Accueil » La leçon d’héroïsme du président Zelensky

La leçon d’héroïsme du président Zelensky

par Nicolas Lecaussin

Il aurait pu s’enfuir lors de l’attaque des troupes russes et faire comme de Gaulle. De Pologne ou d’Allemagne, le président ukrainien Volodymyr Zelensky avait la possibilité de mener une campagne internationale contre l’occupant russe et, éventuellement, essayer de coordonner la résistance ukrainienne. Mais il a préféré rester sur place au risque de sa vie quand on connaît le passé criminel de Poutine. Non seulement il n’a pas peur mais il fait confiance à son peuple et à sa volonté de résister. Il a eu raison. Par ses tweets et ses interventions filmées avec le téléphone, il galvanise les Ukrainiens, il leur donne espoir et les aide même à obtenir des victoires. Même l’ancien président de l’Ukraine, Petro Porochenko, est venu lui prêter main forte. On ne sait pas combien de temps les Ukrainiens pourront résister militairement.

Mais Zelensky a déjà gagné la guerre. Il a montré qu’il faut sauver sa nation et que l’opinion mondiale a été trompée par l’autocrate du Kremlin. Il ne veut pas en rester là et il affirme – à juste titre – que Poutine ne s’arrêtera pas et que la défaite de l’Ukraine sera la défaite du monde libre. Lui, le juif accusé par Poutine d’être à la tête d’u pays « nazifié », il incarne l’Ukraine démocratique face à la Russie autocratique. Son courage est un exemple pour tous les politiques du monde. Il ne faudra jamais l’oublier.

You may also like

8 commentaires

Melisenda 9 mars 2022 - 2:38

Votre héros zelenski s’est refugié dans l’ambassade USA en … Pologne, selon certaines rumeurs sérieuses. Je vous laisse le soin de vérifier la véracité de la source
Un chef des armées qui s’enfuit en temps de guerre est, je crois, nommé traître, déserteur.

Répondre
Nicolas Lecaussin 9 mars 2022 - 7:09

Je crains que les rumeurs soient erronées…Par ailleurs, de Gaulle s’est bien réfugié à Londres…
NL

Répondre
Véron 9 mars 2022 - 7:30

Commentaire (si l’on peut dire) regrettable et décevant : à croire que vous n’avez donc pas connaissance de la propagande russe ? La différence entre un journaliste et un zappeur de réseaux sociaux, c’est que le premier vérifie ses sources avant de propager immédiatement une fake en croyant publier un scoop avant tout le monde. Chacun son métier, ne vous trompez pas de rôle en faisant du mal inutilement.
Quand bien même Zelenski serait entré en résistance à l’étranger, n’oubliez pas, d’une part, qu’il fait preuve d’un courage héroïque durant ce combat sévère, qu’il galvanise son peuple, qu’il assure une liaison constante avec les chefs d’états pour aider son pays, qu’il organise la résistance, et, d’autre part, qu’un exil est justement ce qui a permis à De Gaulle d’organiser la riposte avec les alliés.
Non, décidément, je ne partage pas du tout cette facilité inexacte, inutile et nuisible.

Répondre
PAK 9 mars 2022 - 7:45

De Gaulle n’avait pas de poste important depuis la demission deu gouvernement Reynaud et le nouveau president du conseil Petain venait d’appeler à cesser le combat. Comparez ce qui est comparable et merci de ne pas insulter la memoire du général avec ce genre de remarque.

Répondre
Nicolas Lecaussin 9 mars 2022 - 7:58

Il ne s’agit pas d' »insulte » mais de constat. Cela concerne ceux qui mettent en doute l’héroïsme de Zelenski

Répondre
COPPENS 9 mars 2022 - 10:47

Bonjour, je ne considère pas la conduite de Zelenski comme héroïque, s’il a su galvanisé le peuple ukrainien, par son bagout reconnu, ce n’est pas de l’héroïsme, soyons modeste, comme disait Malraux « Il n’y a pas de héros sans auditoire » et Zelenski en bénéficie beaucoup en Europe, pour d’autres raisons. Votre position qui est habituellement beaucoup plus nuancée et prudente, m’a surpris et déçu, pour admirer une personne qui n’a pas su tempérer ses demandes, sachant, comme il le dit lui-même, la détermination de la Russie, ni arrêter les milliers de morts dans le Donbass. Je ne comprends pas votre position, mais vous avez le droit de l’avoir

Répondre
Nicolas Lecaussin 9 mars 2022 - 11:38

Vous ne savez pas ce que c’est que défier un criminel comme Poutine ! Merci néanmoins de nous accorder le droit d’avoir une « position »…
Cordialement
NL

Répondre
Henri Romeuf 10 mars 2022 - 5:59

Il a eu aussi l’héroïsme, depuis 2014, de laisser son armée bombarder régulièrement les républiques sécessionnistes de l’Est. Mais ça, ce n’est pas un crime, puisque les victimes sont des gens qui ont l’outrecuidance de vouloir parler leur langue : le russe.
Quant à comparer ce petit monsieur au général de Gaulle, ça me fait rire, vraiment.

Répondre

Laissez un commentaire