Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Semaine en 4 jours pour les fonctionnaires ? Qu’ils commencent par travailler 35 heures !

Semaine en 4 jours pour les fonctionnaires ? Qu’ils commencent par travailler 35 heures !

par
1 267 vues

Gabriel Attal a tenté de séduire les fonctionnaires lors de son discours de politique générale (en réalité un catalogue de mesures sans ligne directrice), en annonçant la semaine en quatre jours.

Il s’agit bien d’une semaine EN quatre jours, et non pas DE quatre jours. C’est-à-dire, comme l’a précisé le Premier ministre, qu’il n’y aura pas de réduction du temps de travail.

La mesure a été déjà testée dans plusieurs organisations publiques ou parapubliques. Une des expériences les plus connues est celle de l’Urssaf de Picardie. Sur 200 personnes éligibles au dispositif, seules… 3 y ont finalement adhéré.

Cette mesure, basée sur le volontariat, risque de désorganiser les services. Surtout, il est à craindre que les syndicats s’en saisissent pour réclamer, à cor et à cris, la semaine de 32 heures. La CGT de la RATP ne vient-elle pas de déposer un préavis de grève pour les sept prochains mois en réclamant, entre autres, l’ouverture de négociations sur la réduction du temps de travail sur la base de 32 heures ?

Au lieu de s’occuper de l’organisation du temps de travail dans l’administration, le Premier ministre ne devrait-il pas plutôt s’acharner à réduire l’absentéisme ? Nous le rappelions hier, il ne cesse d’augmenter à la RATP et à la SNCF. A tel point qu’il faut désormais accorder une prime de présence aux agents pour qu’ils acceptent de venir travailler, notamment au moment des Jeux olympiques de cet été.

M. Attal ne devrait-il pas plutôt s’efforcer de faire baisser le nombre d’arrêts pour maladie ? La Cour des comptes s’est émue que ceux-ci étaient à la hausse dans la fonction publique : +21 % entre 2014 et 2019. A la mairie de Montpellier, par exemple, les agents sont en arrêt maladie 25 jours par an en moyenne !

M. Attal ne devrait-il pas s’évertuer à faire respecter le temps de travail légal dans l’administration, en particulier la territoriale ? Le temps de travail effectif n’y est, en moyenne, que de 1 579 heures au lieu des 1 607 réglementaires. Par exemple, dans le département des Bouches-du-Rhône, seuls 11 agents sur 7 891 respectent la durée légale du temps de travail.

M. Attal pense-t-il vraiment que la semaine en 4 jours viendra à bout de ces dysfonctionnements au coût prohibitif pour les contribuables ?

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

14 commentaires

Laurent46 1 février 2024 - 8:35

Le règne de la fainéantise et de l’argent gratuit. Le règne ou la Politique et les Services Publics donnent l’exemple de la nullité et de l’irresponsabilité, le règne ou le public est devenu plus important que le privé, le règne ou la décadence est devenue une règle générale.

Répondre
Françoise baud 1 février 2024 - 8:39

Tellement juste Mr CARBON, la fonction publique a bien trop d’avantages et l’absentéisme est un jeu pour eux. J’ai entendu dans mon village : je reviens après un mois de « vacances maladie ! » je n’ai plus de poste, mais trouverai bien une chaise…. qu’il la ferme au moins. HONTEUX.

Répondre
Jean-Aymar de Sékonla 1 février 2024 - 8:44

S’ils peuvent faire en 4 jours le travail qu’ils font en 5 jours, c’est la preuve que l’on peut supprimer… 1 fonctionnaire sur 5 !
Ça tombe bien, car dans l’agriculture c’est la semaine de 7 jours… on pourrait les recycler!
Un tel aveu est incroyable, l’imbécilité ne cesse de gagner du terrain dans notre pays ! Le plus grave c’est que c’est parmi ceux qui le gèrent.

Répondre
Oncpicsou 1 février 2024 - 8:50

Une prime de présence pour les jeux olympiques ? Quelle blague!
Ce sont des fonctionnaires qui ne font pas leurs 35h et ont le privilège de l’emploi à vie. La surcharge des jeux olympique n’en est que la contrepartie. Si non cela s’appelle « le beurre et l’argent du beurre » !

Répondre
SIMON 1 février 2024 - 8:51

Bonjour,

A la Sncf, à la RATP ou à l’Urssaf, ce ne sont pas des fonctionnaires. Certes, il existe quelques abus dans certaines collectivités territoriales mais cela reste une grande minorité. Les fonctionnaires font les 35 heures prévues par les textes et pour certains, ils font plus ( services agricoles dans les Directions Départementales des Territoires). La semaine de 4 jours est un effet d’annonce qui n’aura pas de suite. « Taper » sur les fonctionnaires montre une méconnaissance de l’administration. Les fonctionnaires sont les premières victime de la multiplication des procédures.

Répondre
Philbert Carbon 1 février 2024 - 12:39

Monsieur,
Je ne peux pas vous laisser dire que « les fonctionnaires sont les premières victimes de la multiplication des procédures ». Ce sont eux, en réalité, qui créent des procédures à tout-va, des normes et des règles, en grande partie pour justifier leur poste.

Répondre
louis 1 février 2024 - 9:28

bof ! nous somme sdans un etat bolchévique et en période de récession mieux vaut avoir les fonctionnaires (deja bien privilégiés ) avec soi! il semblerait qu’en ce moment apres le s GJs ce sont le s agriculteurs ça commence a sentir le cramé 😂

Répondre
Poget Christian 1 février 2024 - 1:02

Quelle honte cette tribune. Que de poncifs anti-fonctionnaires, tellement facile derrière un écran. Venez voir si nous travaillons vraiment. Nous sommes à 40 heures et nos heures supplémentaires ne sont pas payées et même perdues d’un mois sur l’autre. Les commentaires ci-dessous sont à la hauteur de ce texte : stupides et haineux. A vomir.

Répondre
Oncpicsou 1 février 2024 - 3:04

Je ne comprend pas pourquoi vous considérez que c’est l’individu « fonctionnaire » qui est visé. Vous faites probablement très bien votre travail, comme mon épouse fonctionnaire faisait très bien le sien… tout en considérant que les 3/4 ‘étaient inutiles!
Votre commentaire laisse penser que vous êtes victime de ce système qui cultive son exception et sa croissance, en particulier grâce à son « statut ». Demandez sa suppression et le même traitement que les autres français et nous nous en porterons tous mieux.

Répondre
Philbert Carbon 2 février 2024 - 2:18

Rien de haineux dans nos propos, mais des faits et chiffres publiés par les fonctionnaires de la Cour des comptes et des chambres régionales des comptes !

Répondre
ORILOU 1 février 2024 - 5:51

Il ne s’agit ps de mettre tous les fonctionnaires dans le même sac mais force est de constater qu’étant trop nombreux, certains en prennent à leur aise. En laissant faire sans réagir, ceux qui travaillent vraiment les protègent. Les Français comptant des fonctionnaires dans leurs proches ont tout loisir de comparer leur temps de travail avec celui du commun des mortels. A ce propos, on ne voit pas pourquoi la fonction de personnel d’entretien des locaux et/ou espaces verts justifie le statut de fonctionnaire. Un exemple parmi d’autres. QUID de l’éducation nationale au budget pharaonique qui ne fonctionne pas ? Il y aurait beaucoup à dire sur l’absentéisme des professeurs.

Répondre
Duhamel 1 février 2024 - 7:17

Attal va encore faire une fleur aux fonctionnaires . Les élections arrivent . Travail en 4 jours mais
4 fois 8 = 32 h par sem ….. Par contre comment va t’il faire pour ceux qui sont déjà a 32 h ????? Une petite augmentation ….. avant il fallait 3 personnes pour 2 postes avec l’absentéisme bientôt il faudra 3 personnes pour 1 poste. .Je comprends mieux ceux qui veulent pouvoir embaucher des étrangers dans la fonction publique ….Bientôt ce seront Des migrants qui seront embauchés dans les préfectures pour délivrer les permis de sejour !!!! LOL

Répondre
DEL 2 février 2024 - 8:46

Bien évidemment, si tout va si mal en France, c’est un peu à cause de l’absentéisme dans l’Administration ! les fonctionnaires se plaignent mais ils abusent de leurs droits, ils sont souvent malades et coûtent très cher au pays !
Ils disent gagner peu, mais ils gagnent bien par rapport aux heures de travail effectuées. Il faudrait peut-être les surveiller de plus près avant de multiplier leur nombre et de les augmenter !

Répondre
AlainD 2 février 2024 - 8:17

Les fonctionnaires constituent une forme de pouvoir supplémentaire qui ne dit pas son nom, c’est un Etat dans l’Etat. Ils sont bien trop nombreux dans certains secteurs et insuffisants dans d’autres. Ils constituent le gros des troupes syndicales, combien y a t il de permanents syndiqués dans tous les services qui ne travaillent pas pour leur administration ? Les ronds de cuir chers à Courteline sont toujours à la manoeuvre…

Répondre