Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Rapport du GIEC : refaites vos calculs et laissez-nous vivre

Rapport du GIEC : refaites vos calculs et laissez-nous vivre

par
250 vues

Le GIEC (groupe intergouvernemental sur l’évolution du climat) a publié cette semaine un nouveau rapport évoquant les solutions qui nous restent pour limiter le réchauffement climatique et garder une planète “vivable”. Le secrétaire général de l’ONU prévoit la disparition d’un million d’espèces, des canicules, des tempêtes, des pénuries d’eau. Bref, il est grand temps d’entamer un exode vers les rares espaces encore vivables. A moins que nous ne décidions de suivre les préconisations du GIEC, à savoir diminuer notre utilisation des énergies fossiles, atteindre la neutralité carbone, passer au télétravail, aux “mobilités douces”, aux véhicules électriques et au boycott de l’avion.

Prenons néanmoins un instant pour examiner les alarmes du GIEC. D’abord concernant le fait que la planète devienne bientôt invivable. Sans forcément remettre en cause de futures inondations et autres catastrophes, les digues néerlandaises et les immeubles antisismiques japonais prouvent que l’homme sait depuis bien longtemps s’adapter à son environnement et le dompter pour y vivre : en un siècle, les morts de catastrophes climatiques ont diminué de 99%.

Les experts du GIEC martèlent que les émissions de gaz à effet de serre réchauffent la planète, et qu’il faut donc les diminuer pour enrayer le réchauffement. C’est simple, et ça l’est justement un peu trop. L’étude du climat telle que nous la connaissons date d’à peine deux siècles, soit bien opportunément du début de la révolution industrielle. Il est donc facile d’affirmer que réchauffement et émissions de gaz à effet de serre sont liés. Quand on examine plus sérieusement le sujet, on constate que le climat du Moyen-Âge avoisinait le nôtre, alors que les émissions de gaz à effet de serre étaient probablement proches de zéro. Le GIEC ferait bien de se détacher des conclusions hâtives et militantes d’Al Gore pour étudier sérieusement le climat. Peut-être alors suivrait-on ses directives avec plus d’entrain, d’autant qu’elles seraient probablement moins alarmistes.

Vous pouvez aussi aimer

16 commentaires

nanard 6 avril 2022 - 6:48

Vous avez raison, à quand des études sérieuses sur le climat ? Tous les organismes « supra nationaux » voir certaines commissions… européennes deviennent hégémoniques alors qu’ils n’ont aucune légitimité démocratique. Comment expliquer que nos gouvernements adhèrent à leur propositions ? par incompétence, manque de volonté politique … manque de discernement….. en tout cas c’est inquiétant…. on peut même penser que c’est par facilité et aussi pour se déresponsabiliser. (c’est bien connu c’est de la faute à l’Eu…)

Répondre
JR 6 avril 2022 - 10:26

Bonjour Nanard, ils adhèrent tout simplement pour faire accepter une néo-religion décliniste, suivant les instructions du patibulaire Klaus Schwab le gourou en chef de Davos. Merci. Bien à vous

Répondre
Nounours 6 avril 2022 - 11:02

Bonjour NANARD,
Je valide votre analyse, mais, je pense que c’est par peur de répression… Mais pas du peuple.
En 2002, Chirac nous a bombardé sa phrase bien connue : « la maison brûle… ». Comme c’est étrange, il était le prétendu ami de Clinton mais aussi du nommé d’Al Gore… et de ses « Algorithmes ». Avant cette « lumière », le réchauffement climatique prétendument anthropogénique ne semblait pas le préoccuper outre mesure. Comment s’est-il laisser « convaincre » ? La peur ? Par pure croyance ? Par osmose avec des Al Gorithms ?
Je me souviens de la remarque de Nicolas SARKOZY qui avait dit lors d’un interviews: « les français coupaient les tête des rois et il est bien difficile de la remettre en place ». Il ne s’adressait pas à l’assemblée autour de lui mais bien à des personnes loin de lui et qui lui, me semble-t-il, lui faisaient peur.
Je peux me tromper mais …
Bien cordialement.

Répondre
Christian 6 avril 2022 - 7:31

Plutôt que de lire les alarmistes du Giec, je vous conseille de dévorer cet excellent livre : Réchauffement climatique une affaire entre la nature et l’homme.
https://www.editions-harmattan.fr/livre-rechauffement_climatique_une_affaire_entre_la_nature_et_l_homme_michel_vieillefosse-9782140205774-72739.html
Le livre diagnostique les causes du réchauffement, les hiérarchise. Il propose des solutions, et termine sur une note optimiste.

Répondre
JR 6 avril 2022 - 10:34

Bonjour Christian, ou lire « l’imposture climatique » de Claude Allègre.
Nous sortons du petit âge glaciaire, rien de plus logique que la température monte légèrement (moins de 1 °C en 170 ans) : https://static.climato-realistes.fr/2021/01/FicheACR8-1.pdf
Le Polytechnicien Christian Gérondeau, ancien haut fonctionnaire et ex Monsieur sécurité routière explique bien l’escroquerie en bande organisée: https://climatetverite.net/2022/03/25/giec-ces-experts-vous-mentent/
Merci. Bien à vous

Répondre
Verdun 6 avril 2022 - 7:47

Ne serions nous pas dans une période interglaciaire ?

Bien à vous

Répondre
JR 6 avril 2022 - 11:58

Bonjour Verdun, tout à fait, ce sont les cycles de Milutin Milankovic qui régissent essentiellement la température sur terre: https://youtu.be/FTzmqjDNMmM
A ces trois paramètres de forte influence qui sont:
– L’ obliquité de la terre
– L ‘excentricité de la terre
– La précession des équinoxes
S’ajoute:
– L’activité solaire (important) et non pas le C02 présent à 0,04 %, 0,03 % ou même à 1 % (sous le Jurassique).
– Le Jet Stream (vent très fort)
– Le Gulf Stream (courant maritime fort & régulateur)
– El Nino (phénomène d’origine océanique)
– La Nina (phénomène d’origine océanique)
Cela ne fait pas moins de 8 paramètres d’importance et non l’activité humaine sous le prétexte de la libération de C02 fait prisonnier lors du glissement des plaque des tectoniques. Cette supercherie idéologique, doublée d’une vaste escroquerie financière en bande organisée, doit cessée de toute urgence. Un procès doit être intenté à l’encontre des instigateurs. Merci. Bien à vous

Répondre
JR 6 avril 2022 - 9:27

Bonjour, le GIEC corrèle systématiquement le taux de Carbone à la température sur terre, c’est une ineptie scientifique et un mensonge grossier. Que le climat change et évolue est un compte, par définition le climat est chaotique, mais en aucun cas la présence anthropique, ni la libération (fait prisonnier) de Carbone (C02) vital à la vie sur terre y sont pour quelque chose.
L’environnement est une chose, le climat en est une autre, et la présence de la bienfaisante molécule de Carbone (C02) encore une autre.
Hors, la néo-religion climatique représentée par le Greta Recette (Great Reset) et ses parrains investisseurs amalgament ces thèmes, J. Jouzel du Giec en tête de ce sinistre cortège régressiste verdâtre au service d’une idéologie mondialiste néo-national-socialiste, portée par l’ONU (dont le mandat a dérivé).
Pour mettre en avant les avantages stratégiques de notre indépendance nucléaire, il n’est nul besoin du fustiger le Carbone présent à 0,04 %, et nous le dirons jamais assez, qui n’est aucunement un polluant mais un fertilisant. Sous 0,03 % le rendement des productions céréalières est menacé. Il est grand temps de rétablir la vérité à ce sujet, de cesser cette chasse au C02, inutile, contreproductive et ruineuse pour notre pays. La France, qui au demeurant, ne génère que 0,86 % du C02 d’origine anthropique mondial . Les anti-C02 souhaitent le retour de la famine dans le monde et souhaitent instaurer une néo-religion climatique chère à Klaus Schawb et à ses apôtres du mal qui rêvent du IV -ème Reich.
Nous touchons le fond de la désinformation et du manque de connaissance élémentaire de nos « dites » élites, à moins que cela soit de la pure haute trahison. Dans l’un ou l’autre cas, le dilemme entre bêtise et trahison n’est pas glorieux pour nos pays.
Il est urgent de se retirer des pays contributeurs au GIEC, cet organisme Onusien est politique et non scientifique. Il est faux de dire qu’il y a un consensus scientifique, c’est loin d’être le cas sur les abstracts répertoriés, de plus, en science un consensus ne signifie strictement rien et surtout pas une vérité: https://mythesmanciesetmathematiques.wordpress.com/2022/04/03/22516/#more-22516
Enfin, quelle est la température idéale sur terre, pourquoi la référence climatique serait- elle celle du petit âge glaciaire et non celle de l’Optimum Médiéval….
Les escrocs climatiques qui sévissent en bande organisée doivent avoir la réponse. Et si cela se refroidissait, les éscrolo-carbono-réchauffistes suggéraient-ils de générer du C02 pour réchauffer… CQFD…
Cette histoire de C02 n’a aucun sens, sinon d’extorquer des Mds d’€ (50 % des impôts et taxes dans le futur), de contrôler les activités et les déplacements de nos concitoyens contribuables et ainsi instaurer un régime national-socialiste « soft »…
Rêvons d’un grand jugement retentissant, pour escroquerie en bande organisée.
Merci. Bien à vous.

Répondre
nanard 6 avril 2022 - 7:08

Vous avez parfaitement raison, et encore vous ne citez pas toutes les causes, ni tous les effets avec leurs rétroactions, dont le dernier modèle climatique du GIEC ne tient pas compte….

Répondre
Bernard GUILHON 6 avril 2022 - 3:17

 » Le GIEC ferait bien de se détacher des conclusions hâtives et militantes d’Al Gore pour étudier sérieusement le climat. » Ce n’est pas son rôle et il n’en a pas les compétences. Il a été créé pour « collecter les ouvrages traitant du réchauffement climatique anthropique (établi a priori) et seulement eux, à l’exclusion de tous les autres. Et d’envisager les mesures pour l’éviter ». Toute étude scientifique de cet a priori lui est interdit par ses statuts.
Ce ne sont pas des scientifiques, mais des secrétaires.

Répondre
Christian 6 avril 2022 - 4:35

Ce que je trouve intéressant dans le livre susmentionné « Réchauffement climatique » est la comparaison des différentes sources de réchauffement, naturelles ou humaines, et le chiffrage de leurs effets. Le CO2 n’arrive qu’en troisième position, pour un petit 0, 25 °C. Autant dire rien.
C’est la première fois que je lis un tel exercice. L’auteur compare sans cesse les mesures au sol, les informations satellites, les phénomènes physiques. Les trois concordent parfaitement.
L’immense intérêt du diagnostic est qu’il permet en agissant sur seulement trois sources de réchauffement de stabiliser la température de la Terre.
Par contre, il démontre que toute lutte contre le CO2 est inutile, et sans effet, compte tenu des immenses quantités présentes dans les océans. Un immense gaspillage financier donc. Le chapitre sur l’énergie est sans concession.
C’est donc finalement un livre optimiste qui propose des solutions, faciles à obtenir, sans vraiment contraindre les citoyens.
Les candidats aux prochaines élections devraient lire. Ils feraient moins de bêtises

Répondre
JR 7 avril 2022 - 7:44

Bonjour Christian, il s’agit du plus grand Hold-Up, « The Casse du siècle » qui se déroule là, sous nos yeux. Puisse voir un tribunal de type Nuremberg pour juger les responsables de cette escroquerie en bande organisée. Si nous pouvions lancer une souscription sous forme de cagnotte en ligne pour rémunérer des hommes de lois susceptibles de lancer une telle opération. Merci. Bien à vous

Répondre
Picot 6 avril 2022 - 5:08

Le GIEC est là pour nous imposer des mesures liberticides : contrôle des activités de chacun avec distribution de bons et mauvais points. Normal puisque le réchauffement climatique est soit disant de notre faute. Culpabiliser et faire peur. Tiens? Comme avec le Covid! Obéissez. C’est pour votre bien.

Répondre
Socrate 6 avril 2022 - 5:29

Bravo pour vos mises au point! Vous pourrez lire également « l’innocence du carbone » de François Gervais. Il faut faire la distinction entre la pollution et le réchauffement climatique. Sur le 1er point il faut agir fermement mais sur le 2ème il faut rester sérieux et reconnaître que nous n’aurons pas la possibilité de faire éloigner la terre du soleil avant longtemps. Restons modestes!

Répondre
JR 7 avril 2022 - 2:01

Bonjour Socrate, absolument, cette vidéo vue presque 700 000 fois est représentative de la situation grotesque que nous vivons: https://youtu.be/iK3G8wqqp_k Merci. Bien à vous

Répondre
Laurent46 10 avril 2022 - 5:53

Beaucoup de commentaires pour des choses beaucoup plus simples. Le monde est devenu tellement prétentieux et irrespectueux qu’il n’accepte plus aucune contrainte faut-il pour cela dominer la planète et avoir le vision pour dominer l’univers. Et puis il y a les escrocs qui d’une manière ou d’une autre profitent de ces rumeurs devenus des clameurs pour piller la société d’une manière ou d’une autre. La terre n’a jamais été un astre tranquille même si dans un petit labs de temps, le temps que dure une vie humaine, la terre fût quelque peu tranquille. Imaginez simplement les conséquences qu’une minuscule dérive de l’axe de la terre ou d’un astre proche comme le soleil ou la lune peut produire sur sa périphérie de la terre!
Cela dit que l’homme devient de plus en plus irrespectueux envers les uns et les autres comme envers son environnement n’est pas non plus une nouveauté, certes aggravé par toutes ces technologies nouvelles et la grande consommation mondiale qui donne une raison de plus de ne plus accepter les contraintes quelles qu’elles soient même celles de la planète qui elle aussi doit se conformer aux règles du mondialisme commun, et à bien y regarder même le seul travail ordinaire devient une contrainte de plus en plus largement exprimé. Sans oublier qu’il faut impérativement de la neige ou du soleil pour le tourisme, de la pluie et du soleil pour l’agriculture mais au moment choisi sinon c’est la catastrophe, etc. le monde devient simplement stupide, arrogant, prétentieux et irrespectueux. C’est peut-être le seul et unique problème à ‘environnement et à bien d’autres problème que l’homme seul est capable de s’infliger.
Tout cela est peut-être bien plus simple mais impossible à résoudre que l’on pourrait simplement le penser.

Répondre

Laissez un commentaire