Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > Les grands groupes présents en France contribuent plus aux prélèvements (...)

Les grands groupes présents en France contribuent plus aux prélèvements obligatoires que leur poids dans l’économie

dimanche 14 novembre 2021, par François Turenne

L’Association française des entreprises privées (AFEP) a publié un rapport dans lequel elle détermine la participation des grands groupes aux prélèvements obligatoires. Les chiffres, pour l’année 2022, sont assez édifiants : ces grands groupes ont contribué à 19% de l’ensemble des prélèvements acquittés par les entreprises. Or ces 112 groupes ne représentent que 14% du PIB et seulement 13% de l’emploi. Au total, ils ont réglé 70 milliards d’euros de prélèvements obligatoires.
Dans le détail, la contribution se répartit de la façon suivante : 10,3 milliards d’euros d’impôts sur les sociétés (soit 17% du total des recettes de l’IS) ; 9 milliards d’impôts de production (19%) ; et 40,5 milliards de cotisations sociales patronale et de taxes sur les salaires (19%).
La baisse de 10 milliards des impôts de production annoncée par le Gouvernement devrait leur permettre de faire quelques économies. Cependant la C3S ne fait pas partie de la baisse, or elle représente près du tiers de impôts de production. Le rapport montre aussi que la mise en place d’un impôt minimum mondial va faiblement toucher les grands groupes qui par contre continueront de pâtir d’autres prélèvements pour lesquels la France est parmi les champions mondiaux : cotisations sociales et impôts de production.
Loin des clichés véhiculés par les médias et les partis de gauche, ce rapport montre que les grandes entreprises contribuent largement à la « solidarité nationale ». On peut surtout se demander jusqu’à quel point les sommes prélevées par l’État ont empêché ces entreprises d’investir et de créer des emplois et, par conséquent, d’être encore plus contributrices.

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/Les-grands-groupes-presents-en-France-contribuent-plus-aux-prelevements-obligatoires-que-leur-poids

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière