Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Macron : l’hypocrisie verte

Macron : l’hypocrisie verte

par
241 vues
 Réélu avec 58,5% des suffrages exprimés, Emmanuel Macron a redéfini dans son discours au Champ-de-Mars, sur fond d’hymne européen, les grandes lignes de son second quinquennat. Le président a confirmé son virage écolo-stratégique : « faire de la France une grande nation écologique ».

Étrange métamorphose pour Jupiter : exit le roi Soleil, bienvenue Père Nature. Emmanuel Macron n’a pas hésité à opérer ce séduisant — pour les jeunes consciences influençables et convaincues par les idées de Yannick Jadot et Jean-Luc Mélenchon — virage à 180° entre le premier et le second tour de la présidentielle. Stratégique : le président réélu a ainsi attiré à lui la foule des électeurs déçus LFI et EELV qui ont exigé à contrecœur le traditionnel (et soit dit en passant antidémocratique) « barrage à l’extrême droite ». Mission réussie dimanche 24 avril à l’annonce des résultats.

S’attirer un électorat jeune et « éco-anxieux »

Pour Emmanuel Macron, mieux valait faire profil bas dans cet entre-deux-tours. Pari gagné pour celui qui accusait Marine Le Pen d’être la source du mal de ce siècle : « vous êtes climato-sceptique » proclamait-il alors ; insulte suprême pour la bien-pensance contemporaine. Ironique pour le seul président de l’histoire dont le gouvernement a été condamné par la justice pour inaction dans la lutte contre le changement climatique, selon les conclusions de ladite « Affaire du siècle » en 2019. Sans approuver ces mesures à la mode ; elles révèlent, du moins, l’hypocrisie de celui qui s’est proclamé héraut de l’écologie pour attirer à la lui les voix des déçus du premier tour, en surfant sur la vague entraînée par le divin rapport du GIEC sur le climat.

L’initiative, emportée par l’affaire Grande-Synthe, du nom de cette commune du Nord qui a déposé plainte contre le gouvernement pour inaction climatique, avait aussitôt été rejointe par quatre ONG dont la Fondation pour la Nature et l’Homme créée par Nicolas Hulot, ancien ministre de la Transition écologique et solidaire du gouvernement Édouard Philippe. Le tribunal administratif de Paris avait alors reconnu, début février 2021, le gouvernement coupable de n’avoir pas respecté ses engagements de réduction des gaz à effet de serre. La haute juridiction administrative avait ainsi accordé à l’Etat un délai de neuf mois, jusqu’au 31 mars 2022, pour corriger son « inaction climatique ». Silence radio boulevard Saint-Germain. Qu’est-il advenu des nobles aspirations d’Emmanuel Macron ? Il déclarait pourtant, en 2017 lors de son accession à l’Elysée, faire de la santé environnementale une « priorité du quinquennat ». L’interdiction du glyphosate, totem de l’écologie, était à ce titre l’une des promesses phares candidat qui s’était engagé à interdire le pesticide controversé, avant de revenir sur sa parole en 2019.

Pourtant, dans les bureaux des Verts, à qui le président réélu a montré patte blanche durant l’entre-deux-tours, personne n’est dupe. Hypocrite, le président ? « Il avait cinq ans pour agir et il ne l’a pas fait, il a été condamné pour inaction climatique, donc il n’y a aucune raison de croire véritablement en ses promesse. […] Je n’attends rien d’Emmanuel Macron. », déclarait Julien Bayou, secrétaire national d’EELV, le 17 avril sur le plateau de France Info. Souvenir amer des propos du président qui avait comparé en septembre 2020 les écologistes aux « modèle Amish » utilisant « la lampe à huile ». Quid, dès lors, du nucléaire ? Le candidat est-il toujours hanté par le mauvais souvenir de Fessenheim, la centrale alsacienne fermée en 2020 ? Quid, également, de la loi Hulot de 2017, qui prévoit la fin de l’exploitation des hydrocarbures au-delà de 2040 ? Pas de doute, c’est en dénaturant nos côtes et nos campagnes à grands frais en les piquant d’éoliennes qu’Emmanuel Macron, nouveau messie, sauvera la planète.

Asseoir une majorité aux législatives

Tout porte à croire que la nouvelle religion écolo du président réélu retombera comme un soufflet une fois les législatives passées et la majorité assurée. Adieu les promesses du meeting de Marseille, lorsque l’ancien candidat proclamait au Pharo : « La politique que je mènerai dans les cinq ans à venir sera écologique ou ne sera pas ». L’idée n’était pourtant pas de lui, pour attirer dans ses filets les 22% de votants ayant soutenu Jean-Luc Mélenchon au premier tour, Emmanuel Macron n’a pas hésité à récupérer les propositions du candidat Insoumis concernant l’écologie, comme l’attribution au premier Ministre de la « planification écologique ». Rappelons, du reste, que sous François Fillon, Jean-Louis Borloo, alors numéro deux du gouvernement, était lui-même chargé de l’Écologie, comme Ségolène Royal sous Manuel Valls et Nicolas Hulot sous Édouard Philippe, ce qui n’a pas eu d’autre effet sensible que de peindre en vert les consciences de l’Elysée et de Matignon. Ces nouvelles mesures rachètent le président aux yeux des électeurs éco-anxieux (nouveau terme à la mode) pour attirer à lui les voix de l’écologie médiatique… Jusqu’au prochain rapport du GIEC annonçant l’apocalypse.

Vous pouvez aussi aimer

12 commentaires

JR 5 mai 2022 - 8:35

Bonjour, excellent billet, quand est-ce que la jeunesse va se réveiller et prendre conscience de cette escroquerie partiellement mondialisée. L’ Onu, « le machin » comme disait De Gaulle est encore à l’initiative de cette néo-religion: https://www.climato-realistes.fr/lhumanite-est-dans-une-spirale-dautodestruction-previent-lonu/ .
A propos de votre remarque: « Rappelons, du reste, que sous François Fillon, Jean-Louis Borloo, alors numéro deux du gouvernement, était lui-même chargé de l’Écologie…sous Édouard Philippe…en vert les consciences de l’Elysée et de Matignon », pas tout à fait Madame Afif, c’est sous E.Philippe 1 er que le malus automobile est passé à 40 000 € et passera à 50 000 € le 1 er janvier 2023, sans omettre le malus aux poids, de plus E.Philippe a généré les GJ en instaurant la taxe pompeusement intitulé « taxe carbone » sur les carburants. Ce n’est tout de même pas anodin, voire cela a cristallisé les colères, en tout cas la mienne et pas que. C’est depuis que nous sommes devenu des anti-macronistes invétérés et irréconciliables. C’est clairement sous le quinquennat Macron que la phobie automobile s’est gouvernementalisée. Ce gouvernement doit être jugé et condamné pour inaction énergétique. Vive la liberté. Merci. Bien à vous

Répondre
Nounours 6 mai 2022 - 9:25

Bonjour JR,
Le billet est effectivement excellent et réaliste. Bravo à l’auteur ou autrice Madame Morgane AFIF. Ce qui m’inquiète le plus, c’est que toutes les crises actuelles que nous vivons ont été volontairement provoquées par les gouvernants occidentaux et ricains, sans doute au nom du Great Reset et l’idéologie verdâtre… Le dogme de la décroissance oblige !
Les américains n’ont jamais été nos amis mais seulement des partenaires intéressés. Ils n’ont pas hésité à déstabiliser La France et De Gaulle en 1968 par purs intérêts. Ce président les dérageait. Faut-il rappeler le « America first’ de Trump !
Il est grand temps que les français disent « La France en premier » Eh, oui, je suis français… Le franglais me gave !
Comme vous dites, il faudra qu’ils soient un jour jugés pour inaction énergétique. Mais, il ne faut pas oublier la vente plus que douteuse des turbines d’Alstom à l’Américain « General Electric » en 2015, alors qu’un nommé Macron conseillait un incompétent François Holland … Histoire de bien « vendre » nos secrets technologiques et fleurons technologiques. Pour cela, aussi, il faudra qu’il paye… Mais en politique, chacun sait que cette traîtrise et haute trahison ne sera jamais payé.
Merci à l’autrice pour son billet.
Merci de votre commentaire qui m’a permis d’ajouter un complément
Bien cordialement.

Répondre
JR 7 mai 2022 - 8:10

Bonjour Nounours, merci, mais ce qui est surprenant, c’est que tous les scénarios oublient que 43 % des Français ne veulent pas de l’extreme gauche verdâtre, ni de l’extreme centre Davosien. Les médias subventionnés par nos impôts et aux ordres le doigt sur la couture semblent l’oublier. Merci. Bien à vous

Répondre
en fait 6 mai 2022 - 8:51

OUI, nous subissons une très grande hypocrisie verte, d’ailleurs l’hypocrisie est-elle l’autre nom de certains politiques ? Verte est aussi le nom vulgaire d’une couleuvre. La tâche sera réellement rude, car les résultats du 24 04 2022 sont les suivants:
– Ailleurs ( Non-Inscrits + ABS + VB + VN ) = 41 % de tous les citoyens de plus de 18 ans.
– E.M. = 35 % . .. ….,
– M.L.P. = 25 % . .. ….,
OUI, nous avons les 101 Dalmatiens, comme c’est étrange, tout comme d’ailleurs le fait que 25 / 60 = 41 %.
Nos politiciens ne sont pas capables d’ anticiper afin de nous rendre – raisonnablement – indépendants, alors gérer en même temps la lourde transformation du stock ancien et la très fine préparation des stocks du futur sera bien entendu pour eux mission impossible. Cependant ils seront ni coupables, ni responsables, il y aura « n » boucs émissaires, le choix est très vaste, . .. …. !.
Aussi, les Citoyens vont trinquer, comme après la bataille de Poitiers du 19 09 1356 ( à relire pour rire ou pas ?, car faire pire c’est quasi impossible, et pourtant, . .. …., )
Donc tout va très bien.

Répondre
Dudufe 6 mai 2022 - 10:34

A lire tous ces articles sur l’écologie et tous les problèmes que cela cause, j’ensuis vert de rage !

Répondre
Verdun 6 mai 2022 - 4:58

Tout est dans l’art de la carabistouille et ça fait vendre des articles..

Après la République et la Renaissance c’est bien le Moyen âge ?

Bien à vous

Répondre
AlainD 6 mai 2022 - 9:12

Celui ou celle qui continuerait de croire aux promesses d’un Macron qui a menti tout au long de son premier mandat, serait bien candide et il y a fort à parier que le second sera du même tonneau. Votre article le présume bien en parlant de l’après élections législatives. A t il réellement l’intention de faire fleurir sur les côtes et en mer ces horribles machins que sont les éoliennes qui ne fonctionnent qu’avec un vent « adapté » et coûtent cher en subventions c’est à dire aux contribuables sachant en outre qu’elles vont perturber les milieux naturels dans lesquels elles sont implantées. Mais bien sûr aucun risque d’en installer une dans la cour de l’Elysée ou dans celle d’un ministère même celui de l’écologie…

Répondre
JR 7 mai 2022 - 8:05

Bonjour Aland, la Macronie à 80 km/h, malus à 50 000 € et inaction énergétique devra renvoyer l’ascenseur (l’éolienne…) à sa cousine Pécressen pour la remercier d’avoir lancer l’appel à son soutien, non pas à 20:02, mais à 20:07. Mr Zemmour vous manquez d’exactitude ! Il faut rembourser les 5 M€ et le chien Douglas ne sera pas dans l’obligation de renvoyer un paquet de croquette. Bien à vous

Répondre
AlainD 8 mai 2022 - 9:13

Macron n’est pas plus vert que moi, c’est plutôt un caméléon. Dans le film « un taxi pour Tobrouk » le regretté Maurice Biraud disait parlant de son père (je cite) : « …Si nous étions envahi par les noirs, il se mettrait un os dans le nez et si les grecs…(fin de citation).
Macron a bien compris que l’on n’attire pas les mouches avec du vinaigre et je crains pour les électeurs LFI qui ont voté par défaut contre M. Le Pen qu’ils aient bientôt une déconvenue d’autant que l’union de circonstance de Mélenchon avec le PS, le PCF et les verts risque de ne pas durer une fois les législatives passées…

Répondre
Erbs 10 mai 2022 - 8:22

Le glyphosate n’est pas un pesticide mais un desherbant.

Répondre
REMI 11 mai 2022 - 9:15

Monsieur Macron : « l’hypocrisie verte » écrivez-vous ?
Pourquoi limitez-vous cette hypocrisie au « Vert » ?

Monsieur Macron est Hypocrite dans l’ensemble de ses domaines et comportements. C’est sa nature qui nourrit son seul « EGO » … !
C’est u fait qui repose sur de multiples constats, mais il sait s’imposer car c’est un ‘’manipulateur-marqueteur’ de ‘’Lui-même ‘’ qui sait imposer ses règles et tourments en organisant son territoire d’appartenance à sa seule destinée…

Hypocrite, oui, mais aussi Manipulateur-marqueteur …
Une paire insaisissable pour les « IZNOGOODS » qu’il choit pour régner seul…tout seul….

Répondre
JR 13 mai 2022 - 8:31

Bonjour, un ancien haut fonctionnaire (ex Monsieur sécurité routière ) , Christian Gerondeau dénonce les 12 mensonges du GIEC (Groupement International d’Escroc Climatique expert en extorsion de fond): https://climatetverite.net/2022/05/13/christian-gerondeau-sur-cnews-face-a-rioufol/ . Escrocs en bande organisée, qui non seulement pillent les ménages et nos industries, mais qui en plus favorisent l’émergence de puissance étrangère hostile à nos intérêts. Notons que le tant décrié Giec falsificateur (climategate / courbe de Mann), n’a toujours pas porté plainte contre Monsieur Gerondeau, c’est un signe. Merci. Bien à vous

Répondre

Laissez un commentaire