Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > Pour Macron, il faut davantage de dépenses publiques !

Pour Macron, il faut davantage de dépenses publiques !

dimanche 30 mai 2021, par Philbert Carbon

Emmanuel Macron a ouvert le sommet "Sauver le bien commun", organisé les 27 et 28 mai par Challenges et la Toulouse School of Economics, avec un discours déconnecté de la réalité. Pour le président de la République, le système économique capitaliste est impuissant, et parfois nocif, car laissé sans « garde-fou ». Il est donc nécessaire de le reformer en profondeur.

En quoi consisterait cette réforme ? Essentiellement à augmenter les dépenses publiques et les interventions de l’État. Citons quelques exemples donnés par le Président de la République : investir massivement dans le numérique ; organiser les transferts de savoirs et de technologies et lever la propriété intellectuelle sur les vaccins ; réduire les rendements des placements financiers et leur fixer des « rendements sociaux » ; etc. Pour cela, « fixons-nous des objectifs de croissance et donnons les moyens de les atteindre » avec plus de dépenses publiques pour « plus de protection sociale, plus d’innovation, plus d’investissement dans la transition écologique […] ». Bref, il s’agit d’amplifier le « fameux » modèle français qui fait des envieux jusqu’aux États-Unis. Emmanuel Macron s’est, en effet, réjoui que Joe Biden fasse converger le modèle américain vers le nôtre, notamment en augmentant le niveau de la fiscalité.

Sans doute avons-nous là une esquisse du prochain programme d’Emmanuel Macron pour la présidentielle. Un programme qui fait fi de la réalité, à savoir que trop d’argent public tue l’économie.

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/Pour-Macron-il-faut-davantage-de-depenses-publiques

Messages

  • Il est grand temps d’enfermer cet individu Macron dans un asile ou de l’expédier hors de France sans aucune indemnité pour avoir fait autant de dégâts dans ce pays.
    Malheureusement ce n’est pas fini la nouvelle société made in Mac Rond est bien entrée dans les esprits d’une génération de tout âge confondu qui glande paisiblement d’ennuie et se permet toute fantaisie, car tout est autorisé aujourd’hui sauf le travail qui est pénible.
    Il faut encore oeuvrer pour faire disparaître ces machins que l’on nomme usine de France et pour cela il y a bien des associations tous bien assistés qui font le nécessaire.
    Mais la France n’est-il pas le seul pays au monde ou l’argent est gratuit ?
    Cet ignoble personnage se nommant Macron non seulement veut ruiner la France mais il faut aussi s’attaquer aux biens mobiliers et immobiliers de ceux qui ont travaillé toute leur vie.

  • et donc flatter ceux qui espèrent ardemment vivre aux crochets de l’état, avec l’argent de ceux qui ne votent pas pour lui !

  • Plus aucun doute, on est chez les fous.
    En 1974, mon père ancien agent de liaison du général de Gaulle, pendant la campagne présidentielle suite au décès prématuré de Pompidou (qui restera, pour moi, le grand drame de la France) me confiait : "Fils, lance -toi dans la politique car les "CONS" vont prendre le pouvoir (allusion à Giscard et Mitterand) et lorsque les cons sont au pouvoir ils ne le rendent plus et tout fini dans un bain de sang".
    Je n’ai pas fait de politique, bien que sans attendre 1981, j’ai fait savoir, dès 1974, que Mitterand avait été décoré de la francisque par Pétain (info que je détenais par la personne qui avait été décorée le même jour, se trouvait à côté de lui et qui était un de mes clients d’affaires), et c’est moi qui passa alors pour un fou. On dit qu’il n’y a pas plus sourd que celui qui ne veut rien entendre, on peut désormais ajouter qu’il n’y a pas plus aveugle que celui qui ne veut rien voir. Triste fin pour la France, car je crois vraiment que nous sommes au bout du chemin...

  • Vraiment un coup de barre à gauche .. hélas je croyais qu’avec lui ces débats allaient cesser.. cela me rappelle hollande avec la Finance et les Riches pendant la campagne 2017 .. le problème est que les Français se laissent berner et sont en permanence frustrés… au lieu de leur dire la vérité sur l’économie .. cela les rend immobiles .. je ne voterais pas pour lui au 1 er tour voire 2 eme … cette campagne pue déjà

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière