Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > Stratégie des finances publiques pour 2022 : des dépenses en hausse et (...)

Stratégie des finances publiques pour 2022 : des dépenses en hausse et toujours pas de réforme budgétaire à l’horizon

dimanche 4 juillet 2021, par Gabriel Collardey

Quel héritage ce gouvernement et les précédents laisseront aux générations suivantes ? Des montagnes de dettes. Le budget de l’État est comme le tonneau des Danaïdes : qu’importe la quantité d’impôts qui y est déversée, le tonneau n’est jamais plein. Les actifs devront faire des efforts aux dires du gouvernement. Comprenez : travailler plus, payer plus à l’État et gagner moins. Tout cela pour entretenir un système qui ne valorise ni le travail ni la création d’entreprises. Le rapport préparatoire au débat d’orientation des finances publiques prévoit une hausse des dépenses publiques de 1,5% en 2022, financée par… de la dette ! Les effectifs de la fonction publique devraient se stabiliser. Pourtant le candidat Macron avait annoncé la réduction de 120 000 emplois dans la fonction publique au cours de son mandat présidentiel.

Pour cela, il aurait fallu engager des réformes courageuses comme la privatisation de services publics et la mise en concurrence de l’assurance maladie. En attendant, le montant abyssal de la dette publique continue d’augmenter et rien ne semble pouvoir l’arrêter car les prévisions du gouvernement à 10 ans n’incluent ni austérité budgétaire ni réformes d’envergure. Au contraire, le gouvernement veut accorder une rallonge de 1 milliard d’euros pour le ministère de l’Intérieur et de 700 millions pour celui de l’Éducation Nationale.

A vrai dire, la lecture de ce rapport est angoissante : il n’y est question que de dépenses, encore et toujours des dépenses. Cette irresponsabilité budgétaire engendrera un jour ou l’autre une réaction de la part des futurs contributeurs. Seront-ils disposés à assumer des décennies d’incurie ?

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/Strategie-des-finances-publiques-pour-2022-des-depenses-en-hausse-et-toujours-pas-de-reforme

Vos commentaires

  • Le 5 juillet à 08:45, par Obeguyx En réponse à : Stratégie des finances publiques pour 2022 : des dépenses en hausse et toujours pas de réforme budgétaire à l’horizon

    Il va bien falloir, qu’un jour, vous vous rendiez compte que les élus n’ont rien à foutre d’un quelconque héritage. Ils sont plus attelés à la déconstruction qu’à autre chose. Arrêtez de, naïvement, vous étonner !!! Donnez leur des jeux et du pain, disait César... 2000 mille plus tard, on comprend toujours rien.

  • Le 5 juillet à 21:00, par AlainD En réponse à : Stratégie des finances publiques pour 2022 : des dépenses en hausse et toujours pas de réforme budgétaire à l’horizon

    En réponse à Obeguyx
    Du pain et les jeux du cirque, la formule des Romains est toujours d’actualité, il suffit de voir les délires des supporters, ce qui arrange bien le pouvoir. J’en suis à me demander s’il y aura un réveil difficile un jour proche ou lointain : l’inflation est repartie sans faire de bruit, les carburants à la pompe ne cessent de grimper, le gaz vient d’augmenter au 1er juillet et on nous promet(pour ne pas être de reste) une majoration des tarifs réglementés de l’électricité en août, les députés se sont voté une augmentation de leur budget pour 2022 et le gouvernement va continuer le mouvement... Mais où passe donc tout l’argent que nous payons en impôts, taxes, contributions, cotisations ? La bête n’est jamais rassasiée, le gouvernement et le parlement vivent dans un monde parallèle peut être, c’est vrai qu’au fond ils ne sont jamais responsables, il leur suffit de prendre, d’exiger encore plus !!!

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière