Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


par ,

Voulez-vous recevoir une subvention européenne ?

Rien n’est plus simple : suivez les conseils de Nicolas Lecaussin. Les quatre fonds européens distribuent 25 milliards d’euros, et la liste des heureux bénéficiaires en dit long sur la façon dont l’argent des contribuables européens est dilapidé.

Rien n’est plus simple : suivez les conseils de Nicolas Lecaussin. Les quatre fonds européens distribuent 25 milliards d’euros, et la liste des heureux bénéficiaires en dit long sur la façon dont l’argent des contribuables européens est dilapidé.

Dans une précédente Lettre d’information, l’IREF s’interrogeait sur les dépenses inscrites au budget européen, et citait plusieurs rapports alarmants sur le manque de contrôle de l’argent des contribuables. Après l’examen du budget, L’IREF s’intéresse maintenant aux fonds européens et les conclusions sont tout aussi déprimantes.

Il existe quatre grands fonds européens : Le Fonds européen de développement régional (FEDER), le Fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER), le Fonds européen pour la pêche (FEP), le Fonds social européen (FSE)...

Le FEADER est l’instrument financier de la Politique Agricole Commune (PAC). Il finance les programmes de développement rural autour de 3 axes : la compétitivité des secteurs agricoles, forestiers et agroalimentaires, l’environnement et la gestion de l’espace rural, la qualité de la vie et la diversification des activités en zone rurale. Un quatrième axe, intitulé LEADER, permet de soutenir des « projets de territoires ».

Le Fonds européen de développement régional (FEDER) est un des instruments financiers de la politique de cohésion de l’Union européenne de l’objectif "Compétitivité régionale et emploi" dont la visée est de : Renforcer la compétitivité et l’attrait des régions européennes en soutenant l’innovation, la société de l’information, l’esprit d’entreprise, la protection de l’environnement et la prévention des risques et de favoriser l’emploi, développer la formation et l’insertion professionnelle et lutter contre les discriminations. Le rôle du FEDER est de promouvoir l’investissement et de contribuer à réduire les déséquilibres entre les régions de l’Union européenne.

Le FSE (Fonds social européens) est le principal outil financier de l’Union européenne pour la mise en œuvre de la stratégie européenne pour l’emploi. Il contribue ainsi au renforcement de la cohésion économique et sociale des régions européennes.

En France, environ 60 000 projets reçoivent le soutien de l’Union européenne pour un montant de plus de 25 Milliards d’euros.

6.000 projets en Ile de France

Concernant l’Ile-de-France, 6 600 projets reçoivent presque 2.5 Milliards d’euros, environ 10 % du total. Nous avons regardé de plus près la liste des Franciliens bénéficiaires. Il faut dire d’emblée que cette liste étant très longue, il est très difficile, voire impossible, de les contrôler tous. L’utilisation de l’argent accordé n’est donc que très partiellement connue… Sur les 6 600 projets subventionnés, 2076 reçoivent une somme allant de 100 000 à 1 000 000 d’euros à travers les deux fonds européens du FEDER et du FSE. Certains projets profitent des deux…

Parmi les heureux élus (associations, syndicats, entreprises…), voici un bref aperçu – très partiel – de quelques-uns d’entre eux :

> L’orchestre de joysticks d’Ivry sur Seine ;

> Classe Virtuelle numérique et collaborative d’Issy les Moulineaux (+ de 300 000 euros reçus en 2010) ;

> Linguistic Meta Educational engine de Paris (150 000 euros) ;

> Projet Accueil Parents Enfants en Massif Central de Paris (+ de 600 000 euros) ;

> Association Femmes actives ;

> Chantier d’insertion Navigation douce, Ecorives de Choisy le Roi ;

> Association Alter’Egaux de Créteil (+ 160 000 euros) ;

> Association le sport, outil d’insertion sociale et professionnelle (+ 150 000 euros).

Pour d’autres régions voisines, la liste est également instructive, par exemple :

> Création d’une cellule d’intelligence économique ADIT Champagne-Ardenne (+ 300 000 euros) ;

> Favoriser l’accès au Congé Individuel de Formation en Champagne Ardenne (+ 100 000 euros) ;

> Favoriser l’accès au congé individuel de formation en Alsace (+ 100 000 euros) ;

> … et ainsi de suite.

La liste continue avec d’autres exemples au moins aussi farfelus. De toutes façons, si vous souhaitez obtenir des subventions européennes, sachez que rien n’est plus simple. Il suffit de monter un dossier en insistant sur le côté « social » de votre initiative. Impossible de ne pas obtenir ne serait-ce que quelques dizaines de milliers d’euros. Le problème c’est que le cas français montre que plus on agit pour « l’insertion et le social », plus on dépense l’argent des contribuables et moins on obtient de résultats…

Partager cet article :

Autres lectures ...

Les dérives de France Télévisions
La Cour des Comptes confirme l’analyse de l’IREF

France Télévisions : Masse salariale + 13 % et audience – 16 % (2008-2015)


Exportations agricoles : L’Amérique et l’Union européenne sont à égalité

Agriculture : qui osera enfin demander la libéralisation du secteur ?



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (6)

subventions européennes

le 27 mai 2011, 13:43

Impensable : et il n’y a évidemment aucun contrôle de ces subventions qui partent ainsi dans la nature !

Il faut les supprimer toutes et se servir de cet argent pour régler les dettes publiques des états. Ce serait plus intelligent.

- Répondre -

SUBVENTIONS EUROPENNES

le 29 mai 2011, 14:55

Ancienne élue locale, j’ai toujours été choquée par ces subventions. Je ne comprends pas que l’on puisse dilapider autant d’argent. A quand un peu de raison. Il y en assez de payer sans contrepartie. Que font tous nos élus européens ???

# Que font tous nos élus européens ???

31 mai 2011, 17:54

Mais la même chose que les autres, voyons !!! Ces places sont trop bonnes, bons salaires et super bonnes retraites... A quand tous les contribuables dans la rue ?

- Répondre -

Les chiens aboient...

le 29 mai 2011, 16:19

... la caravane passe !

Et laisse derrière elle un spectacle de désolation...

- Répondre -

Et, pendant ce temps-là, le

le 30 mai 2011, 08:44

Et, pendant ce temps-là, le déficit public de la France se creuse de jour en jour. Le Fukushima financier n’est pas loin !

- Répondre -

une seule solution

le 30 mai 2011, 18:55

sortir vite fait de l’Europe, institution fort onéreuse pour des résultats plus que minables.

Citoyens aux urnes : virons ces incompétents profiteurs

- Répondre -

dilapidation en dépenses somptuaires et inutiles

le 3 juin 2011, 09:51

Nous sommes fort nombreux à constater que nos gouvernements, et l’union européenne, vivent sans vergogne, au-dessus des moyens des contribuables. Ils dilapident l’argent qu’ils nous rackettent en moultes taxes et impôts, en nous culpabilisant, et nous donnant des leçons de morale !!!

Le 4 Août 1789, l’abolition des privilèges n’a pas eu lieu.

Les hommes politiques, de quelque bord qu’ils soient, n’ont cessé de détourner le pouvoir à des fins personnelles, en dépenses injustifiées, ou injustifiables, dans le mesonge et la plus grande hypocrisie.

Ils s’agitent pour nous faire croire qu’ils agissent, dans l’intérêt de leur nation.

A supposer que le BON SENS et le discernement leur échappent, dès lors qu’ils "entrent en politique".

C’est facile de gaspiller l’argent que l’on n’a pas eu la peine _ voire la souffrance _ de gagner !!!

Quelle HONTE, et quelle incompétence !!!

Surtout qu’ils ne nous disent plus que l’on n’a pas compris, et, qu’ils cessent de magouiller les cartes électorales et les modes de scrutin, pour rester "indéboulonnables".

A ceux qui partagent ma façon de penser : merci d’excuser ce long cri de désespoir ...

- Répondre -

 css js

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies
F E R M E R

Newsletter hebdomadaire
Recevez gratuitement nos publications