Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » La démocratie libérale, on l’aime ou on va voir ailleurs si c’est mieux

La démocratie libérale, on l’aime ou on va voir ailleurs si c’est mieux

par
1 381 vues

Wokistes, islamo-gauchistes, poutinistes… ils haïssent tous la démocratie libérale. Ils veulent tous sa destruction, ils veulent tous une soumission sans rémission à leur idéologie. Dans les années 1960, il y avait les maoïstes, les admirateurs de l’URSS, de Pol Pot ou du Che Guevara, unis dans leurs délires anticapitalistes, antidémocratiques et antiaméricains. Ils manifestaient pour la paix, contre la guerre du Vietnam et contre la « démocratie bourgeoise » pendant que les Soviétiques fabriquaient des milliers d’armes nucléaires et maintenaient sous leur joug des dizaines de millions de personnes qui aspiraient à la liberté. Ils luttaient contre leur ennemi à eux, la société capitaliste, pendant que Mao tuait 60 millions de ses propres concitoyens et que Pol Pot accomplissait l’un des pires génocides de l’histoire de l’humanité.

Aujourd’hui, même cécité dans certaines universités américaines ou à Sciences po : les étudiants, soutenus par ce que l’on peut trouver de moins remarquable dans notre vivier politique, se proclament pro-palestiniens, hurlent leur haine d’Israël, mais n’ont rien à dire contre le Hamas qui tient en otage tout un peuple depuis des années. Le pogrom du 7 octobre, un massacre qu’on n’avait pas vu depuis la période nazie, ne les a pas fait bouger. Ils veulent en découdre avec les forces de l’ordre ici, dans nos démocraties libérales, mais ne se risquent pas hors de leur zone de confort. Ils ne vont pas en Chine soutenir les manifestants hong-kongais contre la police de la dictature chinoise, ni en  Iran affronter les gardiens de la révolution qui mènent une répression féroce contre les femmes qui ne portent pas de voile et contre tous ceux qui aspirent à une vie normale, à l’occidentale. Ils ne se mobilisent pas pour défendre le chanteur iranien Toomaj Salehi, condamné à la mort par pendaison parce qu’il a critiqué le régime ! Ils semblent totalement ignorer qu’en Syrie sévit le satrape Bachar Al-assad qui, avec Poutine, a détruit Alep et massacré sa propre population. Ce Poutine, justement, qui a ses admirateurs ici, ceux qui sont les premiers à critiquer l’ignoble démocratie qui prévaut en Occident, ceux qui ferment les yeux sur les crimes de leur idole russe, ceux qui ne veulent pas savoir qu’elle enferme et tue ses opposants comme les journalistes, qu’elle détruit un pays voisin… Ils n’ont pas connu, eux, la belle ville d’Odessa avant que Poutine y balance des bombes à fragmentation. Ils n’ont pas connu la peur de voir toute leur vie anéantie par un obus… ou par un simple décret. Ils n’ont aucune idée de ce qu’est la vie sous de tels régimes.

Tous ont la chance de vivre dans ces démocraties occidentales qu’ils honnissent, d’être libres et d’avoir accès à tout ce qu’ils désirent ou presque. Ils ne risquent pas d’être envoyés en colonie pénitentiaire comme en Russie, encore moins d’être pendus comme en Iran, pour des broutilles. Qu’ils ne s’en rendent pas compte est non seulement indécent, c’est aussi très triste. Et très inquiétant pour nos démocraties.

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

10 commentaires

T. D.-V. 6 mai 2024 - 12:28

Comme le disait Raymond Aron : « Ils ne veulent ni penser le monde, ni le changer, ils veulent le dénoncer »…

Répondre
jlkape 6 mai 2024 - 8:10

Bien dit.. l’histoire se répète inlassablement…

Répondre
TANAS 6 mai 2024 - 11:45

Tous ces cerveaux asphyxiés devraient s’installer dans les paradis de leurs chers dictateurs ! Il y a l’embarras du choix, hélas!

Répondre
Nemouk 6 mai 2024 - 9:00

Comme lors de l’épidémie de Covid, on ne se rend compte de la chance d’avoir des libertés que quand on en est privé. Merci pour ce rappel venant de quelqu’un qui connait le prix de la liberté.

Répondre
Nicolas Lecaussin 6 mai 2024 - 10:43

Merci à vous !

Répondre
Jacques Baudouin 6 mai 2024 - 10:58

Je me méfie de l’usage actuel du mot « démocratie ». En effet, comme le disait si bien Alexis de Tocqueville, certains transgressent les fondamentaux de la véritable démocratie pour installer des démocratures !

Répondre
Mathieu Réau 6 mai 2024 - 5:50

Vous découvrirais-je ici partisan, après coup, de la guerre du Vietnam, conflit inutile et meurtrier visant à préserver une dictature contre l’avènement d’une autre, le tout bien loin des frontières américaines qui n’étaient, de fait, absolument pas concernées ?
Je n’en serais même pas surpris…

Répondre
Nicolas Lecaussin 7 mai 2024 - 10:12

Bien évidemment, partisan de toutes les guerres contre le communisme !

Répondre
Boisgontier 9 mai 2024 - 1:04

Eh oui, la démocratie n’est pas un régime parfait car il y a toujours des fauteurs de trouble qui essaient de semer le chaos pour en retirer quelque petit (ou très gros) bénéfice mais elle reste le « moins pire » des régimes.
Il est quand même assez fascinant d’observer à quel point les jeunes restent influençables et peu soucieux de réfléchir au fondement des choses. On peut se demander à quoi leur a servi une partie de leurs études s’ils ne sont pas capables de réfléchir de façon un tant soit peu raisonnable et raisonnée! Je considère comme une trahison envers la société des actions visant à la déstabiliser et à la faire basculer dans une direction notoirement contraire à son intérêt et à son bien-être.
Je trouve par ailleurs que si je critique nombre de Français « de souche » pour engager de telles actions extrémistes, il est carrément indécent de la part de citoyens qui ont supplié la France de les accueillir ou dont les parents ont bénéficié de cet accueil, de ne même pas avoir un minimum de reconnaissance et de ne souhaiter que le chaos pour notre pays. Certains comme Mr Melenchón, qui n’ont pas de mots assez violents pour dénoncer tout ce qu’entreprend l’état français, qu’ont-ils donc fait d’autre que de vivre confortablement au crochet de cet état ? Ah, je vois, ils se plaignent de ce que la mariée est trop belle.

Répondre
DEL 12 mai 2024 - 7:37

Entièrement de votre avis mais comment remédier à leur état d’esprit ???

Répondre