Tuesday, January 18, 2022
Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
Banner
Home » A Singapour, on fait payer les malades du Covid hospitalisés et non-vaccinés

A Singapour, on fait payer les malades du Covid hospitalisés et non-vaccinés

par Nicolas Lecaussin

A partir du 8 décembre prochain, les patients COVID-19 de Singapour qui ne sont pas vaccinés devront payer leurs factures d’hospitalisation. Le gouvernement paie actuellement l’intégralité des factures médicales COVID-19 de tous les Singapouriens, résidents permanents (RP) et détenteurs d’un laisser-passer de longue durée, à l’exception de ceux qui ont été testés positifs peu de temps après leur retour d’un voyage à l’étranger.
S’exprimant lors d’une conférence de presse, le ministre de la Santé, Ong Ye Kung, a déclaré : « Actuellement, les personnes non vaccinées constituent une très large majorité de celles qui nécessitent des soins intensifs en milieu hospitalier et contribuent de manière disproportionnée à l’occupation des lits d’hôpitaux ». La facturation s’applique uniquement à ceux qui choisissent de ne pas se faire vacciner malgré leur admissibilité médicale, et qui sont hospitalisés dans des unités de soins COVID-19. Ceux qui ne sont pas éligibles à la vaccination, tels que les enfants de moins de 12 ans, et ceux qui ne peuvent pas être vaccinés pour des raisons médicales continueront à être pris en charge.
Les personnes partiellement vaccinées ne seront pas obligées de payer les factures COVID-19 avant le 31 décembre, pour leur laisser le temps de recevoir leur deuxième dose. Passé ce délai, elles devront également payer leurs propres factures médicales si elles contractent le virus.
De plus, un comité d’experts formulera une recommandation sur l’opportunité d’étendre le vaccin Pfizer-BioNTech Covid-19 aux enfants âgés de cinq à 11 ans dans la seconde moitié de novembre. Rappelons que la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a récemment autorisé l’utilisation du vaccin Pfizer pour les enfants de ce groupe d’âge.

You may also like

2 commentaires

Philippe novembre 11, 2021 - 9:19

A Singapour, on fait payer les malades du Covid hospitalisés et non-vaccinés
On peut aussi faire payer les cancers du poumon aux fumeurs, les cirrhoses aux alcooliques, les soins aux accidentés de la route en excès de vitesse, les tentatives de suicide qui ont échoué.
Monsieur Lecaussin, votre croisade pro vaccination devient franchement grotesque, mais de plus, elle dessert la cause que vous défendez : la liberté.

Répondre
Nicolas Lecaussin novembre 12, 2021 - 8:02

A Singapour, on fait payer les malades du Covid hospitalisés et non-vaccinés
Malheureusement, il n’y a pas de vaccin contre le cancer…
Cordialement

Répondre

Laissez un commentaire