Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


par ,

L’apprentissage de l’Internet à l’école n’améliore pas les résultats des élèves. Au contraire.

En France et ailleurs, les politiques veulent toujours apporter leur contribution - avec l’argent des contribuables – à la démocratisation des nouvelles technologies. Au nom de la lutte contre les inégalités, ils ont considéré que le fait d’équiper les écoles avec des ordinateurs portables et le Wifi tout en distribuant gratuitement aux élèves des ordinateurs portables, pourrait réduire les « différences » entre les enfants et améliorer leurs résultats scolaires.

Il ya quelque temps, l’IREF avait révélé par exemple que le Conseil général de l’Oise, en lançant l’opération Ordi60 en faveur du numérique dans les collèges, voulait offrir un ordinateur portable à tous les élèves du département. Fin décembre 2010, 47 000 ordinateurs avaient été distribués pour un coût total de 28 millions d’euros. Un calcul simple montre que le coût d’acquisition d’un portable était de 595.74 euros. Plein tarif ! Même en achetant un seul ordinateur, on peut très bien le faire aujourd’hui à moins de 300 euros dans certains supermarchés ! Alors, pour 47 000… Il est vrai, cette « noble » action avait été lancée avant les…élections cantonales de 2011.

Au-delà des gaspillages, ce genre d’opération s’avère même contreproductive. Un Rapport du Département Education de l’OCDE publié en septembre dernier compare les résultats (lecture, mathématiques) des élèves dans 70 pays membres et révèle que les pays les mieux situés dans le classement PISA sont aussi ceux qui ont le moins investi dans les nouvelles technologies à l’école. D’un côté, des pays comme l’Australie, la Nouvelle-Zélande, la France, le Royaume-Uni, l’Espagne, la Norvège et le Danemark avec le plus grand nombre d’ordinateurs par élève dans les écoles et, de l’autre, Singapour, le Japon, Hong Kong, la Pologne et Shanghai, pays où les école sont les moins équipées en nouvelles technologies et où les élèves passent (à l’école), en moyenne, deux fois moins de temps sur internet (voir le tableau joint). Ces derniers pays se retrouvent dans le haut du classement pour ce qui est des résultats des élèves en lecture et mathématiques.

Average daily minutes using internet at school

Average daily minutes using internet at school

Source : OECD

Bien entendu, il ne s’agit pas de nier l’importance des nouvelles technologies dans les écoles. Mais leur utilisation peut s’acquérir plus tard. A l’école, mieux veut apprendre à lire et à écrire correctement. Et ainsi, on pourrait économiser aussi l’argent des contribuables…

Partager cet article :

Autres lectures ...

François Fillon et l'autonomie des écoles
L'IREF et les candidats politiques

Rentrée scolaire : devenir « éco-citoyen » avant de lire-écrire-compter


François Fillon, le candidat des PME et de l’entrepreneuriat

Démographie française :
Les dangers d’une lecture holiste



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (4)

gain de productivité jeté aux orties

le 8 décembre 2015, 10:09 par wpjo

Ce n'est pas internet, mais MicrosoftOffice qu'on devrait enseigner à l'école : correcteur d'orthographe, macros sur commande, macros événementiels, intégration des divers composants MSO, VB6. Soit trois ou quatre semaines de travail et de quoi améliorer l'efficacité d'une poste administratif (secteurs privé et public) de 40 (QUARANTE !!) %.

- Répondre -

Confusion

le 8 décembre 2015, 12:29 par Dominogris

Confusion entre la fin et les moyens, entre les objectifs et les outils. Seuls les premiers doivent requérir toute l'attention, et les négliger au profit des seconds ne résoud pas les problèmes. C'est un peu comme si on prétendait que pour apprendre une langue, il est indispensable d'avoir un logiciel de traduction.

- Répondre -

QI et éducation

le 15 décembre 2015, 21:58 par Jul

Certains pensaient que donner libre accès à une bibliothèque réduirai les écarts entre élèves, aujourd'hui les mêmes pense que donner des ordinateurs pourra faire ce que les bibliothèques n'ont pas réussies à faire.

Le fait est que l'on refuse d'entendre que la réussite scolaire est principalement liée au QI.

En fait dès qu'on introduit une bibliothèque gratuite, les haut QI vont mieux l'utiliser que les bas QI ce qui va avoir pour effet de creuser les écarts plus que de les réduire.
C'est exactement la même chose avec l'informatique.

https://www.oecd.org/fr/edu/scolair ...
Les classements des pages 12, 13 et 16 qui sont ceux qui mesurent les performances des élèves sont très proche du classement des pays par QI disponible, entre autre ici :
http://www.intelligence-humaine.com ...

La seul chose intéressante à faire en matière d'éducation est de voir quel sont les pays qui ont des résultats supérieur ou inférieur à ce que leur QI devrait leur donner droit.
Ceux qui ont de bon résultat ont probablement une meilleure méthode d'apprentissage que les autres.

Pour l’Europe, cela donne que les meilleurs systèmes éducatifs seraient dans l'ordre :
Irlande, Croatie, Lituanie, Serbie, Grèce, Finlande, Slovénie, Portugal, Estonie, Pologne, Chypre, Allemagne, Belgique, Tchéquie, France, Hollande, Suisse, Danemark, Liechtenstein, Lettonie, Slovaquie, Espagne, Monténégro, Bulgarie, Hongrie, UK, Autriche, Norvège, Roumanie, Suède, Luxembourg, Albanie, Islande, Italie.

Ceci dit mais résultat prennent en compte un QI homogène de la population, hors avec l'immigration du siècle dernier, dans certains pays, le QI n'est plus distribué selon une courbe de Gauss mais selon une courbe en dos de chameau et je ne sais pas encore comment et si cela impact les résultats.
En tous cas je ne sais pas comment est dispensé l'instruction dans les premiers de la liste mais au vu de leurs situation économique, pour nombre d'entre eux, je ne pense pas qu'il y ai fréquemment des distributions d'ordinateur.

D'ailleurs, j'ai également appliqué le même raisonnement entre le %du PIB investit dans l'éducation et le résultat attendu selon le QI.
Là les résultats montrent bien des résultats meilleurs pour les pays qui dépensent plus mais les gains sont maigres car les pays ayant les meilleurs rendements sont ceux qui investissent le moins.
Toujours pour l’Europe, le classement est le suivant :
Liechtenstein, Roumanie, Croatie, Bulgarie, Slovaquie, Serbie, Tchéquie, Espagne, Italie, Lettonie, Lituanie, Hongrie, Allemagne, Australie, Pologne, Portugal, Estonie, Suisse, Irlande, Slovénie, France, Hollande, Autriche, UK, Belgique, Suède, Norvège, Finlande, Chypre, Islande, Danemark, (je n'ai pas de chiffre pour les pays suivant : Grèce, Russie, Monténégro, Luxembourg, Albanie)

Au final, les pays qui combinent bon système éducatif et bon rendement sont dans l'ordre :
Croatie, Serbie, Tchéquie, Lituanie, Allemagne, Pologne, Portugal, Estonie et Suisse.

Alors que les plus mauvais, sont du pire au moins mauvais :
Danemark, Islande, Norvège, Suède, UK, et Autriche.

Surprenant non ?

En tous cas si je devais fonder une école privé, je sais ce que je prendrais comme modèle.

- Répondre -

QI et éducation

le 15 décembre 2015, 21:59 par Jul

Certains pensaient que donner libre accès à une bibliothèque réduirai les écarts entre élèves, aujourd'hui les mêmes pense que donner des ordinateurs pourra faire ce que les bibliothèques n'ont pas réussies à faire.

Le fait est que l'on refuse d'entendre que la réussite scolaire est principalement liée au QI.

En fait dès qu'on introduit une bibliothèque gratuite, les haut QI vont mieux l'utiliser que les bas QI ce qui va avoir pour effet de creuser les écarts plus que de les réduire.
C'est exactement la même chose avec l'informatique.

https://www.oecd.org/fr/edu/scolair ...
Les classements des pages 12, 13 et 16 qui sont ceux qui mesurent les performances des élèves sont très proche du classement des pays par QI disponible, entre autre ici :
http://www.intelligence-humaine.com ...

La seul chose intéressante à faire en matière d'éducation est de voir quel sont les pays qui ont des résultats supérieur ou inférieur à ce que leur QI devrait leur donner droit.
Ceux qui ont de bon résultat ont probablement une meilleure méthode d'apprentissage que les autres.

Pour l’Europe, cela donne que les meilleurs systèmes éducatifs seraient dans l'ordre :
Irlande, Croatie, Lituanie, Serbie, Grèce, Finlande, Slovénie, Portugal, Estonie, Pologne, Chypre, Allemagne, Belgique, Tchéquie, France, Hollande, Suisse, Danemark, Liechtenstein, Lettonie, Slovaquie, Espagne, Monténégro, Bulgarie, Hongrie, UK, Autriche, Norvège, Roumanie, Suède, Luxembourg, Albanie, Islande, Italie.

Ceci dit mais résultat prennent en compte un QI homogène de la population, hors avec l'immigration du siècle dernier, dans certains pays, le QI n'est plus distribué selon une courbe de Gauss mais selon une courbe en dos de chameau et je ne sais pas encore comment et si cela impact les résultats.
En tous cas je ne sais pas comment est dispensé l'instruction dans les premiers de la liste mais au vu de leurs situation économique, pour nombre d'entre eux, je ne pense pas qu'il y ai fréquemment des distributions d'ordinateur.

D'ailleurs, j'ai également appliqué le même raisonnement entre le %du PIB investit dans l'éducation et le résultat attendu selon le QI.
Là les résultats montrent bien des résultats meilleurs pour les pays qui dépensent plus mais les gains sont maigres car les pays ayant les meilleurs rendements sont ceux qui investissent le moins.
Toujours pour l’Europe, le classement est le suivant :
Liechtenstein, Roumanie, Croatie, Bulgarie, Slovaquie, Serbie, Tchéquie, Espagne, Italie, Lettonie, Lituanie, Hongrie, Allemagne, Australie, Pologne, Portugal, Estonie, Suisse, Irlande, Slovénie, France, Hollande, Autriche, UK, Belgique, Suède, Norvège, Finlande, Chypre, Islande, Danemark, (je n'ai pas de chiffre pour les pays suivant : Grèce, Russie, Monténégro, Luxembourg, Albanie)

Au final, les pays qui combinent bon système éducatif et bon rendement sont dans l'ordre :
Croatie, Serbie, Tchéquie, Lituanie, Allemagne, Pologne, Portugal, Estonie et Suisse.

Alors que les plus mauvais, sont du pire au moins mauvais :
Danemark, Islande, Norvège, Suède, UK, et Autriche.

Surprenant non ?

En tous cas si je devais fonder une école privé, je sais ce que je prendrais comme modèle.

- Répondre -

 css js

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies
F E R M E R

Newsletter hebdomadaire
Recevez gratuitement nos publications