Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Femmes à temps partiel : quand Franceinfo désinforme

Femmes à temps partiel : quand Franceinfo désinforme

par
2 035 vues

Comme nous l’avons souligné à plusieurs reprises, la chaîne Franceinfo se targue non pas simplement de donner l’information, mais l’information « juste ». Aussi, quelle n’a pas été notre stupéfaction d’entendre une chronique de son service économie intitulée de manière déjà orientée : « Travail : le temps partiel subi par les femmes (sic) aggrave les écarts de salaire avec les hommes »!

Le présentateur rappelle en liminaire que, dans le secteur emblématique de la propreté, les femmes gagnent moins que les hommes à hauteur de 23 % en moyenne. En cause : 85 % de ses employées (ou employés, on ne sait) sont « à temps partiel subi ». Premier dérapage : le temps partiel pour la chaîne publique est automatiquement subi par les salariées et jamais choisi. Il serait bon que celle-ci prenne connaissance des travaux autrement nuancés du dernier « prix Nobel » d’économie, Claudia Goldin, relatifs à la place des femmes sur le marché de l’emploi et dont l’IREF s’est fait l’écho.

Puis, la journaliste du service économie précise que les prestations de nettoyage sont souvent externalisées (ce qui est exact), mais que « ce sont les entreprises qui décident des horaires et du nombre d’heures dont elles ont besoin pour nettoyer leurs locaux ». Second dérapage ; il est impossible selon la législation pour un donneur d’ordre de décider du nombre d’heures de travail de son prestataire, comme d’ailleurs du nombre de salariés sur le chantier. S’il en était autrement, il y aurait délit de prêt de main d’œuvre illicite !

Enfin, la journaliste donne la solution : faire travailler les salariés en journée, et non pas tôt le matin, en fin de journée ou encore en soirée. Brillante idée : lorsque vous vous rendrez dorénavant chez un professionnel, commerce ou profession libérale par exemple, les clients se trouveront nez à nez avec des ouvriers nettoyeurs. Ce sera fort pratique lorsque vous consulterez votre avocat ou lorsque vous aurez un rendez-vous chez votre médecin…

Franceinfo, « l’info juste » vraiment…

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

4 commentaires

Jean-Aymar de Sékonla 4 mai 2024 - 8:45

L’information « juste »? Quand on n’a pas la chose, il faut avoir les mots!
-« L’Humanité », pour le journal, du système le plus inhumain.
-« La Pravda » (la vérité) pour le journal le plus menteur.
-« La France insoumise », pour le partit le plus soumis à l’islam (soumission).
Etc.

Répondre
Feldman Jean-Philippe 5 mai 2024 - 6:59

Excellent.

Répondre
Pierre 4 mai 2024 - 11:29

L’étude de Claudia Goldin devrait au moins être résumée de quelques phrases.
Pour le délit de prêt de main d’oeuvre, c’est tout à fait exact. Mais les connaissances juridiques de nos députés et journalistes sont à la hauteur de ce qu’est devenu notre enseignement supérieur.

Répondre
Havet 4 mai 2024 - 11:34

Un peu orienté aussi: il me semble avoir entendu sur le même média que l’on pouvait commencer à opérer ces aménagements pendant les jours de télé travail.
C’est vrai que se retrouver nez à nez avec un « ouvrier » est bien déplaisant !

Répondre