Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Etats-Unis : le port d’armes vers un encadrement raisonnable

Etats-Unis : le port d’armes vers un encadrement raisonnable

par
57 vues

Peu de temps après les récentes tueries qui ont endeuillé le pays, le Sénat américain souhaite encadrer le port d’armes et discute depuis mardi 21 juin d’une proposition de loi bipartisane se concentrant sur les principaux responsables des tueries de masse : les hommes jeunes et mentalement déséquilibrés. Une étude de 2021, citée par le Wall Street Journal, montrait que ces tueurs étaient schizophrènes, bipolaires, etc., et non soignés. Il s’agirait donc de subventionner les Etats qui mettraient en place une réglementation sur la sécurité dans les écoles et le contrôle des acheteurs d’armes à feu de moins de 21 ans, (donc mineurs aux Etats-Unis), et une meilleure prise en charge par les services de soins mentaux. Cette loi permettrait également de punir les acheteurs servant d’intermédiaires. Le tout afin de ne pas remettre en cause l’autorisation de détention d’armes à feu prévue par le deuxième amendement de la Constitution.

Si l’interdiction pure et simple du port d’armes n’est pas forcément souhaitable, parce qu’elle peut laisser les citoyens honnêtes à la merci de ceux qui ne le sont pas, la politique pratiquée aux Etats-Unis, qui consiste à vendre des armes sans contrôle ou presque, tombe dans l’excès inverse. C’est ainsi que n’importe qui peut acheter une arme lourde, quel que soit son état de santé mentale, quand ce point pourrait, dans une certaine mesure, être aisément vérifié. En effet, ces troubles se déclarent souvent avant 18 ans.

Le National Rifle Association of America (NRA), important groupe de pression défendant le port d’armes, craint que cette proposition de loi ne fasse intervenir les pouvoirs publics trop avant dans le processus d’acquisition des armes.

En France, l’Arpac, groupe de défense du port d’armes, préconise de “rétablir le droit au port d’arme citoyen” pour les Français volontaires, majeurs, détenteurs d’un permis de port d’armes, sans antécédents judiciaires et psychiatriques, sachant tirer et ayant satisfait à un examen médical et à une enquête de moralité menée par la police.

Vous pouvez aussi aimer

1 commenter

Obeguyx 24 juin 2022 - 10:51

En France, comme en 40, on est prêt à être envahi. Le peuple est complètement désarmé et ne pourra lutter. Quant à l’armée, avec 2 à 3 jours de munitions devant elle … Préparez vos mouchoirs !!!

Répondre

Laissez un commentaire