parti du Congrès, qui a exercé le pouvoir sans partage durant des décennies et en raison de ses incontestables succès économiques, d’emporter ces élections. Ces législatives sont étalées sur sept étapes en six semaines pour raisons logistiques dans, de loin, la deuxième démocratie du monde par la population, avec 1.45 milliards d’habitants. Narendra Modi, à la virulente rhétorique nationaliste, a fait prendre lors de son deuxième mandat une tournure autoritaire à son régime. Au total, 968 millions d’Indiens sont appelés à élire les 543 membres de la chambre basse, soit plus que la population totale des Etats-Unis, de l’Union européenne et de la Russie réunis. Les bulletins de vote de tout le pays seront dépouillés le 4 juin. Les résultats sont généralement annoncés le même jour.

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

2 commentaires

Nicolas Carras 27 avril 2024 - 12:38

« la mobilisation propalestinienne »

Ça n’est pas une mobilisation pro-palestinienne, mais antijuve.

Répondre
Duhamel les syndicats n'ont jamais créé des emplois ,ils en ont au contraire détruit .Surtout les syndicats français qui n'ont pas encore compris qu'une entreprise c'est comme un bateau , sauver le bateau c'est sauver les marins , 27 avril 2024 - 3:35

Manifestation et blocage de sciencesPo par des partisans Pro-palestiniens ,j’aimerai qu’ils brassent autant de vent pour critiquez Maduro le dictateur qui fait mourir de faim son peuple .5 millions de vénézuéliens ont fui dans les pays limitrophes .

Répondre