Accueil » Les maisons individuelles dans le viseur du Gouvernement ou la négation des droits des Français

Les maisons individuelles dans le viseur du Gouvernement ou la négation des droits des Français

par Aliénor Barrière

La ministre du Logement, Emmanuelle Wargon, s’est fendue d’une diatribe contre les maisons individuelles, au mépris des aspirations et des droits élémentaires des Français.

Elle est décidément la digne ministre du président « en même temps ». En avril dernier, elle avait déclaré que le nombre de HLM devait augmenter pour favoriser la mixité… alors qu’elle-même habite une maison de 150m2 à Saint-Mandé, ville cossue aux 12% de logements sociaux. Jeudi 14 octobre, elle a récidivé en qualifiant la maison individuelle de « non-sens écologique, économique et social », tout en vantant la qualité de vie qu’apporte la mixité sociale.

Une attaque en règle contre le mode de vie préféré des Français

Cette déclaration a été faite lors du discours de clôture de la consultation « Habiter la France de demain » qui a pour but « d’amplifier et accompagner les projets vertueux et valoriser de nouvelles solutions en réponse aux défis de la ville et des territoires de demain ».

La ministre a aussi asséné que « le modèle à l’ancienne du pavillon avec jardin dont on peut faire le tour n’est plus soutenable ». Et tant pis pour le rêve des Français, qui à 75% aspirent à emménager dans une maison individuelle. Au-delà de la valorisation sociale qu’elle représente, la maison est, selon l’anthropologue Pascale Legué, porteuse de toute une symbolique : « La maison individuelle fait l’objet d’un véritable investissement symbolique traducteur du couple et de sa pérennité. Avec cette résidence principale, dont la propriété peut être partagée par le couple, on affirme la famille et on légitime la filiation car on achète généralement pour abriter les enfants, présents ou à venir ». C’est donc tout un modèle de société qui se retrouve entre ses quatre murs.

Gramsci et la gauche française après lui ont bien compris le pouvoir du levier culturel, et Emmanuelle Wargon n’est pas en reste. Elle explique ainsi qu’il faut « gagner la bataille culturelle qui consiste à rendre désirable l’intense et à lui faire préférer l’intense à l’étalement, le collectif à l’individuel ». La bataille culturelle se jouant dans les habitudes, « nous devons accepter de mettre ce modèle derrière nous ». C’est également l’occasion pour elle de critiquer le « fonctionnement urbain de plus en plus éloigné des centres villes et de plus en plus dépendant de la voiture individuelle », l’autre bête noire des politiques.

On retrouve une nouvelle fois la dialectique de la raison mise au service du grand interventionnisme de l’Etat : « Le confort dépend des priorités de chacun ; encore faut-il pouvoir faire des choix éclairés, savoir quoi regarder ». Si les Français se révèlent incapables de faire des choix éclairés, l’Etat le leur apprendra par le biais de la bataille culturelle. Emmanuelle Wargon est bien consciente du caractère messianique de sa tâche lorsqu’elle professe : « J’ai ressenti le besoin de produire cette vision. »

Un projet culturel dont la réalisation semble bien hasardeuse

Puisqu’Emmanuelle Wargon éprouve de la « réticence de voir sortir de nouvelles constructions de terre », elle préconise une « valorisation de la réussite d’habitations denses et collectives pour une ville plus intense, qui ne transige pas avec la qualité et qui tient ses promesses en matière de services ». Son objectif est « l’intensité heureuse par la densité d’habitations qui crée des quartiers dynamiques, vivants et chaleureux », convaincue que « en construisant avec des matériaux innovants, on peut donner envie de vivre dans une tour ». A d’autres.

La ministre du Logement livre sa vision des habitations de demain dans une interview pour Capital : « Il est beaucoup plus facile de faire accepter la construction d’un nouvel immeuble aux citoyens si vous bâtissez avec des matériaux durables avec des appartements traversants, plus lumineux, plus grands et plus volumineux, avec des terrasses à chaque étage et des terrasses en contrebas. » En effet, qui pourrait dire le contraire ? Seulement, on ne peut pas construire de façon à la fois plus dense et plus volumineuse. De plus, dans la mesure où ce type de logement est beaucoup plus coûteux, il ne cible de fait qu’une certaine tranche de la population. Une réalité que nie Emmanuelle Wargon, qui tient d’autres propos à l’ambigüité inquiétante: « Il faut mobiliser le parc privé existant pour réguler le marché ». La régulation du marché et l’immixtion dans le privé, voilà réunis en une phrase deux étalons de course de l’Etat socialiste.

Dans ce cas de figure, le propriétaire proposerait un loyer modéré à un ménage plus ou moins précaire, et en échange de sa moins-value, il bénéficierait d’un avantage fiscal. Le souci dans cette « bonne action » réside dans la (nouvelle) dépendance du propriétaire à l’égard de l’Etat : le jour où les pouvoirs publics décideront de supprimer l’avantage fiscal, le propriétaire ne percevra plus qu’un loyer minimal plafonné par l’Etat. D’autre part, cela signifie encore un peu plus d’administratif à gérer pour lui. Enfin, Emmanuel Wargon dit espérer que cela permettra « le retour sur le marché d’un certain nombre de logements vacants »… En réalité, les propriétaires ont avant tout besoin de retrouver confiance dans leurs droits, et cela passe par une simplification radicale de l’expulsion des mauvais payeurs.

You may also like

21 commentaires

Martinie 28 octobre 2021 - 3:20

Les maisons individuelles dans le viseur du Gouvernement ou la négation des droits des Français
Socialiste ?
Une franche rigolade…
Communiste, oui et de la pire espèce qui veut nous la mettre bien profond dans nos crânes de gaulois réfractaires

Répondre
Fasquelle Lavoine 28 octobre 2021 - 4:11

Les maisons individuelles dans le viseur du Gouvernement ou la négation des droits des Français
Logements à amenager pour les français :Élysée, la Lanterne,Brégançon….avec le personnel et le mobilier. JE RÉSERVE.

Répondre
Gaston 79 28 octobre 2021 - 5:01

Les maisons individuelles dans le viseur du Gouvernement ou la négation des droits des Français
Le pire là dedans, c’est pour ceux qui vont se retrouver dans un collectif obligatoire avec Emmanuelle Wargon comme voisine..

Répondre
Gaston 79 28 octobre 2021 - 5:14

Les maisons individuelles dans le viseur du Gouvernement ou la négation des droits des Français
Le pire là dedans, c’est pour ceux qui vont se retrouver dans un collectif obligatoire avec Emmanuelle Wargon comme voisine..

Répondre
Laurent 28 octobre 2021 - 5:33

Les maisons individuelles dans le viseur du Gouvernement ou la négation des droits des Français
Maison et voiture même combat pour ce ramassis de gauchistes caviar profiteurs et qui prennent les autres pour des imbéciles. Ce sont des gens dangereux qui n’ont rien a faire dans un gouvernement quel qu’il soit.

Répondre
Broussard Christian 28 octobre 2021 - 6:21

Les maisons individuelles dans le viseur du Gouvernement ou la négation des droits des Français
je n’ose vous dire le contenu des bulletins de vote que je glisserai dans l’urne aux prochaines élections

Répondre
jeanj 28 octobre 2021 - 6:53

Les maisons individuelles dans le viseur du Gouvernement ou la négation des droits des Français
Encore une « follasse » type hidalgo qui tente de se faire entendre dans les
rangs de la cacophonie des bons a rien qui pretendent nous gouverner.
..Et je n’ai rien contre les « bonnes femmes »..bien au contraire….

Répondre
Jean AYMAR-DESCONDS 28 octobre 2021 - 8:13

Les maisons individuelles dans le viseur du Gouvernement ou la négation des droits des Français
Ces gens sont de dangereux idéologues. Il est urgent de s’en débarrasser.

Répondre
HANLET 28 octobre 2021 - 8:50

Les maisons individuelles dans le viseur du Gouvernement ou la négation des droits des Français
Tout simplement terrifiant !

Répondre
Marc 28 octobre 2021 - 10:04

Les maisons individuelles dans le viseur du Gouvernement ou la négation des droits des Français
Alors lã je propose ã cet imbécile d échanger mon appart contre sa maison individuelle.Il appréciera les joies de la collectivité.Piano du voisin,poubelle bruyamment sorties le matin, beuglements les soirs de foot,portes qui claquent, défilé de parents sur le palier quand vous avez une asmat en face de chez vous avec discussions a n’en plus finir sur le pipi caca du bambin.,ce qui reste le quotidien de nombre de Français.Ok pour un logement qualitatif mais au prix d une maison individuelle pour un 3 pièces aux normes actuelles d isolation thermique?
Quel doux rêveur,déconnecté de la réalité, élevé dans des draps de soie rose!

Répondre
Gentillet Françoise 28 octobre 2021 - 10:24

Les maisons individuelles dans le viseur du Gouvernement ou la négation des droits des Français
Qu’attend cette ministre pour vendre son patrimoine immobilier et habite dans un HLM ? Et on en reparle dans 5 ans… Elle nous parlera en détail de la mixité sociale…

Répondre
ambelouis 28 octobre 2021 - 11:17

Les maisons individuelles dans le viseur du Gouvernement ou la négation des droits des Français
« Mai 2022″…..c’est demain, et le point de passage obligé chemin deviendra: Pôle emploi….
C’est réconfortant et rassurant….

Nota : En la circonstance il est coutumier de dire : « Quand le chien aboie, la caravane passe… »

Répondre
PICOT 28 octobre 2021 - 1:36

Les maisons individuelles dans le viseur du Gouvernement ou la négation des droits des Français
Les Soviétiques ont déjà essayé. Un résultat fantastique!

Répondre
Laurent SCHMITT 28 octobre 2021 - 2:37

Les maisons individuelles dans le viseur du Gouvernement ou la négation des droits des Français
Les lobbies des énergies prétendues renouvelables sont en train de réussir à exproprier sans indemnité beaucoup de Français qui ne peuvent plus utiliser leur voiture en ville.
Peu de gens l’ont vu, il va en être de même à très court terme, pour beaucoup de maisons individuelles qui deviendront impossible à louer et à vendre parce qu’elles ne répondront plus aux nouvelles normes écologiques.
Par-dessus le marché, comme il est prévu de réformer le droit des successions, des héritiers devront payer des droits de succession sur de maison invendables.

Répondre
Haslé 28 octobre 2021 - 8:09

Les maisons individuelles dans le viseur du Gouvernement ou la négation des droits des Français
Quel peu d’intelligence ont ces gouvernants ! Ne même pas se poser la question que la première chose qu’un journaliste va aller voir c’est: si « Madame » habite dans un HLM ou une maison. Bingo dans un beau pavillon !
Comme quoi on peut avoir fait HEC, science Po, l’ENA et être idiote comme un balais.
Trop stupide à éliminer de tout gouvernement. Ces gens sont des dangers pour la France.

Répondre
AlainD 28 octobre 2021 - 9:29

Les maisons individuelles dans le viseur du Gouvernement ou la négation des droits des Français
E. Wargon, pourquoi n’a t elle pas continué à vendre des yaourts plutôt que de se mêler de politique ou visiblement elle ne comprend rien ?
Elle est contre la maison individuelle mais elle réside dans un pavillon de 150 m2, pas si mal non ? Si elle préfère réellement le logement collectif, je lui suggère d’aller habiter à Aubervilliers ou Aulnay sous bois et même sans quitter Paris essayer Barbès.
Avec des nulles comme celle-là nous sommes bien mal gouvernés.

Répondre
Astérix 29 octobre 2021 - 9:20

Les maisons individuelles dans le viseur du Gouvernement ou la négation des droits des Français
S’il existait un concours de conner..entre les hommes et les femmes politiques, je me demande s’ils n’arriveraient pas ensemble sur la ligne d’arrivée !
C’est à tomber par terre !!

Répondre
Dudufe 29 octobre 2021 - 10:26

Les maisons individuelles dans le viseur du Gouvernement ou la négation des droits des Français
L’adage se révèle exact avec cette « dame » : fait ce que je dis mais ne fait pas ce que je fais!

Répondre
Nicolle AGNES 29 octobre 2021 - 3:42

Les maisons individuelles dans le viseur du Gouvernement ou la négation des droits des Français
Je suis d’accord avec mes prédécesseurs : l’idiotie est devenue reine et a la prétention de nous dicter notre mode de vie ! « Elle » devrait savoir que la maison individuelle est l’aspiration profonde de la majorité des français. Les écolos bobos ne font que détruire et tout dénaturer et nous en avons un certain nombre de spécimens genre Hidalgo, Rousseau, … Il faudra s’en souvenir aux prochaines élections. Ne baissons pas les bras !

Répondre
JR 29 octobre 2021 - 4:57

Les maisons individuelles dans le viseur du Gouvernement ou la négation des droits des Français
Bonjour, que cherche une fois de plus Emmanuelle Wargon ? Il faut imaginer qu’il ne s’agit que de la partie émergé de ses pensées Davosiennes, sortie par maladresse. La partie immergée doit être sombre & effrayante. Décidemment, LREM en marche arrière à 80 km/h est vraiment déroutante à l’image de la grande supercherie climatique aussi dénommée  » Le casse du siècle ». Merci. JR

Répondre
ambelouis 2 janvier 2022 - 3:24

Les maisons individuelles dans le viseur du Gouvernement ou la négation des droits des Français
Les maisons individuelles dans le viseur du Gouvernement ou la négation des droits des Français
La vengeance a t-elle raison sur une compensation qui sanctionne le rêve de chaque français qui veut réaliser son rêve : Posséder « sa » maison, avec le fruit de son travail sans se sentir coupable pour accueillir ses enfants
Cette « ministre » me fait pitié mais je ne suis pas certain qu’elle dispose de la totalité des moyens pour qu’elle saisissent l’importance et les dommages collatéraux que son raisonnement par »compensation » personnelle qu’elle veut imposer avec le pouvoir politique dont elle dispose
Place au prochain gouvernement qui remettra bon ordre à cette situation qui pénalise le citoyen de base, celui qui travaille et qui paye ses impôts sans quémander… sans esprit de compensation sociale….
Madame la ministre, vous vous reposerez bientôt dans votre superbe villa de 150 m² à Saint Mandé (ville bourgeoise) sans vous sentir coupable, bien évidement….
Je vous crois, car il y a des «  »cas » » où il ne faut pas juger…
Cela ne relève ni de ma compétence ni de mon métier !

Répondre

Laissez un commentaire