Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Le taux de mortalité lié à la pollution de l’air est 3 fois inférieur à celui des années 1990

Le taux de mortalité lié à la pollution de l’air est 3 fois inférieur à celui des années 1990

par
945 vues

Selon Santé publique France, 40 000 personnes meurent chaque année en France du fait des particules fines dans l’atmosphère. Une hécatombe causée par le capitalisme et l’industrialisation selon certains, mais qui est rarement mise en perspective au vu des grandes tendances observées ces trente dernières années. Les données disponibles sur le site Our World in Data nous donnent une vision plus nette de la réalité : le taux de décès causés par la pollution de l’air est en chute libre depuis les années 1990. Alors qu’il s’élevait à 28,4 pour 100 000 personnes en 1990, il n’était plus que de 9,34 en 2019 – soit une diminution de 67 %.

Ce qui vaut pour l’Hexagone vaut aussi à l’échelle mondiale : le taux de mortalité attribuable à la pollution de l’air est en baisse dans toutes les régions du monde. Plus intéressant encore, on meurt 12 fois plus de la pollution de l’air dans les pays à bas revenus (188,55 pour 100 000 personnes) que dans les pays à hauts revenus (15,14). C’est même 20 fois plus que dans les pays comme la France (9,34). Le fait que les décès liés à la pollution de l’air représentent plus de 10 % des décès totaux dans tous les pays pauvres, contre moins de 5 % dans les pays riches et 2,4 % en France, s’explique aisément : nos économies développées nous permettent de réaliser les investissements nécessaires pour assurer une meilleure qualité de l’air (étanchéisation de l’enveloppe des bâtiments, ventilation, réduction de l’infiltration de certains contaminants, épuration ou filtration de l’air, etc.). À long terme, nous respirons un air plus propre grâce au capitalisme.

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

7 commentaires

Laurent46 27 juin 2023 - 4:53

Certainement à cause du réchauffement de la planète ! comme quoi tout a du bien

Répondre
Mueller 27 juin 2023 - 7:12

Je suppose que le fait de faire fabriquer tous nos objets du quotidien en Chine (la désindustrialisation) contribue aussi à faire baisser la pollution de l’air en France.

Répondre
Gilles Vedun 27 juin 2023 - 5:40 Répondre
nanard 27 juin 2023 - 6:53

Serait-il possible d’avoir les noms des morts ?…. encore une estimation à la louche comme le 3% de déficit !
à quand le principe de réalité ?

Répondre
JR 27 juin 2023 - 8:30

Bonjour Nanard, si cela peut vous renseigner : https://www.climato-realistes.fr/pollution-aux-particules-fines-48-283-deces/ Merci

Répondre
JR 27 juin 2023 - 8:28

Bonjour, en France n’a jamais été aussi est pure, cela n’empêche la présence de particules naturelles (pollen, sable, poussière, etc…) https://static.climato-realistes.fr/2021/01/FicheACR9-1.pdf Merci

Répondre
JR 27 juin 2023 - 8:34

Bonjour, seule Hidalgo ne sait pas que l’air de Paris est propre, mais pas pas son métro: https://www.climato-realistes.fr/pollution-particules-fines-paris-idf/ Merci

Répondre