Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Par les Urssaf, l’État va faire main basse sur les réserves des retraites complémentaires

Par les Urssaf, l’État va faire main basse sur les réserves des retraites complémentaires

Nicolas Lecaussin dans le Figaro

par
806 vues

Le gouvernement impose une réforme d’apparence technique qui lui donnera toute latitude pour puiser dans les réserves des retraites complémentaires du privé afin de «combler les trous» des régimes sempiternellement déficitaires.

Les Français en ont-ils conscience? L’État va placer sous son contrôle l’argent des retraites complémentaires du privé. Le gouvernement pourra donc, s’il le souhaite, disposer à son gré de cette manne pour combler les déficits d’autres régimes.

En effet, le recouvrement des cotisations des salariés du privé à leurs caisses de retraite complémentaires, l’Agirc et l’Arrco, sera bientôt confié aux Urssaf (Unions de recouvrement des cotisations de sécurité sociale et d’allocations familiales). Ce bouleversement devait avoir lieu à partir de janvier prochain. Mais, voilà quelques jours, après un débat parlementaire assez vif, l’article a d’abord été supprimé par les députés, sous l’impulsion de Charles de Courson (Libertés et territoires, Marne), puis rétabli par le gouvernement, avant d’être adopté dans le texte imposé par le 49-3. Seule concession faite par le gouvernement: repousser l’entrée en vigueur au 1er janvier 2024.

Urssaf. Le sigle fait penser à l’URSS. Évidemment, l’analogie a ses limites. Mais enfin, il ne faut pas une grosse loupe pour découvrir quelques traits communs: un fonctionnement fort opaque, très directif, des méthodes radicales, des décisions qui tombent comme des couperets. Et le pouvoir de transformer des vies en cauchemar.

Les Urssaf constituent un véritable État dans l’État. Nombreux sont les chefs d’entreprise qui craignent plus l’«appareil répressif» des Urssaf que celui du fisc. Elles récoltent plus de 500 milliards d’euros chaque année, soit environ 190 milliards de plus que le budget de l’État français. Leur mission est dans leur nom, «unions de recouvrement des cotisations de sécurité sociale et d’allocations familiales».

(lire la suite dans Le Figaro)

Vous pouvez aussi aimer

10 commentaires

GHUS 8 novembre 2022 - 8:57

Ce qui est lamentable, c’est que les députés RN, LR et NUPES ne se sont pas unis pour voter la motion de censure. Ils sont donc complices. Crainte des urnes (LR), peur des amalgames (NUPES et RN), ce qui laisse tous les pouvoirs de légiférer entre les mains d’une majorité relative.

Répondre
Obeguyx 8 novembre 2022 - 9:47

Je vous l’avais dit il y a plus d’un an. C’est comme l’ENA. On vous fait croire au « Père Emmanuel », vous y croyez et le « père Emmanuel » vous « ……. ». Je n’ose l’écrire … mais, à priori vous adorez ça … moi pas … Je crois que je ne vis plus dans ce monde pour ne pas dire « monstre » …

Répondre
Hoy 8 novembre 2022 - 10:18

Moi j’encourage mes enfants à rester à l’étranger, où, soit ils ont étudié, soit déjà travaillé.
Ça va mal finir ici…

Répondre
B.GERMAIN 8 novembre 2022 - 11:00

Tout ça en douce !
Excellent Charles de Courson, battez-vous, battez-vous encore et alertez tout le monde.
Il s’agit d’un véritable brigandage de nos cotisations AGIRC-ARCO bien géré et violation du statut et de nos droits.
IL FAUT ABSOLUMENT ARRÊTER CES INCAPABLES, REAGIR et MENER IMMEDIATEMENT DE PUISSANTES MANIFESTATIONS. Cet Etat ubuesque en déficit chronique géré par des hauts fonctionnaires incapables. Prendre, ou plutôt VOLER aux bons gestionnaires de ces caisses. L’effroyable dictature de l’incompétence et le pillage. Dégoût absolu ! VIVE la SUISSE !
En effet, L’URSSAF, le pire que l’on pouvait trouver.
Ah ! ce n’est pas la CGT pleurnicharde et doctrinaire qui va nous défendre !!
Nos indigents politiques, lâches et bien au chaud n’en ont rien à foutre, puisqu’ils perçoivent leur bonnes petites retraites et indemnités.
VIVE la SUISSE !

Répondre
AUR ++ 8 novembre 2022 - 12:18

Alibaba…!
Le roi règne sur ses serviles ministres et autres hauts « Macrons-particules », soumis, pour la grandeur d’Alibaba

Qu’attendre d’autres encore, nous ne sommes qu’au début de ce fin de règne ?

La république-monarchique, régnante arrivera à son terme en mai 2027…. Mais dans quel état ?

Répondre
Almaviva 8 novembre 2022 - 3:50

Il est regrettable de constater que nos centrales syndicales, qui gèrent Agirc Arrco sont totalement silencieuses ! Il est vrai que ces caisses du privé sont gérées par des membres du public, alors, ils s’en moquent, au contraire puisque cette triste opération est tout simplement faîte pour renflouer les caisses de tous ces privilégiés !! C’est une honte ! En dehors de l’action par le parlement existerait-il un moyen par voie judiciaire ? Car il s’agit purement et simplement d’un hold up organisé par l’État ! Un lecteur de ce site serait-il en mesure de pouvoir répondre à cette interrogation ? Si oui, merci

Répondre
Janot 8 novembre 2022 - 4:29

Bonjour,
Cela fait plusieurs années de la présidence MACRON, que je me disais qu’on n’allait pas laisser faire ça!!! Eh bien si, ça y est! quels voleurs tous ces politiques! Et il y a dans ce gouvernement des gens de droite qui laissent faire ça sans démissionner!
Ils s’étonnent ensuite que personne n’aille voter!
Dire que je n’ai jamais raté une élection car nous, les femmes, avons eu tellement de mal à obtenir le droit de vote!!!
A.Janot

Répondre
Paris jean 9 novembre 2022 - 3:08

Un vol de plus du pays soviétique France!

Répondre
Astérix 12 novembre 2022 - 9:04

Nos dirigeants incompétents n’ont jamais su gérer; chez les technocrates l’on apprend qu’à TAXER ce qui est facile ! Quand l’état manque d’argent, malgré les milliards qu’il vole aux français, il va se servir dans les caisses du privé qui, lui seul, sait créer les richesses !
Comme le précise PARIS JEAN, un vol de plus au pays SOVIÉTIQUE France !
Continuons ! jusqu’à ce que les français se réveillent ????? Mais il sera trop tard.

Répondre
Duhamel 13 novembre 2022 - 12:21

Bizarement pas un mot de la CGT ,CFDT ,FO….Silence total …..
Normal que les syndicats ne bronchent pas !!! Piquer les retraites du Privé pour payer les grosses retraites de la fonction publique !!!!! Les syndicats ne défendent que le Public et les salariés du Privé croient encore que les syndicats les défendent .LOL

Répondre

Laissez un commentaire