Accueil » Boris Johnson veut réduire le coût de l’Etat britannique

Boris Johnson veut réduire le coût de l’Etat britannique

par François Turenne

Les Britanniques ont, décidément, une conception de l’Etat et de l’économie que les Français ne comprendront jamais. Le Premier ministre, Boris Johnson, a annoncé sa volonté de supprimer un fonctionnaire sur cinq pour financer des baisses d’impôts et des mesures de soutien à l’économie. Il a déclaré : « il nous faut réduire le coût de l’État pour réduire le coût de la vie ». Chaque ministre a été sommé de plancher sur un plan de réduction de ses effectifs pour revenir au niveau d’avant Brexit. D’ailleurs Jacob Rees-Mogg, le ministre responsable des opportunités créées par le Brexit, a expliqué qu’il existait de nombreux doublons entre les différentes administrations qui nuisent à l’efficacité de l’Etat. C’est un retour à la normale d’après le ministre car le gouvernement a énormément recruté pour faire face à la fois au Brexit et à la crise Covid.

L’objectif visé est de faire disparaître 91 000 personnes des effectifs de l’État et ainsi économiser 3,5 milliards d’euros permettant de baisser les impôts des ménages et des entreprises. De plus, le recrutement de nouveaux fonctionnaires va être gelé. Boris Johnson n’est pas macroniste, il n’entend pas endetter l’Etat continuellement pour soutenir l’économie en ces temps d’inflation. Toutes ces annonces, si elles ont fait bondir le principal syndicat de la fonction publique, n’ont pas entraîné de mouvements de grève ni de protestations de l’opinion publique. A la différence des Français, les Britanniques comprennent que l’argent public magique n’existe pas et que, pour que le gouvernement les aide, il faut faire des économies.

Malheureusement, il semble vain d’attendre qu’Emmanuel Macron annonce des mesures similaires en France. Il y aurait pourtant de quoi faire : le poids de l’Etat dans la société a augmenté comme jamais ces dernières années.

You may also like

2 commentaires

Arlet 17 mai 2022 - 9:33

B. Johnson devrait proposer son aide à Macron ……

Répondre
JR 17 mai 2022 - 8:37

Bonjour, B.Johnson devrait aussi oublier la chasse inutile et ruineuse au C02 qui représentera 50 % des taxes & impôts d’après le fameux cabinet Mc Kinsey (qui a fait réélire Macron). Johnson est aussi climato-hypocrite, contrairement à son ex homologue Donald Trump , qui lui, ne croyait pas une seconde à cette escroquerie orchestrée en bande organisée et ne voulait en aucun cas tremper dans cette mafia. Merci. Bien à vous

Répondre

Laissez un commentaire