Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > Les contribuables de Haute-Garonne feront les frais d’un revenu universel (...)

Les contribuables de Haute-Garonne feront les frais d’un revenu universel jeune

jeudi 30 septembre 2021, par Adélaïde Motte

Les présidentielles approchent, et avec elles les fortes mesures politiques. Pour le président départemental socialiste de Haute-Garonne, Georges Méric, il s’agit de montrer combien les mesures gouvernementales sont vides. Pour cela, il souhaite faire passer en force un “revenu de base” de 500€ maximum pour 1 000 jeunes tirés au sort. Une largesse qui coûtera aux contribuables la modique somme de 9 millions d’euros sur 18 mois. Selon Georges Méric, il s’agit “d’un revenu d’existence pour permettre à ces jeunes d’exister”. Car si vous avez des difficultés à boucler vos fins de mois, vous n’existez pas.

1 000 jeunes haut-garonnais – et tant pis pour ceux qui n’auront pas été tirés au sort – pourront donc bénéficier d’une aide supplémentaire, en plus de celle de leurs parents, des APL, des bourses CROUS, des aides diverses liées au transport, à la santé, à la culture, et enfin des aides liées à leur âge ou à leur statut d’étudiant ou de chômeur.

Plutôt que d’écouter des associations subventionnées par le contribuable pour demander de nouvelles dépenses, Georges Méric aurait mieux fait d’écouter les jeunes, sans doute nombreux, qui travaillent pour payer leurs études, cherchent un travail avec acharnement, ou même ont le courage de monter leur entreprise. Il saurait ainsi qu’être jeune, ce n’est pas demander toujours plus à l’Etat, c’est construire sa vie d’adulte indépendant, au prix de son travail.

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/Les-contribuables-de-Haute-Garonne-feront-les-frais-d-un-revenu-universel-jeune

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière