Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » L’Iran islamiste, les terroristes du Hamas et l’hypocrisie occidentale

L’Iran islamiste, les terroristes du Hamas et l’hypocrisie occidentale

par
2 219 vues
L’indulgence de l’Occident envers l’Iran, grand argentier du Hamas, est en partie responsable de la tragédie qui se déroule à Gaza.

Une frappe aérienne a visé un consulat iranien à Damas il y a deux semaines, tuant sept officiers militaires, dont deux généraux des Gardiens de la révolution islamique. Les Gardiens de la révolution, une entité militaire d’élite cruciale pour le maintien du régime iranien au pouvoir, répriment impitoyablement toute opposition à l’intérieur du pays et soutiennent les activités terroristes à l’étranger. La frappe aérienne était une mesure antiterroriste qui se justifiait, probablement menée par les forces de défense israéliennes, mais elle a été critiquée par plusieurs capitales européennes. Pourtant, l’Iran est le principal État soutien du terrorisme, fournissant pour des milliards de dollars d’assistance financière, logistique et de renseignement, à des organisations comme le Hamas et le Hezbollah, dont les exactions déstabilisent la région. Il prône ouvertement le nettoyage ethnique et le génocide de la population juive en Israël. Pourquoi les médias et les hommes politiques, en Europe et aux États-Unis, se sont-ils montrés si indulgents envers l’Iran et ses mandataires terroristes ? C’est d’autant plus  choquant que le pays possède l’un des systèmes politiques les plus oppressifs au monde. Il vient de frapper Israël avec des centaines de missiles et de drones. Ses dirigeants, soutenus par les Gardiens de la révolution, ne tolèrent aucun manquement aux règles de fer qu’ils ont fixées. Dans la seule année 2023, plus de 800 personnes ont été exécutées. Au moins 1 100 prisonniers politiques croupissent actuellement dans les prisons, où ils sont probablement torturés. Malgré ces violations flagrantes des droits de l’homme, malgré cette consanguinité avec le terrorisme, les cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies (Chine, France, Russie, Royaume-Uni et États-Unis), ainsi que l’Allemagne, ont conclu en 2015 un Plan d’action global commun (JCPOA) avec l’Iran. Les sanctions contre le régime étaient levées en échange de la garantie que les activités nucléaires de l’Iran seraient à visées exclusivement pacifiques. Mais le plan n’avait concerné que le nucléaire, aucune exigence n’avait été émise au sujet du terrorisme.

L’objectif du massacre perpétré par le Hamas le 7 octobre était assez clair. Il fallait provoquer des représailles israéliennes suffisamment spectaculaires pour pouvoir en quelque sorte « exploiter » les pertes palestiniennes et exalter la fureur des pro-palestiniens, avec toutes les chances de ruiner ainsi les efforts de rapprochement. Le Hamas, retranché dans un énorme réseau de tunnels et d’infrastructures civiles à Gaza (des écoles, des hôpitaux, des habitations…), a utilisé la population locale comme bouclier humain pour lancer ses attaques, mais c’est sur Israël que les  puissances occidentales ont fait pression pour qu’il accepte un cessez-le-feu. On peut dire que le Hamas a remporté la victoire de la propagande, avec l’aide des médias. Leur naïveté, voire dans certains cas leur complicité, ont suscité beaucoup de sentiments anti-israéliens en Occident ; et si l’arrêt des combats ne peut être qu’une solution à courte vue, elle emporte une large adhésion, encouragée par les politiciens les plus populistes.

Ce que l’on peut déduire de tout cela, c’est que le Hamas va continuer à ravager la région et que l’Iran ne sera pas mis au pilori. L’hypocrisie occidentale donne en quelque sorte sa bénédiction au terrorisme. Les perdants sont évidemment les Palestiniens et Israël, mais aussi le monde libre et démocratique.

Lire l’article sur le site du GIS

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

8 commentaires

breizh 16 avril 2024 - 8:08

Qu’est-ce qui justifie que Tsahal lance des bombes d’une tonne sur la population civile palestinienne ???
Qu’est-ce qui justifie qu’Israël ne respecte jamais le droit international, ni les résolutions de l’ONU depuis 1947 ???

Répondre
Almaviva 16 avril 2024 - 8:14

Excellente analyse ! Malheureusement quasiment aucun média sauf les alternatifs relaies ces informations !

Répondre
henriB 16 avril 2024 - 8:43

Vous écrivez « un consulat iranien à Damas ». Il me semble, que jusqu’à cette attaque du consulat d’Iran , aucun belligérant, depuis la première guerre mondiale , n’avait attaqué directement une représentation diplomatique étrangère.
C’est un fait sans précédent, qui démontre qu’Israël fait peu de cas des règles de la guerre .

Répondre
Nicolas Lecaussin 17 avril 2024 - 10:47

un consulat qui abrite les leaders terroristes dont certains qui ont coordonné l’attaque du 7 octobre…

Répondre
henriB 17 avril 2024 - 12:20

D’autres consulats abritent très probablement des conseillers culturels ( et autres) qui sont des agents de la CIA, du MI16, du Mosad, du KGB, de la DGSE, etc etc etc

Répondre
Nicolas Lecaussin 18 avril 2024 - 11:09

un agent n’est pas un terroriste.

Répondre
Jean Louis DURET 18 avril 2024 - 8:41

?? Et l’article 51 de l’ONU, vous en faites quoi ? Israël a attaqué un consulat cad l’IRAN ce qui ne s’était jamais fait.
Si maintenant l’IREF s’assoit sur le droit international je suis inquiet pour l’avenir du monde.

Répondre
Nicolas Lecaussin 19 avril 2024 - 4:11

Article 51 ? C’est bien ce qu’a fait Israel qui est bombardé régulièrement depuis des années.

Répondre