Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Le député Aymeric Caron veut nationaliser l’agriculture

Le député Aymeric Caron veut nationaliser l’agriculture

par
1 387 vues

L’agriculture française n’est décidément pas sortie des difficultés. Alors que le secteur meurt de trop de subventions, de réglementations, de taxes et de contrôles, les politiques n’ont de cesse de le soviétiser davantage.

Éric Ciotti a ainsi proposé verser aux agriculteurs un revenu minimum de 1 500 euros, financé notamment par des sanctions contre les distributeurs qui ne respectent pas la loi Egalim. Puis Emmanuel Macron a souhaité instaurer des « prix planchers qui permettront de protéger le revenu agricole ». Voilà maintenant que le député LFI Aymeric Caron entend créer un « statut de fonctionnaires-agriculteurs ».

Il a déposé un amendement en ce sens dans le cadre de l’examen du projet de loi « d’orientation pour la souveraineté en matière agricole et le renouvellement des générations en agriculture ». Pour le député Caron, si l’on veut tenir les objectifs de « souveraineté alimentaire de la France, de juste rémunération des producteurs agricoles et de pérennisation des emplois dans le secteur agricole », il n’y a pas d’autre solution que de créer une « fonction publique agricole » à côté des trois fonctions publiques actuelles (État, territoriale et hospitalière).

Bien entendu, la fonctionnarisation de l’agriculture devrait s’accompagner, selon les souhaits d’Aymeric Caron, d’une « régulation » du secteur, d’une fixation étatique des prix, d’un encadrement des marges des industriels et de la distribution, de la généralisation du bio. L’agriculture nationalisée bénéficierait d’une planification (un Gosplan ?) qui l’amènerait à réduire sa production de produits d’origine animale.

L’amendement d’Aymeric Caron a été rejeté en commission. Il devrait subir le même sort lors de son examen en séance publique. Cela devrait nous rassurer. Nous n’en demeurons pas moins atterrés par ce genre de proposition. Comment après l’échec de tous les systèmes d’agriculture nationalisée dans le monde – par exemple en Corée du Nord – Aymeric Caron peut-il encore souhaiter imposer cela aux Français ? Comment après la faillite de l’agriculture biologique – par exemple au Sri Lanka – Aymeric Caron peut-il encore souhaiter la généraliser en France ?

Pour sortir du marasme, les agriculteurs français ne doivent pas se transformer en fonctionnaires (qu’ils sont presque déjà), mais en entrepreneurs. Mais ces entrepreneurs ne pourront jouer pleinement leur rôle que si le secteur agricole est libéralisé.

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

9 commentaires

Laurent46 4 mai 2024 - 6:07

Ce qui me perturbe sérieusement c’est de payer des impôts et taxes pour engraisser une de tels individus qui mériteraient d’êtres pendus en place publique. Cela me rappelle aussi le fameux ROUGE con bendit de 68 qui n’a jamais rien fait de sa vie que de bouffer aux rateliers publics. De grandes gueule destructeurs et fainéants

Répondre
LYBD 4 mai 2024 - 7:13

Ce député Aymeric Caron est renversant. Il n’a rien d’un économiste. La politique fait par trop de brasser de l’air. La situation de la France le démontre bien. Pourras t on demain retrouver une assemblée constructive ??

Répondre
Vas 4 mai 2024 - 7:30

Si mes paysans deviennent des fonctionnaires pourquoi travailleraient ils le dimanche et pourquoi se creveraiznt ils au boulot comme aujourd’hui. Il faut vraiment être c …arond, pour penser çà

Répondre
Oncpicsou 4 mai 2024 - 8:53

Pourquoi faire simple quand on peu faire compliqué !
Supprimez les charges sur les salaires et sur les entreprises et remplacez tout cela par une flat taxe sur la sur la consommation et notre compétitivité reprendra des couleurs, dans tous les domaines !
… et imaginez les simplifications et la réduction du nombre de fonctionnaires qui en découleraient.

Répondre
Jean-Aymar de Sékonla 4 mai 2024 - 10:33

Là on pourrait parler de choc de simplification !!!

Répondre
Boisgontier 4 mai 2024 - 9:31

Atterrant de connerie et, effectivement, de méconnaissance à la fois du monde agricole et de l’histoire! Mais qu’est-ce qu’on fait avec de tels abrutis!
En URSS, la seule chose qui marchait bien était les petits jardins privés.

Répondre
Eric Pecquerie 4 mai 2024 - 10:03

Ne vous attachez pas trop à parler de cet hurluberlu. Il ne cherche que les projecteurs médiatiques avec une obstination quasi obsessionnelle. Il est addict aux médias et ferait tout pour qu’on parle de lui. Donc oubliez le, il en sera malade.

Répondre
JEAN LUC RIVIERE 4 mai 2024 - 10:10

Aymeric Caron n’est rien d’autre qu’un moustique qui sera, on l’espère, écrasé lors des prochaines élections.

Répondre
GNA46 4 mai 2024 - 11:29

Caron est un fou furieux, à l’image du groupe et autres sectes qu’il représente, et qui se déchaîne dans ses délires les plus sombres, afin de conduire ce pays à sa fin, avant l’échéance qui les angoisse d’ici trois ans. Sans oublier celle du 9 juin prochain qui les faits trembler.
La Mère Nature, plus clémente que ne l’est devenu l’humain, aurait déjà éliminé ce parasite…

Répondre