Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > Rien n’est gratuit, Mme Pulvar ! Ce sont les contribuables et les (...)

Rien n’est gratuit, Mme Pulvar ! Ce sont les contribuables et les consommateurs qui payent

dimanche 11 avril 2021, par Nicolas Lecaussin

Dans une tribune publiée dans le Journal du Dimanche et intitulée « Liberté, égalité, gratuité », Audrey Pulvar, tête de liste socialiste aux élections régionales, appelle à la gratuité totale dans les transports publics de la région et aussi dans…toute la France. « Face à l’urgence sociale et climatique, le temps des petits pas est révolu », écrit Mme Pulvar. « L’heure des politiques fortes pour le pouvoir d’achat et la protection de notre planète est venue ». Non seulement, elle veut défendre la planète grâce à cette mesure (ce qui est commun chez les écologistes), mais, en plus, elle soutient que cela augmenterait le pouvoir d’achat des Français.

Par quel miracle, elle ne l’écrit pas. Ce que l’on sait par contre, c’est que les transports publics, l’école, la santé ne sont pas gratuits. Ils ne l’ont jamais été. Ils coûtent même très cher à l’Etat, aux collectivités locales et aux entreprises. Donc, aux contribuables et aux consommateurs. La « gratuité » imposée par Mme Pulvar sera payée grâce à une hausse de nos impôts et aussi par l’augmentation des prix des produits que nous achetons. Tout ce qui est répercuté sur les entreprises, ce sont les consommateurs qui payent. Finalement, ce sera une baisse du pouvoir d’achat, Mme Pulvar.

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/Rien-n-est-gratuit-Mme-Pulvar-Ce-sont-les-contribuables-et-les-consommateurs-qui-payent

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière