Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Atteintes à la laïcité à l’école : l’Etat doit agir et punir

Atteintes à la laïcité à l’école : l’Etat doit agir et punir

par
134 vues
prop_4_pendules.png

« La République est plus forte que Tik-Tok » : ce mot de Pap Ndiaye aurait pu être bon s’il avait été vrai. Les récents incidents dans les établissements scolaires nous permettent d’en douter. Les élèves, plus souvent branchés sur les réseaux sociaux qu’à l’écoute des allocutions gouvernementales, sont imprégnés d’une culture qu’ils choisissent et qui, parfois, fraie avec l’islamisme. C’est ainsi que les voiles et les abayas noircissent les cours de récréation et les salles de classe, au grand dam des professeurs pris entre l’injonction de ne pas faire de vagues et celle de faire respecter les valeurs de la République.

Habituelles dans la rue, de plus en plus prégnantes dans le sport, les revendications islamiques inquiètent particulièrement à l’école. Car si l’on peut toujours affirmer que chacun est libre de porter ce qu’il veut dans la rue, ou que les matchs sportifs ne peuvent être considérés comme un espace à préserver, il n’en va pas de même pour l’école. Les enfants musulmans qui ne portent pas l’abaya risquent d’être mis au ban par leurs camarades, et ceux qui ne pratiquent pas la religion musulmane pourraient être exclus avec encore plus de violence. On sait combien, à certains âges, le code vestimentaire est déterminant dans la vie sociale.

Le devoir de l’Education nationale va bien au-delà des effets d’annonce et des dénonciations médiatiques. Les professeurs doivent être encouragés à sévir contre les atteintes à la laïcité et à enseigner correctement l’histoire de l’islam, sujet particulièrement épineux. Les élèves et familles qui menaceraient les professeurs doivent être durement sanctionnés, que ce soit par une amende, la suppression des allocations sociales ou des peines plus lourdes. Bref, le ministère doit rompre totalement avec le « pas de vagues » à l’origine de la mort de Samuel Paty et réaffirmer concrètement que la République est plus forte que Tik-Tok… et que l’islamisme.

Vous pouvez aussi aimer

3 commentaires

Obeguyx 29 octobre 2022 - 10:15

L’Etat ne réagira pas et ne fera rien. Depuis 1981, l’Etat a compris qu’en abêtissant la jeunesse, il pourra plus aisément contrôler les futures populations. Tous ceux, nés après 1970, sont pourvus d’une instruction de plus en plus décadente par rapport à leurs prédécesseurs. Ceux qui aujourd’hui ont 30 ans sont peut-être les derniers à pouvoir réagir les autres c’est définitivement foutu !!!

Répondre
Montenay 30 octobre 2022 - 6:07

Je ne voudrais pas être à la place du ministre. Si on se met à faire comme en Iran et à réglementer le détail des vêtements, nous devenons une dictature. Si nous ne le faisons pas, Nous favorisons une autre dictature. Peut-être faudrait-il revenir à l’uniforme scolaire…

Répondre
Arlet 17 novembre 2022 - 8:05

La suppression des allocations familiales et primes de rentrées aurait dû être supprimée depuis longtemps , en attendant l’exclusion des écoles pour récidive .

Répondre

Laissez un commentaire