Accueil » Valérie Pécresse veut des plans de rattrapage de l’égalité salariale hommes/femmes en entreprise

Valérie Pécresse veut des plans de rattrapage de l’égalité salariale hommes/femmes en entreprise

par Romain Delisle

La candidate Les républicains (LR) à l’élection présidentielle, Valérie Pécresse, a déclaré lundi 7 mars, lors d’un déplacement dans un hypermarché à Taverny (Val d’Oise), vouloir mettre en œuvre des plans de rattrapage en entreprise concernant l’égalité salariale hommes/femmes. Si elle est élue, une perspective qui s’éloigne chaque jour un peu plus, elle promet d’organiser une « conférence des salaires avec l’ensemble des entreprises pour vérifier que l’égalité salariale femmes-hommes est une réalité ». Elle a en outre réitéré sa proposition d’augmenter les salaires de 3% par le truchement d’une baisse des cotisations retraites.

En profitant, par la même occasion, pour égratigner le président de la République, Emmanuel Macron, l’ancienne ministre du Budget a regretté que seules 10 000 places en crèche, sur les 30 000 promises, aient été construites.

Sur la question des violences faites aux femmes, la présidente de la région Île-de-France souhaite la création d’une juridiction spécialisée et la généralisation du bracelet antirapprochement.

Le plus marquant dans les propositions de Valérie Pécresse, c’est soit leur absence de vigueur, soit leur côté interventionniste, comme cette « conférence des salaires » avec les entreprises. Faut-il vraiment que l’État continue d’intervenir sur le sujet, alors que les lois sont déjà pléthore ? Ne faut-il pas mieux laisser les entreprises tranquilles et régler les problèmes, quand ils existent vraiment, en interne ? Est-ce vraiment avec ce genre de propositions que Valérie Pécresse compte donner un second souffle à une campagne qui, pour l’instant, ne lui permet pas de se démarquer ? Les derniers sondages la placent sous la barre des 12%, derrière Jean-Luc Mélenchon.

Vous pouvez aussi aimer

5 commentaires

LAURENT46 9 mars 2022 - 7:28

La même idéologie destructrice que Macron. Enarque un jour, Enarque toujours. Toute leur culture n’est que mépris envers la population.

Répondre
Farondan 9 mars 2022 - 9:24

En fait d’égalité, qu’elle se preocupe des inégalités d’embauche dans la fonction publique…
Par exemple dans l’éducation nationale (76%,de femmes, de mémoire)
Par exemple les infirmiers/infirmières (autour de 20/80)…
Et l’on parle, dans cette campagne présidentielle, de contraintes, de contrôles, de pénalités ect, pour les entreprises privées, ne respectant pas les règles de la parité érigées par l’état !!!!

Répondre
JR 9 mars 2022 - 9:44

Bonjour, je n’accorderai aucune confiance à V.Pécresse, avant que toute la lumière soit faite sur le bourrage des urnes lors de la primaire, à priori, au détriment de Eric Ciotti. Après l’élection volée à François Fillion qui, lui, n’aurait jamais instauré les 80 km/h et les malus à 50 000 €, j’ai le sentiment que le sort de V.P est joué. Décidemment LR est une machine à perdre par faute de projet clair et de leader naturel. De plus, Pécresse dit des énormités au niveau climatique, ce que, ni Ciotti, ni Fillion, n’ont jamais dit. Ce qui confirme son manque d’analyse et sa soumission à Klaus Schwab, U.V.D. Leyen et toute cette bande de dégénérée. Dans tous les cas, l’essentiel est de démacroniser les blanc becs à 80 km/h et malus à 50 000 €, dont Attal, Pompili et consorts sont les fidèles marionnettes. Médiocrité quand tu nous tiens. Merci. Bien à vous

Répondre
Obeguyx 10 mars 2022 - 11:09

La plupart des secteurs d’activité ont une convention collective qui ne fait aucune différence entre les sexes. Quelle est cette nouveauté toute politicienne !!!

Répondre
Astérix 10 mars 2022 - 11:49

V. Pécresse ferait mieux de nous dire comment elle compte BAISSER massivement les dépenses publiques, le nombre de fonctionnaires, réduire les dépenses de l’état à 30 % du PIB au lieu de 70 % à ce jour… etc …!
Une catastrophe nationale de plus !
Comme le précise Laurent 46 dans son commentaire :
« La même idéologie destructrice que Macron. Enarque un jour, Enarque toujours. Toute leur culture n’est que mépris envers la population. »
Bien à vous.

Répondre

Laissez un commentaire